Détermination brûlée (3/8)

4 minutes de lecture

OoO

Peu après, les deux adolescents marchèrent jusqu’au bâtiment principal du Campus, se faufilant discrètement par la porte fenêtre ouverte du Dortoir. Ils furent salués par Alex qui venait à peine de se réveiller. Rapide, Lyle se faufila entre les bras du blond qui recula, surpris, puis serra l’adolescent contre lui, ses yeux bleu marine se fermant.

Alex capta le sourire bienveillant de Dylan avant d’enfouir sa main droite dans les boucles brunes de Lyle tout en fronçant les sourcils. Quelque chose tracassait Lyle au point qu’il soit tactile publiquement. Le blond sentit son ami d’enfance soupirer contre sa nuque et, frissonnant, il se détacha du garçon, posant un regard interrogateur sur le bouclé.

  • Qu’est ce …

On frappa à la porte et, détachant son regard noir des deux adolescents enlacés, Reagan se précipita pour ouvrir, ignorant ce sentiment négatif qui s’insinuait insidieusement dans ses membres.

Vêtu de son uniforme orange, le Capitaine des Lions entra dans la pièce, sa bonne humeur se lisant sur son visage charmeur :

  • Bonjour à tous, fit Fred en souriant à la jeune fille. Préparez-vous, petit déjeuner dans dix minutes.

Son regard gris se plissant, Dylan s’approcha du Capitaine des Lions et l’arrêta d’un geste prudent:

  • Deux de nos amis ne sont …
  • Ils sont à l’infirmerie, l’interrompit gentiment le jeune adulte. Peter, le Capitaine des Griffons, est parti les chercher.

* *

*

Ashley ouvrit doucement les yeux et se releva en se frottant les yeux.

Sa vision s’éclaircit avec le soleil qui brillait à travers la porte vitrée et reconnaissant l’infirmerie, l’adolescente comprit qu’elle avait dû s’évanouir sur le chemin des Dortoirs. La jeune fille posa ses mains sur son visage en soupirant. Il faudrait qu’elle remercie Clarisse.

Essayant de se relever sans trop mobiliser les muscles de son dos, la jeune fille constata, les lèvres serrées, la présence de Logan auprès d’elle.

Les sourcils du métis étaient froncés, sa main droite tressautait et il transpirait à grosses gouttes. Détournant la tête, Ashley serra les poings, son regard noisette embué se glaçant. Il la tuerait, il le lui avait promis. Et elle ne se laisserait pas faire avant d’être en capacité de lui tenir tête.

Elle se mit debout avec plus de facilité qu’à l’accoutumée, n’ayant pas eu à subir les coups violents de sa tante. Peut-être aussi que … Elle risqua un regard vers Logan et, sondant son propre esprit, elle reconnut leur lien mental ainsi qu’une trace de l’énergie du métis. Elle jura. Le corps de l’adolescente s’était légèrement régénéré à cause de leur proximité physique et mentale.

La porte de l’infirmerie s’ouvrit brusquement, laissant apparaître le Capitaine des Griffons. Effrayée par le bruit, la jeune fille se campa par réflexe sur ses talons, sa jambe gauche se fléchissant tandis que sa jambe droite, plus en arrière, se raidit :

  • Ah la nouvelle ! fit durement Peter, sa Marque sur sa joue gauche contrastant avec son fier regard bleu. Direction le Réfectoire, petit déjeuner avec les Deltas. Dépêche-toi.

Ashley fronça les sourcils mais ne répondit pas. Gardant son regard méfiant posé sur le jeune adulte, elle le regarda entrer dans la pièce d’un pas mécanique avant qu’elle-même ne décide de s’avancer vers la porte. Ouvrant la bouche, la jeune fille se tourna vers le Capitaine des Griffons pour lui demander la direction.

  • A gauche quand tu sors. C’est la première porte à droite quand tu es face à l’escalier. Les autres devraient déjà y être.

L’adolescente hocha la tête discrètement et franchit le pas de la porte, le regard déterminé. Elle était moins faible qu’hier mais elle était loin d’être pleinement opérationnelle. Cela suffirait pour leur montrer qu’elle n’était pas qu’un boulet, faible et sans défense, balancé dans ce monde étrange. Elle était forte, robuste et résolue.

  • Tu ne l’attends pas ? interrogea Peter en haussant un sourcil interrogateur.

Le Capitaine des Griffons la vit secouer la tête avant qu’elle sorte de l’infirmerie en fermant doucement la porte. Il eut un petit rictus, appréciant la lueur de défi qui brûlait dans les yeux de l’adolescente.

Selon les informations qu’il avait eu de Warren, l’Entraineur des Deltas, elle était la seule Humaine sur les huit nouveaux qui n’avait pas d’aptitude particulière. Souriant d’un air carnassier, il passa une main dans ses cheveux châtains. Il avait hâte de voir sa détermination se briser pendant les tests de cette journée.

Mais avant ça, il fallait qu’il réveille le grand dadais.

  • Debout, fit sèchement le Capitaine des Griffons en secouant l’épaule du métis.

Sensible, Logan ouvrit un œil en grognant et reconnut avec dépit le visage Marqué de Peter.

  • Réfectoire, ordonna sèchement Peter en se dirigeant vers la sortie. Dépêche-toi.

Bougon, le métis leva les yeux au ciel et se redressa difficilement, complément courbaturé. Il se frotta les yeux d’une main et massa sa nuque douloureuse de l’autre. Il n’aurait pas dû sous-estimer les effets de la boisson que Maïa lui avait fait boire pour calmer sa sensibilité à la télépathie.

Logan se leva de sa chaise et s’étira lentement avant de se rendre au Dortoir pour changer de vêtements. Il descendit les escaliers en grimaçant, fusillant du regard les Marqués qui osaient lui adresser la parole puis ouvrit la porte de sa chambre partagée.

Traversant la pièce déserte, il fronça les sourcils, trouvant son corps légèrement plus faible que d’habitude. Le métis maudit ses courbatures avant de choisir un de ses tee shirt noirs, trouvant le orange de l’uniforme des Deltas beaucoup trop criard.

Puis il se rendit rapidement au Réfectoire.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Angelinnog
Et si je vous contais une histoire ? Un petit bout par jour...


Essayons de tenir ce défi ^^ ...
663
139
92
9
Défi
Laurent Datünder
Une phrase par jour depuis avril 2020... Je tiens à préciser que le défi n'est pas entièrement respecté car ce sont des billets d'humeur, des émotions, des états d'âme que j'éprouve chaque jour et sur lesquels je mets des mots, et pas une histoire.

Trouver la phrase juste, au plus près de ce que je ressens vraiment, n'est pas toujours facile, aussi il m'arrive de mettre une dizaine de minutes à réécrire encore et encore LA bonne phrase.

Vous découvrirez beaucoup d'éléments assez personnels et des phrases souvent poétiques... Trêve de bavardage, bonne lecture :D

Selon ma meilleure amie, je devrais renommer ce recueil : "L'histoire d'un incroyable type ami avec une fille absolument géniale" (XXD). De mon côté, j'aurais plutôt vu "Les aventures lunatiques d'un type bipolaire qui aime bien l'amour et la poésie". Mais, pour le moment, je reste sur "A la portée d'un écrivaillon" x)
5405
2990
102
62
Défi
sven123
Réponse au défi de Louise 17 : une phrase par jour

Attention, il pourrait y avoir quelques grossièretés dans le lot... Vous êtes prévenus

Mais aussi (si si c'est possible) quelques pensées profondes... ou tout comme
335
320
5
3

Vous aimez lire Ellana Caldin ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0