V: Du repos à Lordaeron

2 minutes de lecture

Je suis dans une cellule d’une caravane de la Horde. Sylvanas se trouve à côté de moi sur son cheval squelettique.

_ « Où allons-nous ? »

_ « À Lordaeron; Almar »

_ « Lordaeron, mais c’est la forteresse qui abrite Fossoyeuse, la capitale des Mort-Vivants réprouvés ?»

_ « Exactement »

_ « Pourquoi donc ? »

_ « Car l’Alliance prévoit une attaque. Avec un peu de chance, tu vas sans doute être libéré pendant le siège si nous perdons ».

 C’est vrai, avec de la chance. Nous arrivons. Cette forteresse se trouve sur une position stratégique situé en bord de mer. Beaucoup de combat entre la Horde et l’Alliance ont eu lieu ici. Malgré que je sois enfermé dans une cage, je ne suis pas effrayé. Comme si… j’étais intégré. Non!

Ce n’est pas possible, je suis un soldat de l’Alliance, la Horde est mon ennemie. Mais c’est bizarre cette sensation.

Nous entrons dans la forteresse, elle est remplie de réprouvés. Beaucoup me regardent, ils sont bien conscients. Je le vois dans leurs yeux. On m’installe dans une cellule. Elle est bien plus confortable que celle où j’étais.

Tiens, voila Baine.

_ « Almar, je voudrais te parler »

_ « Je t’écoute .»

_ « Je tiens à te dire que je suis désolé pour les blessures que je t’ai infligé pendant notre combat. Le but était de montrer à Sylvanas qu’un soldat de l’Alliance n’est pas un lâche. Et tu es resté devant moi, les yeux fermé, j’aurais dû…»

_ « Baine, tu n’as fait qu’obéir aux ordres de ton chef de guerre. Tu as fait ton devoir et pour ça, tu ne dois pas t’en vouloir. »

_ Merci Almar, tu es quelqu’un de sage. »

Il sort de la prison.

*Trois jours plus tard*

On m’a dit que je pouvais sortir dans la cour de Lordaeron pour me...divertir ?

Je sors de la prison, c’est étrange… J’ai l’impression d’être à Hurlevent. Il y a des citoyens, des gardes, des marchands, de l’ambiance, je me sens bien, mes douleurs disparaissent.

Je remarque des archers s’entraîner sur des cibles. Je m’approche par curiosité. Ce sont de bons tireurs. Je ne parle pas de peur de les contrarier.

Un arc se trouve à mes pieds, je le ramasse suivit d’une flèche. Je bande l’arc, je vise, je relâche la corde. La flèche touche le bord de la cible. Ils me regardent. Ai-je fait quelque chose qu’il fallait pas ?

Ils se mettent à applaudir. Un Réprouvé me dit « Pour un début, ce n’est pas mal du tout ».

Sylvanas se tient derrière moi, elle me tend son arc. Très bien. Je reprends une flèche. J’arme, je… je… je n’y arrive pas. Comment fait elle ?

_ « En quoi est fait ton arc ? »

_ « En os et une simple corde. Pourquoi ? »

_ « Je n’arrive pas à... Raaah, je laisse tomber »

_ « Comme tu voudras, d’ailleurs tu es invité à ma table pour le repas de se soir »

Comment ?

Pourquoi me traite-elle de cette manière ? 

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Défi
Liania G.L

https://www.scribay.com/text/1971245533/inaya---milla/chapter/352749
0
1
0
0
Larousse
A tous ceux qui comptent pour moi et toutes ces relations différentes qui nous unissent !
11
16
47
4
Yukishi
Je vous propose une série de poèmes, rédigés par votre humble serviteur.
Le tout bien sûr en total amateurisme, n'ayant pas pratiqué ni lu énormément de grands auteurs.
Juste que, j'entends par là pour ma part comme l'écho d'une douce musique à mes oreilles, alliant images dépeintes métaphoriquement, comme le reflet d'un lyrisme fantasmé.

Voici un poème un peu plus anecdotique, je me suis amusé à faire une constance de sept syllabes à chaque vers.
Pour le prochain, je partirai sur quelque chose avec plus d'implication en comparaison !
4
3
0
0

Vous aimez lire Thibault "Scary" ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0