Emotions tangibles, vérités doubles (6/11)

4 minutes de lecture

Faisant signe à Reagan d’avancer sans elle, Ashley ralentit à l’approche des escaliers, laissant les Dylan, Nathan et Lauren la dépasser. La jeune fille se cramponna à la rampe, tout en essayant de maintenir un étau mental sur ses émotions qui menaçaient de la submerger.


  • Besoin d’aide, la nouvelle ? chuchota doucement Lyle en passant à côté d’elle. Appuie-toi sur mon épaule, je descendrais lentement.

Épuisée physiquement et psychiquement, la jeune fille esquissa un faible sourire à l’adolescent et, après quelques hésitations, elle plaça une main sur l’épaule droite du garçon. Ils commencèrent tranquillement leur descente, Ashley crispant de temps à autre sa poigne sur l’épaule de Lyle.


  • Une journée de rentrée complètement folle, hein, lui chuchota-t-il ses yeux orangés fixés sur Warren qui avait ralenti la cadence du groupe. Jamais je n’aurais imaginé…

Concentrée sur ses mouvements, Ashley ne risqua pas un regard vers Lyle qu’elle sentait aussi très fragilisé par l’annonce du Directeur.


  • Moi qui ait toujours voulu des réponses, me voilà servi ! ironisa-t-il, les yeux perdus dans le vague. Ma mère et celle d’Alex travaillent ici depuis des années et ne nous en ont jamais parlé, c’est fou n’est-ce pas ?

Ashley ne répondit pas, crispant doucement sa poigne sur l’épaule de l’adolescent avant de se détacher de lui pour continuer à suivre le groupe dans le couloir. Puis, serrant lèvres, elle soupira avant de se tourner vers lui :


  • Une mère n’aura jamais d’autre objectif que celui de protéger son enfant, chuchota-t-elle, les yeux posés sur ses baskets. Même si tu penses qu’elle aurait dû faire ou dû dire quelque chose, ça ne changera pas les faits du passé.

Lyle plissa les yeux, ne s’attendant pas à ce qu’Ashley prenne la parole. Il l’observa lever son regard vers lui et puis il comprit. Cette fille était une battante. Malgré sa faiblesse physique, malgré tout les choses qu’elle semblait avoir vécu, malgré le fait qu’elle était plongée dans un monde qu’elle ne comprenait pas et dont elle ne se souviendrait pas, elle continuait à se battre, son regard brillant de détermination.

Passant une main dans ses boucles, il sourit chaleureusement et marcha vers elle :


  • Allez mamie, on se bouge, fit-il insolemment en montrant du doigt le groupe qui s’éloignait dans le long couloir.

La jeune fille hausa un sourcil et accéléra le pas, rejoignant Warren devant une double porte.


  • Voici votre Dortoir. Vous trouverez des affaires dans les armoires ainsi que sur vos lits. Le côté droit de la pièce est réservé aux filles et le côté gauche aux garçons. Si vous avez faim, le Réfectoire est juste à l’étage. Et, si vous avez des questions, adressez-vous à Peter ou à Fred qui se trouvent dans la pièce d’à côté. Faisant partie de la même Formation que vous, eux et leurs Équipes sont aussi sous ma responsabilité.

Toujours plein d’entrain, l’Entraineur ouvrit la porte de la pièce dans laquelle se trouvait trois lits sur la droite et cinq lits sur la gauche, chacun séparés par des rideaux couleur flamme. Nettement arrangé, chaque espace comprenait un lit, une armoire, une table de nuit ainsi qu’un bureau. A l’opposé de la porte, une grande baie vitrée laissait entrer un doux souffle d’air et s’ouvrait sur un gigantesque espace vert parsemé de grands arbres.


Calme et composé, Dylan franchit la porte le premier et se posta près du troisième lit à gauche sur lequel avait été déposé son sac de cours. Il jeta un œil dans l’armoire à côté de la table de nuit et compta deux uniformes de couleur orange avec une flamme brodée dans la partie dorsale du teeshirt.

L’adolescent referma le placard et s’assit sur le lit, la tête entre ses mains. Tout cela semblait bien trop était réel. Bien sûr qu’il était heureux de pouvoir enfin comprendre pourquoi il perdait de temps à autre le contrôle total de son corps. Mais le savoir ne soulèverait-il pas plus de questions ? Est-ce qu’il serait pleinement satisfait à la fin de ces deux semaines ?


  • Tu tiens le coup ? demanda Alex en s’asseyant sur deuxième lit de la gauche, juste à côté de celui du roux.

Dylan soupira et leva ses yeux gris vers le visage inquiet du blond :

  • Je ne sais pas quoi en penser, admit-il en se redressant sur ses avants bras. Toutes ces histoires de Clans… Je ne vois pas leurs liens avec nous. Nous ne sommes pas des Marqués alors pourquoi nous faire venir ici ?

  • Certains d’entre nous doivent avoir des aptitudes plus dangereuses que les autres et ont peut-être besoin d’un apprentissage particulier… Qui sait ? Peut-être qu’en bénéficier nous aidera à retrouver la mémoire, fit Alex en passant une main hésitante dans ses cheveux blonds.

Avant que Dewey ne le révèle à tous, le roux ne savait pas qu’Alex souffrait de troubles de mémoire. Dylan leva un sourcil interrogateur mais n’insista pas. Il se leva du lit et posa une main rassurante sur l’épaule de son ami.

  • Quoiqu’il se passe, on veillera les uns sur les autres.

Levant la tête vers le visage encourageant du roux, Alex hocha la tête, les lèvres serrées.

Captant un bruit sourd, les yeux bleu nuit du garçon se dirigèrent vers Lyle qui avait son lit dans le coin gauche de la pièce, tout près de celui du blond. La mâchoire d’Alex se contracta et il serra les poings. Il aurait aimé que son camarade de toujours reste dans le noir ; qu’il ne comprenne pas qu’Alex avait tout d’un monstre.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Angelinnog
Et si je vous contais une histoire ? Un petit bout par jour...


Essayons de tenir ce défi ^^ ...
663
139
92
9
Défi
Laurent Datünder
Une phrase par jour depuis avril 2020... Je tiens à préciser que le défi n'est pas entièrement respecté car ce sont des billets d'humeur, des émotions, des états d'âme que j'éprouve chaque jour et sur lesquels je mets des mots, et pas une histoire.

Trouver la phrase juste, au plus près de ce que je ressens vraiment, n'est pas toujours facile, aussi il m'arrive de mettre une dizaine de minutes à réécrire encore et encore LA bonne phrase.

Vous découvrirez beaucoup d'éléments assez personnels et des phrases souvent poétiques... Trêve de bavardage, bonne lecture :D

Selon ma meilleure amie, je devrais renommer ce recueil : "L'histoire d'un incroyable type ami avec une fille absolument géniale" (XXD). De mon côté, j'aurais plutôt vu "Les aventures lunatiques d'un type bipolaire qui aime bien l'amour et la poésie". Mais, pour le moment, je reste sur "A la portée d'un écrivaillon" x)
5405
2990
102
62
Défi
sven123
Réponse au défi de Louise 17 : une phrase par jour

Attention, il pourrait y avoir quelques grossièretés dans le lot... Vous êtes prévenus

Mais aussi (si si c'est possible) quelques pensées profondes... ou tout comme
335
320
5
3

Vous aimez lire Ellana Caldin ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0