THOMAS ET CATLEEN partie 5

3 minutes de lecture

Thomas faisait les cent pas sur la plage, la tête dans les mains. Il ne comprenait pas ce qui venait de se passer. Il avait le vertige et se laissa tomber assis sur le sable. La sensation d'avoir assisté à toute cette scène en spectateur l'envahit. Comme si l'homme qui venait de repousser Catleen était un double de lui même, surgi pour tout gâcher. Le moment qu'il avait tant désiré, sans attendre que cela se produise, était finalement arrivé. Elle avait fait le premier pas : elle l'avait embrassé. Ses lèvres étaient comme il les avait imaginées, douces, enivrantes. Quand elle lui avait dit vouloir passer la nuit avec lui, la panique grandissante lui avait fait déblatérer un monceau de conneries. Catleen était belle à couper le souffle, drôle, enthousiaste, intéressante, curieuse. Elle était tout ce qu'il recherchait depuis des années. Oui, il était amoureux d'elle. Oui, il voulait s'endormir, puis se réveiller à ses côtés. Pourquoi n'avait-il pas été foutu de laisser libre cours à ses sentiments ni avouer tout cela à la jeune femme ? Sa liberté était-elle si chère à ses yeux pour passer à côté du reste ? Qu'avait-il peur de perdre alors qu'il avait tout à gagner ?

Le lendemain matin, Catleen se rendit à la réception pour se renseigner sur les avions en partance pour Los Angeles. Par chance, il restait une place sur le vol du soir le jour même. Elle revint au bungalow faire ses bagages et attendit le soir, enfermée. Elle reçut un coup de fil de la réception pour l'informer qu'un taxi l'attendait pour la conduire à l'aéroport. Elle verrouilla la porte, déposa les clés à la réception, ainsi qu'une enveloppe à l'attention de Thomas.

Après une nuit sans sommeil, ce dernier était parti toute la journée ainsi que la nuit suivante. Lorsqu'il avait besoin de réfléchir, il s'isolait du reste du monde. A son retour, il alla frapper directement à la porte de Catleen. Pas de réponse. Il insista. Toujours rien.

- Cat, sors de là, il faut que nous parlions, cria-t-il.

Il voulut ouvrir la porte mais elle était verrouillée. Il fit le tour du bungalow. La baie vitrée, à l'arrière, n'était pas fermée. Il entra. Plus rien ne traînait ; le gros sac de voyage de la jeune femme avait disparu.

- Non, non,non... tu n'as pas fait ça !

Il se prit la tête dans les mains, tourna en rond dans la pièce avant de ressortir pour se précipiter à la réception.

- Mlle Williams a quitté l'hôtel hier soir.

- Vous en êtes sûre ?

- Absolument. Elle a pris un vol pour Los Angeles. Ah oui, j'allais oublier. Elle a laissé cela pour vous. La réceptionniste lui tendit une enveloppe qui contenait le bracelet qu'il lui avait offert.

- Je te jure que je vais te retrouver et te le visser au poignet, marmonna-t-il entre ses dents en chiffonnant l'enveloppe avec colère.

- Pardon Monsieur ?

- Rien, excusez-moi. Quel est le prochain vol pour Los Angeles ?

- Voyons voir. Le vol de ce soir est complet mais il reste des places sur le vol de demain matin.

- Parfait.

- Dois-je faire une réservation Monsieur ?

- Oui, s'il vous plaît.

Thomas revint au bungalow faire ses bagages. Prochaine étape : appeler Liz.

- Allô, Tommy ?

- Salut ma belle.

- Mon frère qui m'appelle. Je peux mettre une croix dans le calendrier. Comment vas-tu ?

- Je rentre à la maison demain.

- Ok. Tu veux que je vienne te chercher à l'aéroport?

- Oui, s'il te plaît. J'atterris à 16h. J'ai autre chose à te demander.

- Je t'écoute.

- Je voudrais que tu trouves l'adresse d'une personne à Los Angeles : Catleen Williams.

- As-tu une idée du nombre de Catleen Williams qu'il doit y avoir dans cette ville ?

- Elle est romancière, il ne devrait pas être si difficile de la retrouver. Je ne sais pas moi, avec Internet...

- Stop, attends une minute ! Tu veux parler de Catleen Williams LA romancière ?

- Oui pourquoi ?

- Pour rien, c'est juste pour être sûre. Que lui veux-tu à cette pauvre fille ?

- C'est compliqué. Je te raconterai tout cela à mon retour.

- Je suis impatiente d'entendre cette histoire. Thomas Miller qui court après une femme.

- Je ne cours après personne.

- Mais bien sûr. A demain frangin.

- A demain.

Il raccrocha. En fin de journée, un employé de l'hôtel lui apporta son billet d'avion. Il dîna au restaurant et se coucha tôt. Le lendemain, il s'envola pour Los Angeles avec la ferme intention de mettre la main sur Catleen et de ne plus la lâcher.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 6 versions.

Recommandations

Défi
JustineC
Une phrase par jour, pendant toute la durée du confinement. En espérant qu'il se passe des choses intéressantes pour les retranscrire !
448
167
31
7
Mimlay
~CV~

2393, les Hommes ont déserté la Terre gelée, installés dans des stations spatiales. Au cœur d’un Système multiculturel en expansion, quelques illuminés à la quête de découvertes et de vérités.

« Je suis tout à la fois, je suis le Soleil énorme dans l'azur, la mer que je n'ai jamais vue, les océans sous la glace, le gel et le dégel, la Terre et les étoiles. Je suis tout, nulle part, mais avec toi. Avec mille autres. »
— Extrait tiré d'Illuminés.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

NB : Ouverte aux annotations et commentaires, je vous avertis malgré tout : je ne prendrai pas tout en compte. Ce texte a ses défauts, j'en suis bien consciente :) Mais tous les supprimer serait trahir l'écrivaillon qui les imaginés à l'époque.

Je tiens beaucoup à cette histoire, j'espère qu'elle saura vous satisfaire, peut-être même vous transporter, qui sait ? Bienvenue aux peinturlureurs/commentateurs compulsifs comme aux lecteurs silencieux !

Illuminés est un récit de science-fantasy, mêlant aventure, amitiés, violence, magie et drames. Mes personnages sont à l'image de ce que j'ai pu ressentir pendant un temps...

Aussi, s'il est classé en "contenu sensible", c'est à cause de quelques scènes relativement brutales, bien qu'elles ne soient pas gores non plus. Il n'y a pas de scène de sexe ou érotique, ou même d'usage de drogues, soyez tranquilles. :)

Bon, trêve de blabla, bonne lecture !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Références de l'illustration : "The Magician" de rrrhart.
Lien de son tumblr pour les intéressés : https://rrrhart.tumblr.com/post/168134399836/tarot-i-the-magician
869
655
1507
264
eragona
On retrouve notre famille royal quatorze après. Que sont devenue Elena Et Océane ?

Malgré quatorze ans de bonheur, les problèmes reviennes. Des problèmes toujours plus compliquer à gérer pour nos deux amantes.
12
11
188
147

Vous aimez lire Carole Pohie ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0