Détermination brûlée (2/8)

6 minutes de lecture

Les rayons du soleil virent caresser amoureusement le visage pensif de Lyle qui ferma les yeux pendant un moment. Dylan savait que cette simple hypothèse ne satisferait pas le lycéen, aussi, essaya-t-il d’élaborer son propos :

  • Les Clans ont été créés par des croyants, commença doucement le roux. Il serait logique qu’un Élément, pour augmenter sa puissance, ne se contente pas de Marquer exclusivement des Élémentaires de son Clan. Un tel système créerait un socle solide d’une religion polythéiste. Ainsi, si on prend un Élémentaire du Clan de l’Eau, il est possible qu’il soit Marqué par n’importe quel autre Élément, obligeant ainsi le Marqué et peut être sa famille à vénérer son Élément de naissance et l’Élément de Marque. Croire en plusieurs Dieux fortifie le lien entre les Élémentaires et l’ensembles des Éléments. Tu me suis jusque-là ?
  • Limpide, chuchota le bouclé en hochant la tête.
  • Il faut qu’on prenne en compte les Humains, continua Dylan en passant une main dans ses cheveux flamboyant à la lumière du soleil. Eux aussi, à travers leurs actions, renforcent les pouvoirs des Éléments. Regarde nos moyens de transports, nos ordinateurs, nos téléphones etc… Ils sont faits de métaux. En continuant à utiliser cette matière, on la rend indispensable dans nos vies. A tel point que dans l’hypothèse où elle disparaitrait, il serait très difficile pour l’humanité de s’en remettre. Ainsi se créée une relation de dépendance entre l’Humain et le Métal, l’un ne pouvant pas vivre sans l’autre. Tu peux appliquer ce raisonnement pour n’importe quel Élément : l’Eau, le Feu, la Terre, l’Air … Aucun humain ne peut concevoir vivre sans eux. Le Temps rythme nos vies, nos formules physiques, nos calculs mathématiques … Toute la recherche scientifique s’effondrerait si le Temps en tant qu’Élément viendrait à disparaître. Pour ce qui est de la Mutation, responsable de tant d’avancement médical, l’Humain ne survivrait pas une seule seconde. En conséquence, on se retrouve avec deux mondes, l’un Élémentaire, l’autre Humain, dépendant de Dieux qui se nourrissent de leurs croyance et de leur dépendance. Tu vois où je veux en venir ?

Lyle hocha la tête, les yeux dans le vague. Comme d’habitude, Dylan était brillant.


  • Il est très probable que certains Élémentaires soient influencés par le mode de vie des Humains, ou simplement sensibles à un changement drastique dans celui des Clans, affirma Dylan d’un ton égal. Leurs convictions différant de celles des purs Élémentaires, leur volonté d’évolution en font des Dissidents. Ils ne prient plus leur Élément comme les Élémentaires ou ne dépendent pas de celui-ci comme les Humains et, par conséquent, affaiblissent les Dieux, conclut le bouclé en plongeant son visage entre ses genoux.

Fronçant les sourcils, Lyle soupira, échouant à trouver la faille dans le raisonnement effroyablement logique de Dylan. Depuis qu’ils étaient nés, les Humains dépendaient des Éléments sans même le savoir, influant sur la vie de personnes dont les croyances rendent ces dernières réelles.

L’adolescent secoua doucement la tête, essayant d’intégrer toutes ces nouvelles informations tout en se notant de les vérifier auprès d’un Marqué un peu plus tard. Il ne pouvait pas se permettre de démarrer sa réflexion sur la base d’un raisonnement erroné, si brillant soit-il.

Le soleil dépassa la couronne d’arbre plantés à quelques centaines de mètres d’eux, réchauffant l’atmosphère encore humide de rosée.


  • Qu’est-ce que tu comptes faire ? demanda le bouclé en posant son menton sur genoux, la brise matinale ébouriffant ses cheveux. Les laisser t’apprendre à contrôler tes aptitudes sans comprendre qui tu es ?

Souriant, Dylan eut un petit rictus et tourna son regard bienveillant vers l’adolescent :

  • Je t’avoue que peu m’importe. Mon habilité n’est pas dangereuse pour les autres. Si je ne m’enfuis pas, c’est pour veiller sur les têtes brûlées que vous êtes, rit-il en ébouriffant les cheveux de Lyle.

Même si un sourire étirait ses lèvres, le regard gris du roux se durcit :

  • Plus sérieusement, toutes les personnes auxquelles je tiens sont dans ce Dortoir. Logan, Nathan, Reagan, Alex et … , hésita-il, les lèvres serrées. Il y a une possibilité qu’ils utilisent cela contre moi si je décide de partir avant l’échéance.

Lyle hocha la tête avant de prendre une grande respiration, la couleur de ses yeux s’alignant sur celle du soleil levant. Dylan n’avait pas tort ; la probabilité qu’il évoquait était réalisable. Irrité, le bouclé se mordit les lèvres avant de se tourner vers le roux.

  • Alex et toi, vous agissez de la même façon quand il s’agit de protéger vos êtres chers. Qu’est-ce que vous pouvez être ennuyants ! râla-t-il, son regard insolent posé sur le plus vieux.
  • Redis moi ça, morveux ?

Constatant que Dylan était bien plus musclé que lui, le bouclé ne répondit pas, préférant sourire d’un air effronté au lycéen dont le regard gris étincelait de défi.

  • C’est ça le problème. Quoi que tu fasses, tu ne seras jamais remercié à la hauteur de tes efforts, déplora le roux en soupirant avant de remettre en place la capuche du sweat shirt de Formation. Quels sales gosses !

