Claire

2 minutes de lecture

Le secret du bonheur ?

Beaucoup de lucidité.

Un trop plein d'amour

Et, toujours, toujours, de l'humour...

J’ai écrit ce texte il ya longtemps, bien longtemps. Et maintenant, il a un prénom : Claire. Ses baisers ont le goût du miel et de la framboise et elle m’autorise même quelques plongées dans sa douce poitrine.

Elle est comme cela : lucide, amoureuse, pleine d’humour. Je me sens bien avec elle et je me sens, pourtant, coupable, car nous sommes confinés et que je n’ai aucune nouvelle de Philippe.

Claire aime la poésie, contrairement à Anne-Sophie qui ne l’appréciait que lorsque j’évoquais mon désir pour elle. Comble de la joie, elle aussi, adore Eluard ; complice, nous déclamons Couvre-feu :

Que voulez-vous la porte était gardée

Que voulez-vous nous étions enfermés

Que voulez-vous la rue était barrée

Que voulez-vous la ville était matée

Que voulez-vous elle était affamée

Que voulez-vous nous étions désarmés

Que voulez-vous la nuit était tombée

Que voulez-vous nous nous sommes aimés.

Ceci dit notre amour est encore fort chaste. Je pense qu’elle a eu peu d’amoureux. Pour ses amoureuses, j’ai peur de ne guère en savoir plus que le doux baiser qui m’a servi de réponse.

Pearl avait raison : elle est l’ange qui m’attendait. J’aimerais lui raconter cette prédiction, mais, si je commence à entrer dans les détails de cette « révélation », j’ai bien peur que sa réaction soit…négative !

Je reviens de loin, très loin, de l’enfer. Non le vrai enfer est ailleurs : il est dans le calcul froid qui nous maintient prisonnier et pour lequel notre vie n‘est rien !

Folie évaluatrice

Folie auto destructrice

Tout mesurer

Tout compter

Tout évaluer

Mes pas

Mes repas

Mes passions

Mes raisons

Mes dessins

Mes assassins

Mes petits matins

Mes délires

Mes soupirs

Mes regrets

Mes retraits

Mes livres

Mes vivres

Items

Sous items

Sous sous items

Sous sous sous items

Sous sous sous sous items

Sous sous sous sous sous items

Jusqu’ à la mort

Et bien plus encore

Jusqu’à la mort

Et bien plus encore

Jusqu’à la mort

Et bien plus encore

Claire se met à tousser : je l’appelle ma « Dame aux camélias ». Mais cela ne la fait pas rire…

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Vous aimez lire phillechat ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0