Causerie

2 minutes de lecture
Axiome de la Bor’And’Ja : “Le début de la fin n’est toujours que la fin d’un début !”

Nous en étions dans un de ces jours qui était devenu notre quotidien. Nous picorions parmi les archives, voletant de l’une à l’autre sans vraiment nous fixer sur l’une en particulier. Nous n’étions pas concentrés, sortis de nos guides que nous avions auparavant parfaitement respecté. Il était difficile de savoir vers quoi se diriger. Ou retardions-nous purement et simplement d’attaquer le fond des choses. Jusqu’à présent nous avions plongé dans l’histoire, celle qu’ils appelaient historiologie, tellement différente de notre manière d’aborder le passé ; si proche aussi. Tout reposait sur des histoires particulières, de parfaits inconnus, de régions par forcément importantes, d’évènements qui paraitraient totalement mineurs à nos historiens mais, qui, chacun, contenait forcément une leçon. Soit le leitmotiv général de la vie zhoumaine telle que nous l’avons comprise jusqu’à maintenant.

Nous ne nous parlions pas mais savions que nos pensées volaient dans le même segment de ciel. C’est à ce moment que pénétrèrent une demie douzaine de zhoumains. Ils s’installèrent enfin tentèrent car Amelyne, en verve, leur adressa directement une demande, particulièrement vague et générale :

« Parlez-nous de vous ! »

Réponse aussi vague et imparable :

« Tu/vous voulez savoir quoi ? »

C’était la première fois qu’ils s’adressaient à eux en accolant les pronoms.

« Tu, enfin pardon, vous… »

Amelyne n’eut pas le temps de terminer.

« L’excuse ne sert à rien d’autant que, dans le langage zhoumain, la différence entre vous et tu n’existes pas. Si vous voulez une égalité, ne créez pas de différenciation de désignation dans le langage. C’est simple et imparable. La marque d’intimité est l’accolement de pronoms. Ainsi si je parle à ma compagne et que ce que je dis la concerne directement dirais-je-nous/je… Donc ? »

Comme nous le faisions depuis déjà quelques temps, j’embrayais en parfaite continuité.

« Qu’est donc l’éducation zhoumaine ?

— Vaste question ! Fausse question ! Me permettez-vous d’opérer une sélection historiologique ? Que nous visionnerons ensemble ! Que vous pourrez interrompre à tous moments pour toutes les questions qui vous sembleront pertinentes !

— Bien sur !

— Rendez-vous demain ici alors. »

Ils sortirent sans plus de façon. Nous nous regardions, posant et répondant à une question muette. Venions-nous d’assister à la démarcation d’une nouvelle étape ?

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Défi
Yenyenus
Réponse au défi : " En 6 Mots "

https://www.scribay.com/defis/defi/1512009488/en-6-mots

Lancé par L'Arbre
Un jour mit au défi d'écrire une histoire en six mots, Ernest Hemingway répondit :

"For sale : baby shoes, never worn"

(A vendre : chaussures bébé, jamais portées)

C'est à vous d'écrire une (ou plusieurs, si vous avez de l'inspiration) histoire en six mots.

Voici les miennes :

1) "re" dit-il. "re" répond-on.

2) Duel contre la Mort. Un partout.

3) La pierre fut taillée. Tout commença.

4) Va, cours, vole, et me mange.

5) Longue Barbe la bougie a rasée.

6) Elle a dit "non", lui "si".

7) Sept milliards se disent : "pourquoi moi ?"

Allez, faites-nous de belles histoires courtes ! :)
11
11
0
0
Williams
La pierre sacrée objet divin, de pouvoir et de fascination ; après sa disparition lors de la grande guerre, les trois royaumes la recherchent avec acharnement chacun espérant régner sans partage et étendre son pouvoir sur le monde.
Lys, princesse d'un de ses royaumes, la désire plus que tout pour mettre enfin un terme aux siècles de conflit avec les royaumes voisins.
Mais un jour un jeune guerrier nommée Claymore apparaît, lui ouvrant les yeux sur les dissensions politique de son royaume dans une guerre froide installée depuis des années. Partagée entre son devoir de princesse, celle de guerrière et son cœur dans un royaume qui ne la soutiens pas, Lys parviendra telle à atteindre son but et prendre sa destinée en main ?

Commence alors son périple, confronté aux trahisons et mis à mal par des forces obscurs, à travers les trois royaumes afin de trouver ce cadeau des dieux, la pierre sacrée.
76
51
534
159

Vous aimez lire JPierre ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0