Rencontre éphémère

2 minutes de lecture

Je m'installe. Du côté de la fenêtre, il paraît que c'est bon pour l'imagination. Une dame âgée, gris perle yeux bleutés, s'assied face à moi, l'air inquiet. J'ose quelques coups d’œil afin de la détailler ; observer son comportement, le comportement des voyageurs, voici ma principale évasion.

Une sorte de distraction.

J'aime, j'y prends goût, mon esprit s'agite mais mon regard se fait discret. D'une profonde réflexion, je lui trouve une expression, lui invente mille pensées et, parfois même, une vie, elle ne s'en doute pas, non, elle attend, l'arrivée au quai patiemment. Vieille voyageuse, derrière le verre correcteur brille un regard triste, un pli sur le front malheureux. Près de la vitre, la nuque immobile dans un coul roulé bordeaux, -habit qu'on se plaît à porter à cet âge-, rien de ce qui défile dehors ne l'attire.

Le menton tombe vers les pieds.

Les mains sont vides.

Sans occupation.

Le regard est dans le vague.

Je lui remarque une tendance à ouvrir son sac pour en sortir plusieurs billets, neufs, compostés. Peut-être devait-elle voyager avec d'autres gens. Ses petits enfants lui ont, qui sait, fait faux bond, restons dans la supposition. En attendant, c'est moi qui lui tiens compagnie. Moi et mon inspiration, mon silence, mon air fatigué, cheveux ébouriffés écouteurs enfoncés. Je m'en amuse sous mon masque ; si elle savait, si elle me voyait rédiger son portrait ! L'émotion peinte sur son visage dresse une toile, dont l'esquisse des traits doux crispés par l'anxiété paraissent figés dans le temps.

Et moi avec eux.

Rapide, ce trajet l'est bien trop peu ; je peux compter les arbres qui défilent si je le veux.

Enfin, un crissement retentit, la voix s'évanouit dans l'empressement des voyageurs aux portes bondées, l'attente est finie. Le train s'arrête, Nevers s'apprête. Ma vieille compagne se lève, ajuste son foulard foncé de ses doigts fins dont l'annulaire gauche, entouré de deux alliances modestes, en or, usées par les années, me font deviner une union entre elle et son bien-aimé. Alors j'oublie tout jugement concernant sa solitude et je souris, pensant que c'est à contrecœur que le train l'emporte loin de son mari.

-@bbnice

Annotations

Recommandations

Justine For All
Au gré de mes pensées, et de mes sources !

Qui font du bien

Du bien à l'auteur ou/et aux lecteurs et lectrices

L'ordre des chapitres est mouvant, car j'essaye au fur et à mesure de faire une phrase, puis un texte avec les titres. J'ai bien dit j'essaye
994
574
2
16
valetdecoeur
Une histoire d'amour sur 3 périodes.

Claire jouissait de sa vie libérée et son chemin a croisé celui de Pierre.
Ils s'aiment.
Mais leur histoire n'est pas un long fleuve tranquille.

Claire a une addiction et il lui arrive de ne plus la contrôler.

Je n'en dis pas plus...
De l'humour, de la dérision.
De la tristesse aussi.
251
212
174
206
Xavier Escagasse
Le projet encyclopédique qui va changer votre vision du monde...
3417
1312
195
51

Vous aimez lire bbnice ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0