Chapitre 12 : Dario et Atzo

3 minutes de lecture

Kira fixait l'obscurité. Ainsi, il y avait aussi des gens qui n'aimaient pas les Sharaka à An Dragal. Elle avait peut-être mal jugé Ezékiel.

Repositionnant son coussin sous sa tête, elle souffla doucement. La brune ne s'était pas encore fait d'amis ici. Peut-être devrait-elle tenter de s'ouvrir un peu plus aux autres ? Mais comment s'approcher du brun ? Il était toujours suivit de Dario et Atzo qui, eux, semblaient apprécier le régime actuel.

Certes, elle aurait pu aussi devenir amies avec l'une des filles de sa classe. Pourtant aucune ne lui inspirait confiance. Elles étaient toutes musclées et cruelles, de vrai brutes. Le cliché parfait des femmes Wesi. Kira était persuadée que c'était ainsi que les Zaléniens les voyaient, des barbares sanguinaire. Or ce n'était pas le cas de tous, bien heureusement. Et la brune comptait bien leur prouver un jour.

Plus le temps passait, moins elle dormait, elle n'arrêtait pas de penser. A Ezékiel. Aux Sharaka. A sa famille. A sa survie. Depuis qu'elle s'était enrôlé - ou plutôt, depuis qu'on l'avait enrôlé - elle n'avait qu'une idée en tête : atteindre les Sharaka. Evidemment, elle avait peur d'eux, mais elle avait des questions à leur poser.

Il s'était passé quelque chose durant sa petite enfance, elle ne savait pas quoi mais la cicatrice juste sous ses seins en témoignait. Large d'une dizaine de centimètres, une lame semblait l'avoir transpercée. Comment avait-elle survécu ? Elle n'en savait rien. Qui lui avait fait ça ? Elle ne le savait pas non plus.

Elle savait toutefois que les Sharaka n'y étaient pas inconnus, elle se souvenait d'eux, seulement d'eux. Aucun autres souvenirs avant ses six ans.

Elle s'était même surprise à croire que ses parents n'étaient pas ses vrais parents. Après tout, sa mère n'avait pas semblé triste lorsqu'on l'avait emmenée.

Kira secoua la tête, faisant bruisser ses couvertures, ce n'était pas le moment de penser, elle devait dormir. Pourtant, elle n'y arrivait pas. Elle ne l'aurait avoué à personne mais elle avait toujours légèrement peur du noir. Depuis l'attaque de nuit des trois garçons, ça ne s'arrangeait pas.

A chaques craquements, bruissements et autres bruits qui ne signifiait rien, elle se réveillait. Elle détestait ne pas pouvoir voir si quelqu'un approchait.

Comme chaque nuit, elle finit tout de même par s'endormir. Mais deux heures plus tard, les cors retentirent et tous se levèrent pour leur entraînement matinal.

Ils devaient courir dehors autour de l'immense tour pendant une heure avant d'avoir droit de manger. Kira était plus ou moins habituée maintenant, mais les premiers jours avaient été durs. Elle se revoyait encore se traîner derrière les autres sous la pluie.

Maintenant, elle tenait le rythme malgré ses courtes nuits.

Après un rapide petit déjeuner, les apprentis se regroupèrent par classe et chacun se dirigea vers son arène. Celle de Kira était l'une des plus grande car elle pouvait contenir la cinquantaine d'élèves que comptait sa classe. Les murs en pierre recouvert de bois peint et le sol de terre donnait une impression de chaleur.

Aujourd'hui, ils s'entraînaient au combat à deux contre un.

Evidemment, Kira se retrouva contre Dario et Atzo, pour le plus grand contentement de ces derniers. Ils semblaient encore déçu que Ezékiel ne l'ait pas tuée et comptaient bien remédier à ça.

Au début, la brune resta sur la défensive, jaugeant ses adversaires. Elle n'avait encore jamais combattu contre eux. Ils étaient un peu gauches mais très forts. Chacun de leur coup faisait vibrer ses os jusqu'à ses dents. Pourtant, elle les trouvait bien moins intimidants que Ezékiel. Elle avait vraiment eu peur face au garçon alors que là, elle ne ressentait rien, si ce n'est du dégout.

Elle finit par attaquer et après plusieurs feintes, elle désarma Atzo puis put s'occuper pleinement de Dario, le plus grand des deux. Elle enchaînait les coup d'estoc, surchargeant le garçon lorsqu'un poid la frappa au dos, manquant de la faire tomber. Elle se retourna et vit Atzo qui la menaçait de ses poings.

— Je t'ai battu loyalement, retourne à terre, lui dit-elle en parant la lame de Dario.

— Je ne suis pas encore mort.

Atzo se jeta de nouveau sur elle tandis que Dario lançait une nouvelle attaque. Instinctivement, au dernier moment, elle roula sur le côté. Dario se prit donc le poing de Atzo dans le nez alors que son épée se plantait dans le ventre de son comparse.

Les deux brutes s'éffonfrèrent au sol, l'un tenant son nez, l'autre son ventre.

Kira ne pu s'empêcher de rire et elle fut bientôt rejoint par celui d'un garçon. Ezékiel n'avait manqué aucun moment de ce magnifique combat et riait maintenant aux larmes devant l'échec cuisant des deux grands garçons. Voyant que Kira le regardait, il sécha ses larmes et retourna combattre.

La jeune fille avait peut-être marqué des points.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Défi
Pétales de nacre
La réponse au défi "Une phrase par jour" en trio...

Quelqu'un, Laurent Datünder et Ténèbres Lumineuses réunissent leurs plumes pour présenter cette nouvelle œuvre, qui risque d’osciller entre poésie, folie, humour et amour.

Merci pour votre passage ! <3

(PS : Ne sont-ils pas adorables, ces trois petits oursons ? ^^)
455
408
9
6
Œil de Lynx
Quelques articles de mon journal "L'œil du Lynx"... (je précise que les articles sont humoristiques ^^")
18
12
5
2
Sainsu
Dans ces courts textes j'essaie de vous faire deviner ce qui est important pour moi.
25
75
1
1

Vous aimez lire O_rion ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0