Chapitre 10 : Ezékiel

5 minutes de lecture

Kira fut réveillé en sursaut par une main qui se posait sur sa bouche, tandis qu'on plaquait ses bras le long de son corps. Aucune lumière ne filtrait par les petites fenêtres de la grande salle, elle ne put donc pas voir qui se tenait au dessus d'elle. Malgré les battements de son cœur affolé, elle distingua trois respirations.

— Enfin une nouvelle. On manque de chair fraîche ici, chuchota une voix masculine à son oreille.

— Elle ne semble pas être noble, surement encore une bouseuse qui a eu de la chance, disait une autre voix en ricanant.

Elle se débattait avec force mais en vains, quelqu'un ricana sur sa gauche devant sa faiblesse. Seulement deux d'entre eux avait parlé, le troisième, qui maintenait sa main sur la bouche de la jeune fille ne semblait pas vouloir réellement se mêler de ces menaces.

Cela faisait seulement une dizaine de jours qu'elle était arrivé à An Dragal et apparemment ses performances en combats avaient attiré l'attention des mauvaises personnes.

— Tu penses que tu peux arriver comme ça et prendre la place de meilleurs combattants ?

La main l'empêchait toujours de parler et le garçon qui se tenait sur la droite continua :

— Demain, tu seras la pire élève qu'An Dragal ait jamais connue, sinon, la nuit prochaine nous reviendrons armés.

Les mains se retirèrent et il n'y eut plus de bruit.

La jeune fille resta immobile plusieurs minutes, les yeux fixés dans le vide. Elle finit par se lever en silence et sortit prendre l'air.

Assise devant la tour d'An Dragal, la brune tremblait, le vent soufflait fort mais il n'en était pas la cause. Elle avait eu peur. Il fallait qu'elle se calme et qu'elle réfléchisse. Kira pensait savoir qui étaient les garçons qui l'avaient menacé. Que devrait-elle faire ? Ce n'était pas son genre d'aller demander de l'aide, elle réglerait ça seule. Elle ne céderait pas.

§

Avant l'aube, elle était déjà dans la salle d'entraînement, prête à donner tout ce qu'elle avait, elle n'allait pas se faire marcher sur les pieds aussi facilement.

Durant tout le cours, elle sentit un regard posé sur elle. Ezekiel. Le brun ne la lâchait pas des yeux. C'était lui la nuit dernière, elle en était sûr. Le jeune homme était toujours suivit par ses deux acolytes. Dario et Atzo, deux brutes sans cervelle qui exécutaient les ordres du brun aveuglément.

Malgré la menace qui pesait sur ses épaules et les frissons de peur qui couraient le long de son dos, Kira fut aussi assidue qu'à l'accoutumé.

§

La nuit arriva vite, après le dîner les apprentis allèrent se coucher, la plupart étaient épuisées, mais Kira, elle, restait sur ses gardes. Elle resta habillée sous ses couvertures, son épée en main. Prête.

Elle luttait contre le sommeil, lorsqu'un bruit métallique résonna doucement. Tous ses sens en alerte, la brune resserra sa prise sur la lame.

Elle entendait le frottement de vêtement contre la peau, la respiration qui tentait d'être discrète, en vain. Ils n'étaient pas très discret, surement que Dario et Atzo avaient du mal à faufiler leur grosse carcasse entre les lits alignés en rang d'oignon. C'était d'Ezekiel dont elle se méfiait le plus, il était plus fluet donc surement plus agile et bien plus intelligent.

Ce fut d'ailleurs le premier qui arriva jusqu'à elle. Lorsqu'elle l'entendit dégainer, elle rejeta ses couvertures sur lui et détala vers la sortie. Elle eut le temps de l'entendre jurer avant d'arriver dans le couloir. Kira se doutait qu'ils allaient la suivre, elle l'espérait même.

Elle courait le long des nombreux couloirs avant de déboucher dehors. L'air de la montagne la revigora d'un coup. La brune se mit face à l'entré, l'épée tendue, prête à en découdre.

Comme prévu, Ezekiel arriva le premier dehors. Il semblait hors de lui, il ne devait pas avoir l'habitude qu'on se dresse devant lui ainsi. C'était surement un noble, venant d'une famille proche des Sharaka. Du moins, c'est ce que n'importe qui pourrait penser en le voyant.

