Chapitre 23 : Chevalier du dragon

6 minutes de lecture

An Dragal était en effervescence, la visite des Sharaka approchait. Ils venaient pour sacrer chevaliers tous ces apprentis, pour pouvoir enfin les envoyer au front.

Kira ne partageait pas la joie de ses camarades. Les semaines durant lesquelles ils avaient tous appris à combattre sur leur dragon, elle les avait passé au sol, à essayer d’apprivoiser Maraxès. Elle était en retard sur les autres et ne serait donc pas encore envoyé au front.

Tandis que tous préparaient l’arrivée des dirigeants du royaume, Kira passait le plus clair de son temps avec la dragonne, qui refusait toujours de la laisser la monter. Elle lui parlait, la nourrissait et soignait les blessures que lui faisait ses entraves.

— Tu sais, si tu te laissais faire, ils pourraient te retirer tes chaînes.

La dragonne grogna en s’ébrouant, faisant cliqueter le métal.

« Pourquoi toute cette agitation ? » demanda le reptile.

— Nos chefs viennent demain, lui apprit la jeune fille d’une voix haineuse.

« C’est de eux que tu m’as parlé ? »

— Oui.

« Venges-toi alors. »

— Ce n’est pas encore le moment.

« Ainsi, tu as besoin de mon aide pour te venger ? » résonnait de nouveau la voix de Maraxès dans sa tête.

Kira acquiesça et ajouta très bas :

— Je dois d'abord gagner leur confiance. Ensuite, j’exigerais la vérité et si elle ne me plaît pas, je leur planterais à chacun mon épée dans le coeur et tu seras là, à mes côtés. Tu pourras les carboniser avant que leurs corps ne touchent le sol.

La dragonne ne répondait pas, mais son regard était déterminé.

— Tu ne m’as pas encore raconté ton histoire, fit remarquer l’apprentie.

« Tu veux tant que ça l’entendre ? Soit. Au début de cette guerre dont je n’ai rien à faire, j’ai était donné à une chevalière nommé Ophélia. Elle était très gentille avec moi, certes, mais elle n’avait d’yeux que pour vos chefs. Elle croyait plus en eux qu’en elle. Je lui ai dit que cette guerre était stupide, que ces triplets ne valaient pas la peine qu’elle tue ou se fasse tuer. Elle ne m'écouta pas et devint même plus distante. Arriva le jour où on nous envoya au front. Elle n’était pas prête, j’en étais sûre mais elle n'écoutait pas mes avertissements. Dès sa première bataille, une flèche lui transperça le coeur. »

— Je suis désolée…

« Tu n’as pas à l’être. Elle aurait simplement dû m’écouter. »

— On m’a dit que tu as carbonisé ton dernier chevalier.

« Au bout d’un certain temps, on m’a attribué à un homme nommé Fraé je crois. C’était un vétéran dont le dragon était mort sur le champ de bataille. Je pensais qu’on s’entendrait bien vu que nous avions tout les deux perdu quelqu’un dans cette guerre. Ce ne fut pas le cas. Il était horrible avec moi. Il m’utilisait comme bouclier et je fus blessée de nombreuses fois. Il ne me soignait pas. Un jour, alors qu’il se protègeait du souffle d’un autre dragon avec mon aile, je me tournais vers lui et lui envoyait une gerbe de flamme. Il mourut en quelques instants. Je comptais fuir mais on me pris en chasse et je fus de nouveau capturée. »

— Je comprends mieux.

« Tu me fais beaucoup penser à Ophélia, tu sais. Sauf que toi, tu es consciente du danger que sont vos chefs. »

Kira lui sourit, caressant les flancs du reptile.

— Tu me fais donc confiance ?

« Oui. »

— Accepterais-tu de voler avec moi demain ?

Maraxès grogna et secoua les ailes, cela devait faire très longtemps qu’elle n’avait pas volée.

— Je vais prendre ça pour un oui, rigola l’apprentie.

§

Le lendemain, les Sharaka arrivèrent sur le dos d’immenses dragons. Ils étaient escortés par des chevaliers sur le dos de plus petits reptiles. Ils se posèrent un peu partout devant la grande tour où ils furent accueillis en grande pompe. Une arène avait été aménagée spécialement pour l’occasion.

Pendant toute la cérémonie, Kira resta près des professeurs, en retrait. Elle regarda Dario, Atzo, Ezékiel et les autres se faire sacrer chevalier du dragon par les Sharaka. Elle se retenait tout le long de dégainer son épée.

A la fin de la cérémonie, une fête fut donnée. Les nouveaux chevaliers burent beaucoup, dansèrent et mangèrent comme si c’était la dernière fois que cela arriverait - ce qui n’était peut-être pas faux. Kira repensa à l’histoire de Maraxèse et se dit que certains d’entre mourait peut-être dès leur première bataille.

