La Mission d’Idier le Noir

Une minute de lecture

Idier, sire des Contrées ténébreuses, voit en songe Belzébuth lui requérir de partir à la conquête du Grüül.

- Par le Pape ! s’exclama Idier. Je n’ai jamais rien ouï de pareil !

- J’y viens. Si les Ecritures nazaréennes n’en firent point mention, c’est sur l’insistance de Saül Le Renégat de Damas, charlatan hypocrite, qui fut ainsi le premier censeur de l’ère crucifiante. Joseph le Porteur, emportant le précieux Grüül, fit construire un bateau sur lequel il embarqua. Mais une tempête effroyable commandée par Zeus à Neptune, jaloux des crucifiants qui avaient renversé leurs temples, balaya l’équipage dans la mer avec Joseph d’Arithmétie, et tous périrent noyés près des Colonnes d’Héraklès. La nef sans direction dériva vers le Nord durant quarante nuits, pour échouer sur une plage de sable. Un raz-de-marée ensevelit la nef, qui resta enfouie des siècles durant.

- Soit, dit Idier. Mais ensuite ?

- Après que mille années se furent écoulées, un gigantesque tremblement de terre fit surgir la nef pétrifiée, porteuse du Sacré-Grüül. Le sol trembla, le ciel s’embrasa, et la mer reflua à cent lieues à la ronde.

Le plateau qui en émergea, aride et sec, devint rapidement un lieu de malédiction. Un vent maudit se mit à y souffler la mâle-mort, une forêt enchantée y poussa en une nuit et tout ce qu’alentour avait de maléfique s’y rendit promptement en longues cohortes. Sorcières, sorciers, génies, gnomes et dragons, nains et géants, fantômes et chimères se précipitèrent en ce lieu qui fut nommé Hernakeron, cercle infernal qui emprisonne la nef du Grüül. Belzébuth reprit son souffle, et poursuivit.

- Il te faut, Idier de Ragnarök, toi et tes compagnons, aller quérir le Grüül en traversant les maléfices d’Hernakeron.

- Je te remercie de l’honneur qui m’échoit, Messire Belzébuth. Mais pourquoi confier cela à une poignée de mortels sans magie ni sortilège ? Ne peux-tu faire appel aux démons de là-bas pour ramener l’Objet sacré ?

- C’est ici que s’arrête le pouvoir de Satan en personne, soupira l’Envoyé du Malin.

- PAR JUPILER ! s’exclama Idier. Le Diable n'est donc plus omnipotent ici-bas !!??

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 14 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Monalisette ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0