Suite inventée du "petit fût" De Guy de Maupassant.

Une minute de lecture

Un jour enfin, il s'en revint la voir en se frottant les mains, comme il le faisait la première fois l'orsqu'il lui avait proposé le marché. La mère Magloire, occupée à déblayer la neige tombée devant sa porte entendit le tintement particulier de la cloche du tilbury de Maître Chicot. La neige épaisse avait étouffé tous les bruits exterieurs. Elle s'approcha de lui, étonnée et méfianteet l'interpella sévèrement :

"Hé ! Bien le bonjour!, Qué que vous faites la !?"

Maître Chicot avait méticuleusement préparé son coup. Il prendrait un long morceau de glace tranchante et solide qu'il trouverait accroché à sa petite cabane puis l'enfoncerait d'un coup sec dans le gros coup mou de la mère Magloire. Il avait envisagé toute sortes de plans sordides. Mais celui ci lui semblait parfait! En effet, lorsqu'il aurait commis son crime, l'arme disparaîtraît sous l'effet du solei. Plus rien à craindre! Plus d'arme! Le crime parfait! Muni de son arme pointus, il s'approcha de la mère Magloire, le sourire mauvais.

"J'voulo vous proposer de dîner ....à 13 heures tout à l'heure... Ho! Attendez! Qué qui se trouve derriere vous !? "

La mère Magloire se retourna brusquement et Maître Chicot fondit sur elle et enfonça brutalement le morceau de glace dans son cou. Du sang gicla et macula la neige. La pauvre victime tomba loudrement avec une expression hébétée. Un atroce rire jaillit entre les dents déchaussées de Maître Chicot.

-"Hé hé hé !!!! A moi la gloire!!!!!!!!!!!! Et moi la ferme!!!!!!"

Maître Chicot se précipita sur le Tilbury. Ce dernier, le cheval, effrayé par l'attidude agitée de son maître se mit à ruer et à hennir. Le cheval, affolé, donna un violent coup de sabot à son maître qui à son tour coina de douleur. Alarmés par ce rafut inhabituel, des voisins commencèrent à sortir de leur maison...

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Vous aimez lire Pauline ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0