Explosions liquides, souvenirs glacés (part 2/5)

5 minutes de lecture

 Ashley revint à la réalité doucement, les restes de sa vision restant clairement dans son esprit. L’inquiétude se lisait sur le visage de Lyle qui la regardait avec de gros yeux comme s’il attendait qu’elle dise quelque chose. Elle le détailla en secouant la tête, le souvenir de sa vision apaisant ses conflits intérieurs, ses douleurs et sa fatigue.

« Lyle, je suis désolée, chuchota-t-elle sincèrement. Mais je n’ai rien vu.»

La surprise s’installa sur le visage de l’adolescent. Puis un immense désespoir fit tomber ses épaules.

« Merde, jura Lyle en évitant le regard de sa camarade. Je ne suis pas fou. Ashley, je ne suis pas fou, répéta-t-il portant ses mains à son visage tandis qu’il se laissait glisser sur le sol. »

Elle s’assit en face de lui sans le toucher, comprenant maintenant ce qu’il avait vécu en plein cours. Cette sensation de proximité, de compréhension, de confiance inexplicable, un souvenir révélé sans qu’il ne sache d’où il venait, ni pourquoi il avait été effacé.

Elle avait eu cette même sensation quand elle avait rencontré Logan. Même si elle haïssait l’adolescent, elle ne pouvait pas nier le fait qu’elle se sentait liée à Lyle de la même façon qu’elle était liée à Logan.

Mais elle ne pouvait pas lui dire. Elle n’aurait pas pu répondre aux innombrables questions de Lyle ; ce qui impliquerait surement qu’elle parle d’Heather, de ses blessures incurables, de Lauren, de Logan … Non, pas maintenant. Tout devait rester secret le temps qu’elle puisse trouver les réponses avant que Lyle vienne la confronter pour son mensonge. Ashley savait qu’il trouverait la vérité. En lui mentant, elle s’était donné du temps pour lui fournir des réponses plus tard.

Le fait que Lyle se révélait à elle maintenant n’était pas anodin tout comme sa rencontre avec Logan et son lien familial avec Lauren, elle en était sûre. Il fallait trouver le dénominateur commun entre Logan, Lyle, Lauren et elle. Ce serait la première étape.

Après un temps, Lyle se releva puis sursauta quand la sonnerie retentit. Elle se moqua de lui avant de tenter de se redresser, sous les grommèlements de Lyle qui boudait. Quand elle fut enfin debout, une grande fatigue lui tomba dessus et elle s’appuya sur le mur pour éviter de tomber. Comme s’il l’avait prévu, Lyle esquissa un sourire espiègle et lui proposa l’appui de son bras gauche. Ashley leva les yeux au ciel avant d’accepter timidement.

Elle tituba jusqu’à l’infirmerie, encouragée par le garçon qui commença à lui raconter des blagues un peu limite sur les infirmes et invalides.

Lorsqu’elle s’allongea sur le lit, le sommeil la prit immédiatement.

OoO

 Voyant qu’Ashley se trouvait entre de bonnes mains, Lyle la laissa se reposer à l’infirmerie et fonça vers la sortie en direction du gymnase.

Il arriva en catastrophe dans les vestiaires, jeta son sac sur le banc et commença à se mettre en tenue de sport. Son entrée fracassante fit sursauter Nathan qui soupira immédiatement quand il vit l’adolescent.

« Ah, mon être humain préféré ! Comment tu vas ? demanda Lyle en enfilant son tee shirt rapidement. J’ai quelque chose pour toi, ça va te plaire ! »

Nathan hocha la tête sans rien dire comme à son habitude. Le brun se pencha vers lui et lui tendit un stylo feutre qui permettait de donner au dessin un effet métallique, un outil que son camarade n’avait pas encore. Alors que Nathan saisissait le stylo, Lyle se pencha à l’oreille de l’adolescent :

« J’ai besoin d’infos. »

Lyle regarda Nathan l’étudier. Puis l’adolescent aux yeux bleus arctique hocha la tête avant de chuchoter :

« Quelque chose s’est brisé. Puis peu après, il y a eu un crépitement. »

S’attendant à des ragots croustillants et des secrets interdits, le bouclé se figea. Il regarda Nathan se détourner pour ranger le précieux stylo dans ses affaires et espéra que l’adolescent lui donne plus que ces quelques mots mystérieux.

Mais Nathan était précis et concis. Jamais plus de mots que nécessaire. C’était pour cela qu’il était aussi efficace dans sa tâche. Au fond, Lyle savait qu’il n’en dirait pas plus.