A la vue de la jeune fille, il se mit en garde puis passa à l'offensive avec hargne.
Elle para et le vrai affrontement put commencer.

Elle fit une feinte et visa sa jambe droite, mais, à la dernière seconde, il fit un bond de côté et envoya sa lame vers le visage de la brune. L'éclat de la lune se refléta sur le métal à quelques centimètre de son visage, elle avait paré de justesse.

Tous les coups du garçon faisaient vibrer les os de ses bras, il était bien plus fort qu'il n'y paraissait. Elle avait pensé, à tort, que le point fort du brun était la vitesse, hors il était aussi rapide que fort. Sa technique était parfaite aux yeux de Kira. Il méritait sa place à An Dragal contrairement à Dario et Atzo, qui n'étaient là que grâce à leurs parents fortunés.

Elle lut dans son regard une fureur éclatante, elle se demanda alors si elle réussirait à survivre à cet échange.

Elle n'arrêtait pas de reculer, Ezekiel s'acharnait, évacuant toute sa rage sur elle. Elle avait de plus en plus de mal à suivre les mouvements du garçon, la fatigue de la journée commençait a se faire sentir. Kira ne tiendrait plus très longtemps.

La jeune fille vit du coin de l'œil les deux larbins du brun sortir de la tour, essoufflés. Ils en avaient mit du temps, se dit-elle en parant une énième attaque de son adversaire.

Elle s'écarta un peu du garçon, ses bras tremblaient de fatigue. En voyant sa faiblesse, Ezekiel sourit cruellement. Il allait la déchiqueter. Sous les encouragement de Dario et Atzo, le brun fonça sur Kira en criant. Son coup fut si puissant que la lame de la jeune fille vola en éclat. Le choc l'envoya au sol. Son dos, seulement protégé par son haut en toile, racla le sol, déchirant le vêtement puis la peau. Elle grimaça.

Ezekiel se tenait au dessus d'elle, épée en main. Ses yeux brillaient de colère. Contre quoi était-il en colère ? se demanda Kira. Elle doutait que ce soit seulement à cause d'elle.

Elle entendait les deux idiots hurler de l'achever, pourtant son adversaire semblait hésiter.

— Vas-y. Fait-le. Si je ne peux pas être plus forte que toi, je n'arriverais jamais à atteindre mon but, lui dit-elle en le fixant dans les yeux.

— Aller ! Ezekiel ! Achève-la ! Achève-la ! criaient en cœur Dario et Atzo.

La lame se rapprocha de son cou, doucement. La colère avait disparue du regard du brun. Il tremblait, mais seule Kira pouvait le voir.

— Toi non plus tu n'a jamais tué.

Il ne répondait pas mais l'arme arrêta sa progression.

— Tu es fort, tu serviras bien les Sharaka.

— Je ne veux pas les servir... chuchota-t-il. Je les hais.

Il jeta son arme au loin. Elle rebondit au sol en cliquetant.

— Qu'est-ce que tu fais Ezekiel ?! demanda l'un des deux larbins.

— Sathenass ne veut pas de sang ce soir.

C'était la formule pour dire qu'on épargnait un adversaire, cette phrase était rarement prononcé, car rare étaient les gens cléments en Wesiria.

— Merci, chuchota Kira tandis qu'il s'éloignait.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Défi
Pétales de nacre
La réponse au défi "Une phrase par jour" en trio...

Quelqu'un, Laurent Datünder et Ténèbres Lumineuses réunissent leurs plumes pour présenter cette nouvelle œuvre, qui risque d’osciller entre poésie, folie, humour et amour.

Merci pour votre passage ! <3

(PS : Ne sont-ils pas adorables, ces trois petits oursons ? ^^)
455
408
9
6
Œil de Lynx
Quelques articles de mon journal "L'œil du Lynx"... (je précise que les articles sont humoristiques ^^")
18
12
5
2
Sainsu
Dans ces courts textes j'essaie de vous faire deviner ce qui est important pour moi.
25
75
1
1

Vous aimez lire O_rion ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0