Cannibalisme

Moins d'une minute de lecture

- Ohlala, j'ai encore faim... je crois que je vais manger Maël...

- Nooon !

- Siiii !

- Arrête papa ! Après il va manquer un morceau, il va y avoir du sang qui va couler partout, tu vas en avoir plein dans la bouche et c'est pas bon du tout !

- Mais... mais...

(Pourquoi cet enfant est-il si terre-à-terre ?...)

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Mathieu Chauviere

Eh bien je suis relativement d'accord avec l'intitulé du défi. Un plumitif se doit d'aimer tous les mots, essayer d'en apprendre toujours de nouveaux, enrichir son champ lexical, son vocabulaire, il ne peut donc avoir de mot préféré. (Je vois d'ici la polémique que cette affirmation est succeptible d'engendrer chez les philosophes scribayens...) C'est pourquoi j'ai répondu Dictionnaire à cette question. D'autres ont dévié la question de manière humouristique et ont répondu "Fin" par exemple, ce qui pour un auteur, convenons-en, est un mot qui se fait longtemps désirer, presque sacré...
Ceci étant, je trouve très intéressant ce questionnaire Scribay et au delà de cette question, j'aime bien lire les réponses des auteurs(trices) auxquels(elles) je m'intéresse. C'est parfois déroutant et souvent très amusant.

5
6
0
1
MarcellA


J'ai rêvé, qu'un matin, tu sonnais à ma porte, que tu me revenais. Tu me disais que je te manquais et tu pensais toujours à moi.
J'ai rêvé de notre chez-nous, ce lieu magique où résonnerais nos fou-rires et nos cris. Un espace bien à nous où se côtoieraient nos deux univers.
J'ai rêvé que tu me lisais tes nouvelles, tes écrits et tes essais. Sagement allongée auprès de toi, tout contre toi, tu me faisais m'échapper dans tes contrées lointaines et imaginaires.
J'ai rêvé que je cuisinais pour toi. Pleine de tendresse, je te retrouvais chaque soir. Nous étions attentionnés l'un envers l'autre, prenions soin l'un de d'autre. Nous deux contre tout le monde.
J'ai rêvé que je t'embrassais, tout d'abord de la pointe des lèvres. Nos sens redécouvraient les sensations d’être avec l’autre, savouraient ce bonheur.
J'ai rêvé que tu me téléphonais pour prendre de mes nouvelles, parce que je te manquais alors que nous nous étions quittés seulement le matin.
J'ai rêvé que tu me déshabillais pour m'honorer et me donner tout le plaisir possible. Sans rien me demander en retour car tu savais que je te le rendrais au centuple.
J'ai rêvé que je te retrouvais et que tu voulais toi aussi me retrouver, m'aimer et prendre soin de moi.
J’ai rêvé. Un beau rêve qui s’en est allé à l’instant où mon esprit à repris connaissance.
2
1
6
1
Défi
EpsicrOnn
Lieu habituel pour la majorité, je ne peux m'y retrouver.
Viens découvrir l'antre de mes peurs, lorsque toi, tu t'y aventures sans gouttes de sueurs.
8
17
7
2

Vous aimez lire Youg ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0