Le somptuaire des ténèbres 4/5

8 minutes de lecture

Alors que Loukïan et Jasmine se dirgient vers la sortie, ils constatentque la jeune femme n'est plus là.Arriver dehors ils se font huer, en prime de recevoir des tomates, sur leurs cheveux et leurs corps,unprêtre, les regard en mettant sa croix en face d'eux.

  • Eh ! Jasmine c'est moi ... où ton amie n'est pas trop aimée dans cette ville ? demande Loukïan en suivant le curé du regard.
  • Euh... ça doit être le fait qu'elle soit un demi-démon, explique Jasmine.

Ils marchent sur le chemin en pavés, arriver a mi-chemin du manoir, Jasmine s’inquête part la disparition de son amie, dit au receveur à sa gauche :

  • Il faut quand la retrouve ! s’alerte Jasmine.
  • Ok... mais pourquoi tu y tiens autant, cette personne ne t'as pas trop... à la bonne et je pense pas que tu dois la forcer à devenir ton amie où redevenir son amie. En plus tu voudrais pas prendre un truc à te mettre sous la dent, genre un casse-croute ? sort Loukïan en pensant sur les mots pour ne pas blesser Jasmine.
  • Oui, tu as peut-être raison mais avant de la laisser tranquille, j'aurais aimé clarifier quelques choses avec elle, explique la jeune femme s'enlaçant et sombrant dans la tristesse.

Loukïan se met au centre de la croisée du chemin, alors que Jasmine continue à parler toute seule. En s'apercevant de sa disparition, Jasmine remarque que Loukïan ferme les yeux.

  • La vue ! sort-il.

Il touche son œil, allonge son bras sur le côté. Par la suite, il colle son index et son majeur et forme un demi cercle avec.

  • L'odorat !

Il plie son bras et touche le côté droit de son nez, il longue par la suite sa main vers le devant pour former un nouveau demi cercle.

  • L'ouïe.

Loukïan revient en arrière pour toucher son oreille toujours avec son index et son majeur collés.

  • Et pour finir le touché ! Tous réunit pour former ...

Il se touche le fronc et une lumière bleuté l'entoure, il finit par disparaître dans une fumée épaisse qui l'entour uniquement.

  • Lou...Loukïan !!! hurle Jasmine en se frappant la cuisse et courant vers la fumée commençant à disparaîtrede la surface.

* * *

Pendant ce temps, la jeune démone toujours engouffrée à l'intérieur du sol terreux, avec pour compagnie des corps de chiots et de chatons sans leurs têtes éparpillés un peu partout autour d'elle. Ce faisant tirer les cheveux et tabasser par les deux démons, elle finit par sortir son bras droit et toucher l'homme de carrure fine, aux court cheveux noir et ses yeux entourés d'un cardre à lunette carré et noir. Il tombe à terre, pour cause l'épuisement, de son constume de mécanicien.

  • Par quel diablerie tu as fait ça !? questionne l'homme à la barbe rousse.

La démone regarde sa main et fixe subitement son regard bleu royal contre l'homme aux cheveux bouclés et roux.

  • T'as moins de deux secondes pour te barrés d'ici Marius ! Sinon ... je vais m'énerver et ça sera pas très jolie, joile à voir. sort-elle de sa voix grave et en le défiant du regarde.

L'homme avec une de ses cornes couper regarde la jeune femme toujours à l'intérieur du sol et sort en rigolant :

  • Hahahah ! Elle est bien bonne celle-là princesse ! Mais dis-moi comment tu comptes faire ça ? Princesse ! Le dernier mot il le cracha dans la figure de la jeune femme, alors qu'il faisait de va et vient avec son bassin pour bien déstabliser la jeune démone.

Elle pousse sur ses jambes et sort du trou. L'homme de corpulance de bûcheron commence à perdre ses moyens, la jeune démone s'approche de lui en bougeant sa tête de gauche à droite et en marchant pas droit. Arrivée en face de l'homme, ses cheveux redeviennent normale, elle déploie ensuite ses ailes de couleurs noire avec flammes rouges sur les bords. Ses yeux bleus royales brillent alors qu'elle est à contre jour. Volant par dessus lui, le démon toujours autant paniqué recule pour ne pas se faire tuer par cette folle.

Elle s'envole en face de lui et lui sort :

  • Je vais t'arracher le coeur ! Pigé ? explique-t-elle de sa voix aïgue et sur le coup enfantin.

Elle rentre sa main droit à l’intérieur du pectoral de son ennemi, ses yeux redeviennent rouge sang. Les cris de douleurs de l'homme envahi l'environnement où ils se trouvent.