Haussant un sourcil, Lyle laissa échapper un rire insolent. Il donna un coup d’épaule joueur à son voisin qui lui sourit gentiment. Puis ses yeux orangés s’illuminèrent pendant un instant :

  • Je ne crois pas qu’Ashley soit une simple Humaine.

Le lycéen regarda Dylan froncer les sourcils, l’air perdu :

  • Ca n’a pas de sens, fit le roux.
  • Je ne sais pas… Une intuition…

Lyle passa une main dans ses boucles puis soupira :

  • C’était une des nouvelles dans ma classe. A un moment, j’ai touché sa main et son nom m’est immédiatement apparu, murmura-t-il, les yeux fermés. Je la connais, je …
  • Peut être est-elle liée au passé que tu as oublié ? Une amie, une proche parente probablement. Elle n’a pas nécessairement besoin d’avoir une aptitude pour que ton inconscient se souvienne d’elle.

Dylan regarda le meilleur ami d’Alex froncer les sourcils, n’acceptant pas l’argument. Le roux soupira de dépit. Un sentiment de familiarité pour une personne ne signifiait pas fatalement que celle-ci était trop étrange pour ne pas cacher quelque chose. Il est possible d’avoir des atomes crochus avec quelqu’un sans qu’il doive forcément avoir des aptitudes similaires.

Le lycéen garda pour lui le fait qu’il ressentait une certaine familiarité quand il parlait avec Alex ; Lyle utiliserait surement cet exemple comme contre argument. Alors Dylan se contenta de le regarder secouer à la tête.


  • Elle a aussi ressenti quelque chose quand on s’est rencontrés. Je le sais. Elle m’a menti quand je l’ai interrogée.
  • Elle n’a surement pas dû se sentir à l’aise qu’un inconnu la presse de questions alors qu’elle n’a pas encore pris ses marques…

Lyle fronça les sourcils. Elle avait eu ce regard vide pendant un instant ; il ne pouvait concevoir le fait qu’elle avait simplement été impressionnée ou effrayée par ses interrogations :

  • Elle a été liée télépathiquement à Logan pendant des années ! Ne faut-il pas deux personnes pour …
  • Lyle, ça n’a pas de sens ! Tu ne connais pas l’étendue de l’aptitude de Logan, coupa le roux, en haussant le ton. Tu devrais plutôt essayer de soutenir ta nouvelle amie dans toute cette épreuve plutôt que de la prendre pour une menteuse. Elle a été jetée avec nous dans toutes ces révélations dans le but d’aider le plus exécrable d’entre nous. Elle n’a pas besoin que tu la mettes encore plus mal à l’aise !

Agacé, le bouclé pesta. Il n’obtiendrait rien de Dylan à propos du mystère que constituait Ashley. Lyle resserra son étreinte sur ses jambes :

  • Logan sait que tu parles de lui de cette façon ?
  • C’est un imbécile, il ne sait pas gérer ses émotions, soupira Dylan en faisant craquer les jointures de ses doigts. Et, considérant le regard hautain qu’il prend quand elle est dans la même pièce, Ashley l’a sûrement blessé d’une manière ou d’une autre.
  • Il pourrait simplement…
  • Non, coupa le roux, ses yeux gris se plissant. Il trouve Reagan inintéressante et respecte Lauren pour une raison que j’ignore mais il n’a jamais eu ce regard mauvais avec elles deux. Ashley et mon abruti de meilleur ami ont sûrement un problème non résolu entre eux. Et pour que tout se passe bien, il est hors de question que tu mettes tes grosses pattes dans leurs affaires.

Lyle eut un petit rictus, reconnaissant encore des paroles qu’Alex aurait pu avoir. Se levant d’un bond, les coins de ses lèvres s’étirèrent :

  • Je vais essayer, chef ! s’exclama Lyle au garde à vous »

Ses yeux gris se plissant avec suspicion, Dylan détailla le visage de son ami. Il savait très bien que Lyle était beaucoup trop impulsif pour son propre bien.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Angelinnog
Et si je vous contais une histoire ? Un petit bout par jour...


Essayons de tenir ce défi ^^ ...
663
139
92
9
Défi
Laurent Datünder
Une phrase par jour depuis avril 2020... Je tiens à préciser que le défi n'est pas entièrement respecté car ce sont des billets d'humeur, des émotions, des états d'âme que j'éprouve chaque jour et sur lesquels je mets des mots, et pas une histoire.

Trouver la phrase juste, au plus près de ce que je ressens vraiment, n'est pas toujours facile, aussi il m'arrive de mettre une dizaine de minutes à réécrire encore et encore LA bonne phrase.

Vous découvrirez beaucoup d'éléments assez personnels et des phrases souvent poétiques... Trêve de bavardage, bonne lecture :D

Selon ma meilleure amie, je devrais renommer ce recueil : "L'histoire d'un incroyable type ami avec une fille absolument géniale" (XXD). De mon côté, j'aurais plutôt vu "Les aventures lunatiques d'un type bipolaire qui aime bien l'amour et la poésie". Mais, pour le moment, je reste sur "A la portée d'un écrivaillon" x)
5405
2990
102
62
Défi
sven123
Réponse au défi de Louise 17 : une phrase par jour

Attention, il pourrait y avoir quelques grossièretés dans le lot... Vous êtes prévenus

Mais aussi (si si c'est possible) quelques pensées profondes... ou tout comme
335
320
5
3

Vous aimez lire Ellana Caldin ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0