Versants négatifs (part 3/4)

4 minutes de lecture

Kate prit mal le refus de l’orpheline. Elle lui arracha son sac, plongea sa main au hasard et sortit de multiples papiers froissés. Reagan, enragée, se précipita sur l’amie de Lauren et tenta de lui reprendre les dessins mais Kate la poussa brusquement. L'orpheline atterrit durement sur le sol et se cogna la tête sur le poteau du lampadaire dans sa chute.

Sa vision devenue floue, elle entendit juste le rire moqueur de Kate :

« C’est Nathan là ? C’est lui que t’as dessiné ? Oh, il y a tellement d’amour dans ce dessin, c’est mignon, cracha-t-elle, continuant à détailler les œuvres. »

La jeune fille aux cheveux de jais grogna et tenta de regagner son équilibre en s’appuyant sur le lampadaire :

« - Rends les moi ou …

-Ou quoi ma belle ? Tu sais très bien qu’il ne ferait rien pour te défendre. Tu n’en vaux pas la peine, ricana Kate. S’il est toujours collé à Lauren depuis toutes ces années c’est qu’il aime les filles dans son genre, pas dans ton genre débraillé et orphelin. »

Reagan se frotta les yeux, se redressant à moitié. Les mots de Kate lui faisaient mal. Même si elle savait pertinemment qu’ils étaient faux. Mais y avait-il une chance, même infime qu’elle dise vrai ? L’orpheline grogna encore sonnée.

«-Tu dis n’importe quoi, murmura la jeune fille, appuyant son dos contre le lampadaire, soutien bienvenu. Et puis pourquoi ça t’intéresse tant ? Tu sors avec Alex …

-Ne me parle pas de lui, coupa sèchement Kate, s’approchant dangereusement de Reagan. Il est bien trop occupé avec Lyle pour prêter attention à ce que je veux. »

Reagan ne voulait pas que Kate s’approche encore plus d’elle. Elle ne se sentait pas bien, acculée entre un poteau de métal froid et une lycéenne enragée. La voix de Kate fut remplacée peu à peu par un bourdonnement grandissant, empêchant l’orpheline d’entendre ce qu’elle disait.

« Sors avec Nathan alors, mais laisse-moi tranquille, chuchota Reagan, son mal être grandissait alors que Kate pénétrait dans son espace personnel. »

Elle était trop près. Reagan ne voulait pas qu’on la touche. Elle n’était pas en état de se défendre. Son choc à la tête l’avait rendue trop faible. La peur au ventre, la respiration de Reagan commença à s’accélérer et ses doigts se crispèrent sur le métal du poteau dans son dos. Elle ne sentit pas ses gros bracelets métalliques se resserrer d’eux même sur ses poignets.

« Éloigne-toi de moi s’il te plaît, supplia la jeune fille, sa vision devenant de plus en plus noire. »

La panique commença à affluer dans le sang de l’orpheline quand Kate ne fut plus qu’à un cheveu du visage de celle-ci. La respiration erratique, Reagan ne contrôlait plus son corps. Puis, Kate la toucha. Et tout explosa. L’orpheline sentit une grande chaleur issue de ses bracelets l’envelopper avant qu’elle sombre dans l’inconscience.

Au moment de l’explosion de l’ampoule du lampadaire, le corps de Kate fut parcouru par une forte dose d’électricité et, sous la douleur, Kate hurla. Le verre brisé tomba sur les épaules nues de la jeune fille et certains éclats griffèrent la peau de la lycéenne mais les coupures n’étaient pas profondes. Le cri de Kate se bloqua dans sa gorge et ses yeux s’écarquillèrent alors que son corps recommença à lui répondre.

« Qu’est-ce que tu as fait ? »

Alex venait d’arriver sur les lieux, trouvant sa copine Kate debout au-dessus d’une lycéenne évanouie. Le blond ne perdit pas un seul instant. Il prit la jeune fille inconsciente dans ses bras et se mit en chemin vers l’infirmerie. Kate, le regard fou, le tira par l’épaule :

« Pourquoi tu te soucies d’elle et pas de moi ? demanda-t-elle, folle de jalousie. »

Alex enleva la main de sa copine par un geste d’épaule sec puis se remit à marcher vers le bâtiment. Il l’entendit hurler qu’elle le quittait et ses talons hauts claquèrent sur l’asphalte alors qu’elle s’éloignait de lui. Alex se retourna brièvement pour voir son ex-copine tirer par le bras son amie Lauren qui avait toujours les yeux fixés sur la jeune fille qu’il portait dans ses bras, une main posée sur son collier. On aurait dit qu’elle avait vu un fantôme. Alex fronça par les sourcils mais continua d’avancer vers le lycée.

Il y était presque. C’est là qu’il vit Nathan, le meilleur ami de Lauren, marcher vers la sortie du lycée, les yeux dans le vague comme à son habitude.

Alors qu’Alex réajustait la jeune fille inconsciente dans ses bras, il remarqua une once de choc dans le regard arctique de Nathan quand celui-ci sembla reconnaître la lycéenne inconsciente. Le blond passa à côté de l’adolescent, lui laissant silencieusement le choix de l’accompagner ou de passer son chemin.

Alex ne fut pas surpris de passer les portes du bâtiment et celles de l’infirmerie sans la présence de Nathan. Après avoir côtoyé ce dernier à travers sa relation avec Kate, le blond avait fini par comprendre que Nathan vivait dans un autre monde, complètement détaché de ses sentiments de ses proches et de ses propres émotions.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Défi
Angelinnog
Et si je vous contais une histoire ? Un petit bout par jour...


Essayons de tenir ce défi ^^ ...
663
139
92
9
Défi
Laurent Datünder
Une phrase par jour depuis avril 2020... Je tiens à préciser que le défi n'est pas entièrement respecté car ce sont des billets d'humeur, des émotions, des états d'âme que j'éprouve chaque jour et sur lesquels je mets des mots, et pas une histoire.

Trouver la phrase juste, au plus près de ce que je ressens vraiment, n'est pas toujours facile, aussi il m'arrive de mettre une dizaine de minutes à réécrire encore et encore LA bonne phrase.

Vous découvrirez beaucoup d'éléments assez personnels et des phrases souvent poétiques... Trêve de bavardage, bonne lecture :D

Selon ma meilleure amie, je devrais renommer ce recueil : "L'histoire d'un incroyable type ami avec une fille absolument géniale" (XXD). De mon côté, j'aurais plutôt vu "Les aventures lunatiques d'un type bipolaire qui aime bien l'amour et la poésie". Mais, pour le moment, je reste sur "A la portée d'un écrivaillon" x)
5405
2990
102
62
Défi
sven123
Réponse au défi de Louise 17 : une phrase par jour

Attention, il pourrait y avoir quelques grossièretés dans le lot... Vous êtes prévenus

Mais aussi (si si c'est possible) quelques pensées profondes... ou tout comme
335
320
5
3

Vous aimez lire Ellana Caldin ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0