L'imprononçable

Ton nom, oui,

l’Imprononçable,

celui toujours en fuite de soi,

je l’ai murmuré au sein

des conques marines,

dans la pulpe verte des oasis,

sur les hauts plateaux

où glisse la lumière.

Toi à qui je destinais

mes gestes,

ma voix,

le lac gris de mes yeux,

pouvais-tu, au moins,

en saisir la fugue,

en goûter la singulière fragrance ?

Ton nom je l’ai vu surgir

au bout de mon stylet,

creuser la feuille de cuivre,

mordre le métal,

puis fondre au loin

dans une brume légère.

Tous droits réservés
1 chapitre de moins d'une minute
Commencer la lecture

Table des matières

Commentaires & Discussions

Une brume légèreChapitre0 message

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0