IV: Un combat au soleil

2 minutes de lecture

 Je n’ai pas dormi de la nuit, et pourtant je ne suis pas fatigué. Comme si je me battait encore. Je sais que le jour c’est levé mais je suis incapable de déterminer l’heure. Je ne perçois pas assez le soleil. Combien de fois ai-je frôlé la mort dans cette histoire ?

Un troll arrive devant ma cellule.

Il me dit « C’est l’heure, met ceci» en me lançant une cotte de maille, une épée et un bouclier.

Il ouvre la cellule et m’agrippe le bras. Je marche dans de longs couloirs sombres. J’ai l’impression que chaque pas me rapproche de la mort. Ma jambe me fait encore souffrir. On arrive devant un portail. Il s’ouvre. Je suis ébloui par la lumière du soleil. Le troll me pousse en avant en me faisant presque tomber. J’entre dans l’arène, la Horde crie. Je me dirige au centre.

J’aperçois Sylvanas, et ses généraux. Jastor Gallywix, un gobelin avide de trésors, d’argents et ne pensant qu’à manger, il adore également manipuler ses propres alliés pour parvenir à ses fins.

Varok Saurcroc, un haut seigneur orc et vétéran des premières, deuxièmes et troisièmes guerres. Lor’Themar Theron seigneur régent de Quel’Thalas et dirigeant des Elfes de Sang.

Je ne connais pas les autres mais il en manque un. Sylvanas prend la parole.

_ « J’ai complètement oublié. Comment te prenommes-tu soldat de l’Alliance ? »

_ « Almar, mon prénom est Almar ».

_ « Bien Almar, sache que je tiens toujours mes promesses. Si tu bats ton adversaire, tu pourras repartir chez toi ».

Une grande porte s’ouvre sur le côté, c’est maintenant que je vais connaître celui que je vais combattre. J’apperçois des cornes, c’est un Tauren Comment ?

Baine Sabot-de-sang, c’est un général de Sylvanas, c’est celui qui manque sur les tribunes de l’arène. C’est lui…

_ « COMBATTEZ ». Crie Sylvanas.

Le Tauren attaque en premier, il est armé d’un marteau. Ma cotte de mailles ne résistera pas à un seul coup, surtout venant d’un être aussi fort. Malgré sa taille, il est rapide, je parvint à esquiver ses attaques mais difficilement. Parer les coups ne servirait à rien à part me tuer. Je préfère attendre qu’il se fatigue. Soudain, il arme un coup, il est différent. Je m’éloigne de lui et il se mit à frapper violemment le sol, se qui fit secouer toute l’arène. Je suis projeté dans les airs et Baine m’atteint en frappant mon torse. Je m’écrase contre les murs de l’arène. Je n’arrive pas à me relever. Il approche, prêt à me donner un second coup, j’esquive mais un deuxième me surprend ce qui me fit rouler au sol. Je ne peux plus fuir. Je me relève mais je ne bouge pas. Il est face à moi, il charge, je ferme les yeux. Rien de ne passe.

J’ouvre, le Tauren se trouve face à moi, il ne bouge pas. Le silence règne dans l’arène. Baine dit.

_« Voilà quelqu’un de courageux, qui a su rester face à un tauren. C’est bien ce que vous vouliez voir Chef de guerre » en s’adressant à Sylvanas.

_ « C’est cela, qu’il se remette de ses blessures !»

Je m’effondre au sol et perds connaissance. 

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 6 versions.

Recommandations

Défi
Liania G.L

https://www.scribay.com/text/1971245533/inaya---milla/chapter/352749
0
1
0
0
Larousse
A tous ceux qui comptent pour moi et toutes ces relations différentes qui nous unissent !
11
16
47
4
Yukishi
Je vous propose une série de poèmes, rédigés par votre humble serviteur.
Le tout bien sûr en total amateurisme, n'ayant pas pratiqué ni lu énormément de grands auteurs.
Juste que, j'entends par là pour ma part comme l'écho d'une douce musique à mes oreilles, alliant images dépeintes métaphoriquement, comme le reflet d'un lyrisme fantasmé.

Voici un poème un peu plus anecdotique, je me suis amusé à faire une constance de sept syllabes à chaque vers.
Pour le prochain, je partirai sur quelque chose avec plus d'implication en comparaison !
4
3
0
0

Vous aimez lire Thibault "Scary" ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0