suite du casting

2 minutes de lecture

Lydia entra dans le « coffre aux trésors ». Elle aimait l'ironie de ce surnom, car elle trouvait rarement des perles de qualité dans ces candidatures : des gros bras avec un Q.I. de pastèque ou des blondes siliconées, mais pour l'intelligence et le raffinement, on pouvait repasser.

Elle remarqua qu'Andy avait bien bossé et elle parcourut rapidement les fiches sélectionnées. Deux la firent sourire, il semblerait que cette année, des intellectuels aient décidé de passer le cap.

Néanmoins, elle resta méfiante : on mentait facilement sur un dossier. Seuls les faits révéleraient les candidats.

Elle s'assit pour éplucher la montagne restante et soupira d'avance.

Elle devait trouver six personnes, Andy en ayant déjà placé quatre de côté.

Le dernier tiers serait confié à Patrick. Ensuite, ils se réuniraient tous les trois pour ne garder que dix concurrents. Seulement après, l'on pourrait s'amuser un peu. Mais, pour l'instant place à la chasse ennuyeuse aux candidats. Lydia soupira de nouveau et commença son travail.

Elle conserva Babeth, membre des « Disciples de Nazareth », une organisation assez obscure, mais inoffensive qui prêchait l'amour de tous et surtout de « Naza l'Elu ». C'était tellement gros que cela en devenait risible. La jeune femme se rappela avoir regardé une vidéo, lors d'un débat télévisé, où les adeptes de Naza ponctuaient chacune de leurs réponses par une citation de la Bible. Elle avait trouvé cela amusant avant d'éteindre le poste et d'écouter un bon jazz à la radio.

Elle garda Benjamin, le gamer de service. Il aimait les jeux de rôles fantasy et se proclamait « roi des tirs » sur les FPS. Il acceptait de livrer son pseudo pour qu'on puisse vérifier ses informations ! Un drôle de loustic celui-là. Lydia en avait vu des égocentriques, lui se trouvait dans le haut du panier.

Elle mit de côté Suzanne, une petite boulotte châtain d'aspect sympathique. L'adolescente tenait un blog où elle livrait des conseils pour préparer de bons petits plats, qu'elle devait goûter, vu son embonpoint. Son Bookleads regorgeait d'amis virtuels, cela promettait de belles audiences !

La seconde préposée au casting choisit également Mike, un athlétique joueur de foot américain. Près de deux mètres pour cent vingt-cinq kilogrammes, une montagne de muscles. La compétition entre un basketteur afro-Américain et un quaterback blanc provoquerait certainement des étincelles qui rendraient la cible accro.

Lydia regarda sa montre et soupira une troisième fois : elle devait encore en débusquer un pour quitter les lieux. Andy aurait pu en trouver cinq tout de même, pesta-t-elle, avant de remarquer un dossier en équilibre précaire, ce qui l'intrigua.

Elle le prit, le parcourut et un grand sourire s'afficha sur ses lèvres. Ce dossier était tout simplement parfait : il donnait un nouvel angle à l'émission. La photo le rajeunissait sûrement, mais il disposait d'un capital sympathie non négligeable : comédien amateur dans son collège, du coup avait été, joueur d'échecs ce qui en ferait le second de la fournée, un visage d'ange... Et de très bonnes notes s'il n'avait pas envoyé un faux bulletin.

Soudain, le regard de Lydia se posa sur son âge et le fixa avec une attention redoublée : ce n'était pas possible : ce n'était qu'un gamin de treize ans ! Elle comprenait mieux pourquoi la fiche était à moitié cachée, Andy devait sûrement hésiter à le prendre. Cependant, elle, elle ne s'embarrassait pas de ce détail, s'il avait postulé, c'était avec l'accord de ses parents. Tant pis pour lui, il participerait à l'aventure ! Elle le voulait. Et quand Lydia voulait quelque chose, elle l'obtenait toujours.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Eros Walker
Une série de meurtres, Ange Segafredi, jeune commandant de police est chargé de l'affaire. Une enquête qui pourrait être banale si le Ministre de l'Intérieur n'avait pas décidé de faire briller l'image de la police judiciaire.

Cette histoire se déroule quelques temps avant Route 66 et l'on apprend comment les personnages se sont rencontrés.
36
31
29
55
Jean-Paul Issemick
Chronique romancée sur fond autobiographique pendant les trente glorieuses.
340
548
515
146
Gwenouille Bouh
Maxime est un génie. Ou du moins, il le pense. Il joue du piano depuis son plus jeune âge et a même intégré une prestigieuse école dans le but de devenir soliste. Toutefois, un violent désaccord avec son professeur manque de le faire renvoyer. Commence alors une douloureuse phase de remise en question : Maxime compte bien prouver au monde sa valeur ! Cependant, le retour de son frère, violoniste, ne lui rend pas la tache aisée. De plus, ce mystérieux voisin dont il admire secrètement la musique, pourrait bien lui mettre des bâtons dans les roues…
460
731
771
182

Vous aimez lire moonbird ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0