Les Sharaka ne bougeaient pas, ils restaient à leur tables, discutant entre eux.

Lorsque la jeune fille en eu marre de regarder les autres se réjouir, elle alla voir sa dragonne.

— Prête ? lui demanda-t-elle.

Maraxès grogna et se baissa de façon à ce que Kira puisse monter sur son dos. Ses chaînes avaient été détachés quelques heures plus tôt à la demande de l’apprentie.

Une fois installé, la dragonne déploya ses ailes et décolla. Kira fut immédiatement plaqué contre la peau écailleuse aussi mauve que ses propre yeux. Le vent froid des montagnes lui sifflait aux oreilles mais, elle réussit tout de même à entendre le rugissement de Maraxès. La jeune fille se redressa alors et pu apercevoir le magnifique panorama.

— C’est incroyable ! s’exclama-t-elle, comme en écho au rugissement de la dragonne.

Elles volèrent longuement, survolant les hautes montagnes, passant plusieurs fois au dessus de la tour d’An Dragal où la fête battait toujours son plein. Quelques dragons les rejoignirent dans le ciel.

Au bout d’un moment, Maraxès redescendit et laissa Kira au sol avant de retourner s’amuser avec les autres dragons.

La jeune fille les regardait faire des looping, lorsque quelqu’un attrapa son bras. Elle se retourna vivement, prête à en découdre, convaincu que c’était Dario ou Atzo. Elle fut alors étonné de découvrir Ezékiel devant elle.

— Félicitation pour ton sacrement, lui dit-elle.

— Merci.... nous partons demain.

— Je sais. J’espère que tout se passera bien pour toi.

Ils se mirent à marcher. Elle remarqua alors qu’il ne marchait pas très droit.

— Tu as peut-être un peu trop bu, Ezékiel.

— Peut-être.

Un long silence suivit.

— Tu n’as pas peur que Dario et Atzo nous voient ensemble ?

— Non. Tu sais pourquoi j’ai autant bu ce soir ? changea de sujet le jeune homme, tournant ses yeux bleu vers elle.

— Non.

— Pour oublier pendant quelques instants pour qui je me bats. Mais ça ne fonctionne pas. Ils surplombent la fête, tu sais. On peut les voir de partout. Ils peuvent nous voir peu importe où nous sommes, dit-il en sortant une bouteille d’une de ses poches.

Il tanguait maintenant. Kira attrapa donc la flasque et la jeta au loin.

— Tu devrais arrêter de boire. Je comprends ce que tu ressens, c’est pour ça que je suis sortie.

Elle l’aida à s’assoir sur une grosse pierre et lui tendit de l’eau.

— Merci. Je suis désolé de t’infliger ça.

— Ne t’inquiète pas. Il faut bien s'entraider entre alliés, lui dit la brune en souriant.

— Je t’aime bien, Kira. Je suis vraiment désolé d’avoir voulu te tuer.

Il ne s’arrêtait plus de parler.

— Je ne sais pas comment te le dire, je me doute que tu ne ressens pas la même chose que moi. Tu es tellement tourné vers ton objectif que tu ne remarque rien. Tous les garçons te regarde, tu sais. Tu es incroyable. Tu es déterminé, forte et…

Il se pencha pour vomir. Kira lui tendit une nouvelle fois de l’eau et il la remercia dans un souffle. Lorsqu’il arrêta enfin de vomir, la jeune femme le guida jusqu’a sa chambre et le mit dans son lit.

— Dors, ça ira mieux demain.

Elle allait sortir lorsqu’il reprit la parole :

— Kira, je ne veux pas mourir sur le champs de bataille. Pas pour eux.

— Tu ne mourras pas, Ezékiel.

§

Le lendemain, Kira regarda les nouveaux chevaliers s’envoler vers le front. Elle regarda s’éloigner le dragon rouge de son allié, devenant une petite tâche rouge dans le ciel bleu.

— Nous nous reverrons, Ezékiel.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Défi
Pétales de nacre
La réponse au défi "Une phrase par jour" en trio...

Quelqu'un, Laurent Datünder et Ténèbres Lumineuses réunissent leurs plumes pour présenter cette nouvelle œuvre, qui risque d’osciller entre poésie, folie, humour et amour.

Merci pour votre passage ! <3

(PS : Ne sont-ils pas adorables, ces trois petits oursons ? ^^)
455
408
9
6
Œil de Lynx
Quelques articles de mon journal "L'œil du Lynx"... (je précise que les articles sont humoristiques ^^")
18
12
5
2
Sainsu
Dans ces courts textes j'essaie de vous faire deviner ce qui est important pour moi.
25
75
1
1

Vous aimez lire O_rion ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0