Le garçon au regard orangé commença à lacer rapidement ses chaussures. Est-ce que cela avait un rapport avec sa rencontre avec Ashley ? Le crépitement pourrait-il être lié à l’émotion négative qu’il avait ressentie quand la jeune fille lui avait dit qu’elle n’avait rien vu ? Peut-être. Lyle sourit. Si cette hypothèse se révélait vraie, cela signifierait que la chose qui s’est brisée devait forcément avoir un lien avec Alex, Nathan ou lui. Peut-être même qu’il y avait d’autres personnes comme eux dans le lycée ! Lyle sautilla sur place, gonflé à bloc.

Il remarqua à peine qu’on lui ébouriffait les cheveux avant qu’il se précipite sur le terrain.

«Oh ! Coucou Alex, Dylan ! On se revoit sur le terrain ! fit-il en se retournant rapidement vers eux avant de claquer la porte des vestiaires. »

Alex le regarda partir en secouant la tête.

« -Quel abruti celui-là, soupira-t-il en posant son sac sur le banc.

-Je ne te le fais pas dire, lança Dylan qui commença à se changer. Mais c’est ce même abruti qui a résolu plusieurs problèmes scientifiques top secret pour le pays. Autant de stupidité et d’intelligence dans un même corps doit être dangereux pour la santé mentale. »

Alex rigola en enfilant son jogging puis alla serrer la main de Dylan. Comme d’habitude, au contact du roux, Alex sentit un picotement au niveau de son œil droit puis ne vit plus rien pendant quelques secondes.

« -Ca t’arrive encore ? demanda Dylan en relâchant la main du blond qui tangua jusqu’à son sac. Ces pertes de visions ?

-Oui, mais qu’avec toi. Peut-être que je suis allergique ?

-A moi ? fit le roux, offusqué. Je ne te permets pas, jeune homme ! »

Ledit jeune homme s’esclaffa et rangea ses affaires dans son sac.

«-Ne t’inquiète pas pour moi, c’est juste une coïncidence. J’irai chez un opticien après les vacances. »

Alex regarda Dylan prendre ses affaires puis les deux lycéens empruntèrent le couloir qui menait jusqu’aux terrains de volley tout en discutant de leurs vacances, Alex se plaignant de Lyle et Dylan se plaignant de Logan.

Lorsqu’ils arrivèrent sur le terrain, ils se mêlèrent à la trentaine d’adolescents qui n’avait aucune envie de se dépenser. Le blond repéra Lyle immédiatement et tira Dylan avec lui.

« -Alors comme ça, tu ne nous attends pas espèce de raclure ? commença Alex, en tirant l’oreille de son meilleur ami.

-Aïe, aïe, aïe ! J’avais juste besoin de parler à Nathan ! se défendit Lyle en se débarrassant de la poigne du blond avant de se mettre en position de combat.

-Nathan est venu ? demanda Dylan, surpris. Lui qui n’aime pas vraiment les sports d’équipe, je pensais qu’il sécherait, continua-t-il en observant les deux adolescents graviter l’un autour de l’autre comme deux animaux sur le point de se sauter dessus. Hé ! Ca suffit, comportez-vous correctement ! »

Pendant qu’il faisait mine de ne pas entendre les plaintes incessantes du duo, Dylan remarqua que Logan et une jeune fille blonde avait été appelés par le « Coach Matt », comme aimait se faire surnommer le professeur.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

Défi
Angelinnog
Et si je vous contais une histoire ? Un petit bout par jour...


Essayons de tenir ce défi ^^ ...
663
139
92
9
Défi
Laurent Datünder
Une phrase par jour depuis avril 2020... Je tiens à préciser que le défi n'est pas entièrement respecté car ce sont des billets d'humeur, des émotions, des états d'âme que j'éprouve chaque jour et sur lesquels je mets des mots, et pas une histoire.

Trouver la phrase juste, au plus près de ce que je ressens vraiment, n'est pas toujours facile, aussi il m'arrive de mettre une dizaine de minutes à réécrire encore et encore LA bonne phrase.

Vous découvrirez beaucoup d'éléments assez personnels et des phrases souvent poétiques... Trêve de bavardage, bonne lecture :D

Selon ma meilleure amie, je devrais renommer ce recueil : "L'histoire d'un incroyable type ami avec une fille absolument géniale" (XXD). De mon côté, j'aurais plutôt vu "Les aventures lunatiques d'un type bipolaire qui aime bien l'amour et la poésie". Mais, pour le moment, je reste sur "A la portée d'un écrivaillon" x)
5405
2990
102
62
Défi
sven123
Réponse au défi de Louise 17 : une phrase par jour

Attention, il pourrait y avoir quelques grossièretés dans le lot... Vous êtes prévenus

Mais aussi (si si c'est possible) quelques pensées profondes... ou tout comme
335
320
5
3

Vous aimez lire Ellana Caldin ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0