Deux Papes pour le Prix d'Un !

Une minute de lecture

À peine le Cardinal Dalla Piestra est-il élu Pasteur de la Chrétienté au conclave de Trieste sous le nom de Clément XV, que L’ex-banquier du Vatican, Monseigneur Corona, réunit à son tour un conclave à Carthage pour invalider l’élection de son rival. L’Archevêque de Tunis espère faire sur sa personne l’unanimité des prélats uniates, coptes et maronites absents à Trieste.

Choquée par la personnalité mondaine de Dalla Piestra, plus enclin à fréquenter princes et banquiers qu’à suivre la pauvreté évangélique, l’Eglise d’Orient reproche au Pape la scandaleuse érection idolâtre du Veau d’Or Place Saint-Pierre, de concert avec feu Léon XIII.

Clément XV est décrété antipape, Giovanni Corona proclamé Pape sous le nom de Léon XIV, antipapisé à son tour par son rival fraîchement apostasié.

En riposte à l’anathème de Clément XV, « hérétique et idolâtre », Sa Sainteté Léon XIV, Apôtre de Tunis, promulgue la décrétale « Vade Retro Piestra » qui excommunie le « Nouvel Antéchrist » et jette l’interdit sur toute l’Italie.

Enfin, par l’édit « Primum Bibere », Léon XIV prône le retour aux sources de la foi et de la tradition en déclarant Saint-Augustin seul théologien conforme aux Écritures. Il s’ensuit que le thomisme, plus accommodant avec la Terre que fidèle au Ciel, est banni des séminaires et universités de l’Archidiocèse de Tunis.

[Pub : « Ma Sœur, accepteriez-vous d’échanger un baril d’Augustinisme contre DEUX barils de théologie ordinaire ? »

- « Que Nenni ! Voyez-vous comme mon âme est éclatante de blancheur lessivée avec Saint-Augustin !! »]

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Vous aimez lire Monalisette ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0