Voyageurs (Prologue)

de Image de profil de MoriartyMoriarty

Apprécié par 6 lecteurs

Terrae, 2022, Académie d'Histoire et Géographie Spatio-Temporelle.

Il était tôt, guère plus de huit heures du matin. Normalement, les Voyages ne débutaient qu’à neuf heures, mais pour l’équipage face au Professeur, l’Heure avait été avancée, et méticuleusement calculée. Ils étaient cinq jeunes fraîchement promus de l’Académie d’Histoire et Géographie Spatio-Temporelle. Trois garçons et deux filles. Ils se connaissaient depuis leur prime enfance. Lockie – de son vrai nom Sherlock Zep’Griffith – venait d’une famille de pilotes de Zeppelin, il était celui qui tranchait le plus dans le groupe, avec sa stature de Voltigeur. Mais il connaissait très bien les Lois et n’avait jamais voulu se contenter de Terrae. Grand brun maigrichon, il dépassait tous ses compagnons d’au moins une tête. Nina et Rory étaient jumeaux, rouquins à l’air espiègle. Eireen était la plus petite, le visage en forme de cœur, mangé par ses boucles blondes et ses lunettes. Et enfin, Timo, le dernier de la bande, petit et trapu, aux cheveux châtains qui commençaient déjà à se clairsemer. Tous les cinq trépignaient et cachaient mal leur excitation. Ce n’était pas un simple Voyage. Leur première vraie Mission. Un dernier briefing et à eux l’aventure ! Lockie avait un besoin irrépressible de sauter partout, d’évacuer son trop plein d’énergie. Il n’avait pas fermé l’œil de la nuit.

 

Enfin, après les avoir faits mariner en silence, le Professeur se racla la gorge.

« Votre destination pour cette Mission est la Terre. Attendez que j’ai terminé avant de me faire ces têtes d’enterrement. Vous allez atterrir en pleine Guerre mondiale. Pour votre première Mission, c’est un classique nécessaire. Vous êtes notre plus jeune équipage à ce jour. Vous devrez faire votre rapport toutes les semaines. »

Il les fixa pendant un instant. Ils auraient dû s’en douter dès le départ. Ils n’allaient pas être lâchés n’importe où, quand même. Avec le potentiel de ces cinq jeunes, il y avait de quoi recréer un big bang à l’époque contemporaine. Seulement, ils fonctionnaient tellement bien ensemble qu’on ne pouvait les séparer. Une telle alchimie entre Voyageurs était rare et précieuse.

« Bien. Pouvez-vous me rappeler les Lois des Voyageurs ? »

« On ne doit en aucun cas intervenir pour changer le cours de l’Histoire, peu importe la situation. » répondit Lockie sans hésiter un seul instant.

« Un Equipage doit rester ensemble de tout temps... » commença Rory.

« ...Si on part à cinq, on revient à cinq, on ne laisse personne derrière. » compléta Nina.

« Peu importe l’endroit et l’époque où nous allons, personne ne doit soupçonner que nous sommes des Voyageurs. » ajouta Timo.

Le Professeur acquiesça, satisfait. Maintenant, ils avaient leur ordre de mission. Et ils étaient prêts. Aussi prêts que peuvent l’être de jeunes aventuriers.

 

Ils prirent place dans leur vaisseau. Lockie était aux commandes, parce que dans le fond, il était le meilleur pilote du groupe, même si on ne pilotait pas une navette du HGST comme on pilote un Zeppelin, quoi qu’il en dise, il était né pour ça. Piloter. Gamin, il avait toujours gagné les courses auxquelles il avait participé, malgré l’utilisation de  techniques parfois bien risquées et très hasardeuses. Ils étaient tous à leur poste. Rory avait vérifié et revérifié leurs coordonnées d’atterrissage. Il ne leur restait plus qu’à attendre le signale de la Tour de Contrôle, afin de pouvoir prendre le SpatioVortex sans aucun problème. Timo commença à faire des blagues, surtout pour taquiner Rory, si pointilleux sur les calculs de coordonnées, signalant au passage qu’ils ne devaient en aucun cas croiser de dinosaures, ce qui lui valut un regard noir de Nina. Enfin, le signal du départ. Lockie mit le contact et abaissa plusieurs leviers tandis que Rory validait définitivement les coordonnées.  Le Vaisseau tressauta un instant avant de se mettre en mouvement. D’abord, prendre un peu d’élan. Un court vol rectiligne, avant les secousses propres au Vortex, le moment où  il fallait avoir l’estomac bien accroché – et surtout, où il fallait être sûr que tout était bien arrimé dans le Vaisseau.

En fonction des coordonnées rentrées, le vol était plus ou moins long et plus ou moins tumultueux, mais pour cinq jeunes de vingt-cinq ans, ce n’était rien de plus qu’un bon gros tour de montagnes russes. Une partie de rigolade pour des personnes qui étudiaient le voyage dans le temps et l’espace depuis des années et qui avaient fait leur lot de vol en simulateur. Et enfin, quand ils sortirent du Vortex, ils laissèrent tous échapper un cri de joie et de victoire.  A eux l’aventure. Ils n’oubliaient pas leur but initial. Mais ils comptaient bien en profiter un peu quand même !

Science-fictionVoyageVaisseauHistoireTempsEspace
Tous droits réservés
1 chapitre de 3 minutes
Commencer la lecture

Table des matières

En réponse au défi

Dans mon monde à moi

Lancé par Hallelujah
Le but de ce texte est de présenter votre monde idéal, celui dans lequel vous auriez aimé naître. Ce peut être un monde magique où vivent licornes et petites fées ou encore un monde futuriste dans lequel les voitures volent.

Tous les mondes sont acceptés !

Commentaires & Discussions

Voyageurs (Prologue)Chapitre12 messages | 2 ans

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0