Réponse à "ON N'AIME QU'UNE FOIS !"

de Image de profil de Mouquet LouisMouquet Louis

Avec le soutien de  thalina4, J-T150901 
Apprécié par 12 lecteurs

On oublie pas son premier amour, la première fois qu’on a aimé quelqu’un. Quelqu’un d’autre que ses parents ou ses frères et sœurs si on en a. Quelqu’un d’extérieur à la famille. Mais pour moi, ce fut difficile. Cette fille, c’était elle qui était venue vers moi, on avait toujours été proche, durant le collège.

On est sorti ensemble durant l’année 2008. Mais c’était compliqué, très compliqué. J’étais interne dans un centre de rééducations. Elle était externe et rentrait chez elle tous les soirs. Nous ne pouvions nous voir que lors des fins de journée ou des moments où on avait pas cours. On profitait à fond de ces instants.

Mais l’Homme est homme et imparfait et il commet des erreurs. La mienne, j’en gardes un profond souvenir car moi-même je ne me la suis jamais pardonné. J’avais une classe de plus qu’elle et je devais partir à la fin de l’année. Ajoutez à cela qu’à l’époque, je souffrais d’un problème de communication assez important.

Je ne croyais pas aux relations à distance, et de ce fait, je l’ai quittée. Elle n’allait pas forcément bien, je n’en ai su qu’après, la véritable raison. J’aurais eu cette information, ça n’aurait rien changé car je devais de toute façon partir. Et l’information en question ne changeait en rien ma vision des relations à distance.

Le problème, c’est que je n’ai jamais réussi à l’oublier. Pendant des années, j’ai cherché d’autres femmes à conquérir. Mais dire à une femme qu'on l’aime et qu’on aimerait sortir avec elle, c’est compliqué. Surtout quand on perd l’usage de la parole en présence de nombre de jeunes femmes attirantes.

Le sort a voulu que cette femme qui fut mon premier amour et moi, on se retrouve. Je l’ai recontacté, par Internet, j’arrivais mieux à communiquer avec elle. Et non, je peux dire aujourd’hui, qu’on n’aime pas qu’une fois. Car nos retrouvailles ont amenés à une nouvelle relation entre elle et moi.

Même si elle n’a duré que cinq mois, cela m’a fait énormément plaisir de la revoir. Et faire la route de Rennes à Saint-Brieuc où elle était alors a été un plaisir. Parce que j’allais la voir et que j’étais heureux d’aller la voir, plus heureux que jamais je ne l’avais été. Ou du moins que je ne l’avais pas été depuis bien longtemps. Aujourd’hui, c’est de nouveau fini entre nous.

Mais d’un côté comme de l’autre, on a encore des sentiments. Qui sait, peut être ai-je eu la chance de tomber sur la bonne du premier coup. Moi qui n’ai habituellement pas beaucoup de chances. Notre relation a nourrit mes écrits et les nourrit toujours,même si je suis timide et qu’elle n’a jamais lu mes textes. Mais...ne dit on pas jamais deux sans trois….

Tous droits réservés
1 chapitre de 2 minutes
Commencer la lecture

Commentaires & Discussions

« On oublie pas son premier amour»Chapitre3 messages | 1 an

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0