* * *

Jasmine, cherche en vain le pauvre Loukïan dans la brume. Elle finit par le voir se matérialisé sous forme de trait, il finit par disaparaître et se rematérialisé en face d'elle. Peu confiante elle s'approche de lui et pose sa main sur son épaule avant de sortir, alors qu'il regarde en face de lui :

  • Mais... t'étais... t'étais passé où ? demande Jasmine en le regardant de son profil droit.
  • J'ai... j'ai activé... enfin... j'ai du activé mon sixième sens. explique-t-il en sortant de ses rêvasseries.
  • Ton sixième sens ? Comment ça ? T'as dû l'activer ? interroge Jasmine en le regardant de face cette fois.
  • Je t'expliquerai plus tard, dit simplement Loukïan en regardant l'horizon avant de se tourner fixer Jasmine et partir. Il faut quand part au plus vite empêcher Démona de commettre un crime ! Mais... faudra que tu me guides parcontre.
  • Pourquoi ?
  • Quand j'utilise mon sixième sens, je perds la vue et... mon ouïe augemente.
  • Uniquement ta vue ? demande-t-elle ne le croyant pas.
  • Euhhhh mmh moui ! sort-il non confiant.

Jasmine monte sur le dos de Loukïan et celui-ci court le plus rapidement possible. Évitant de justesse des arbres, courant de gauche et à droite, Loukïan se font dans la masse guidé par son amie Jasmine.

* * *

À l'intérieur du corps de l'homme d’1m93, elle farfouille entre ses côtes, elle s'enfonce plus profondément, touchant, le poumon gauche ainsi que le l'oesophage, pour arriver à sa destination... le coeur.

  • J'adore sentir ton coeur se débattre dans le creux de ma main glacé, sort-elle en ouvrant plus grand ses yeux rouges.
  • Par pitié, je vous en supplie ! Ma Reine ! Ayez pitié de moi. Je ne suis qu'un pauvre marchant de glace ! Travaillant pour soigner ma petite fille, souffrant de souffle au coeur.
  • Pourquoi devrais-je avoir pitié de toi ? Toi, qui ne respectes même pas ton peuple. sort-elle d'une double voix une aïgue et l'autre légèrement plus grave.

La démone commence à serrer le coeur du pauvre marchant de glace. Elle est sur le point d'enfoncer ses ongles, alors que Jasmine et Loukïan arrivent dans la place. La jeune femme au teint hâlé saute par dessus la tête de Loukïan, elle prend ensuite un bout de caillou elle le lance à l'encontre du bras de Démona. Alors que le caillou brûle son bras, la démone sort sa main ensanglantée et regarde qui la pojeté.

Retrouvant Jasmine et Loukïan entrain de se frapper le crâne contre un arbre elle s'esclame haut et fort :

  • Encore vous ! Que me voulais vous au juste ? demande-t-elle choquée.
  • Arrête Rifuzuka ! Tu vaux mieux que ça ! Tu n'es pas un démon tu es toi ! Suis ton coeur et non ta destinée ! dit Jasmine de manière triomphante.
  • Les yeux rouges sangs de la démone redeviennent bleus royals. Face à la vérité sortie de la bouche de Jasmine, Rifuzuka baisse la garde et le regarde.
  • Attend ! Comme ça ... Ri...fu..zu..ka ? questionne Loukïan en pronnancant de manière francophone alors que la langue natale du prénom et le japonais et que donc les u se pronnance ou.

Le démon se rue sur Rifuzuka, il la plaque sur le sol avec une telle puissance que les yeux de la démone sémi humain ce mettent a expulser une lumière bleutée. Marius disaparaît subitement suite à cette apparition de lumière. Un nouveau portail s'ouvre, Rifuzuka se lève et regarde Jasmine et Loukïan :

  • Là ! On est mal ! sort la Nephilim de manière affirmatif. Quelqu'un serait faire un bol d'eau benite entre vous deux.

Jasmine réfléchit, elle regarde ses mains et explique à son amie d'enfance le pouvoir qu'il lui a été confiée la nuit précédante.

  • Okééé... et toi tête d'enclume tu vas jouer les appâts.
  • Euhhh... ouais... mais c'est quoi ton plan au juste ? demande Loukïan en regardant à contre bas Rifuzuka partiellement accroupie.
  • C'est simple pourtant, tu vois le portail en face ? questionne-t-elle

Loukïan et Jasmine regardent tous deux le portail, l'air questionné Loukïan l'interroge.

  • Ouais ! Y a quoi avec ce portail ?
  • C'est bien que tu poses la questionne... tête d'enclume. Ce portail ramène directement au creux des enfers, explique la démone en sortant une voix diabolique au creux des enfers.
  • QUOI ! hurle Jasmine et Loukïan en parfaite symbiose.
  • Ouais, je savais que ça allez vous faire plaisir, malheureusement on ne peut pas entrée à l'intérieur, n'y s'approcher d’ailleurs, le portail est uniquement une porte d'entrer. Et si vous vous avisiez de le faire, il vous envoyera une éléctro charge négative, ce qui vous tueras sur le coup, en sachant que le corps et positif.
  • Et comment tu sais tout ça ? demande Jasmine en voulant en savoir plus.
  • C'est simple j'ai lu des livres qui parlaient de ça.
  • Moi j'dis qu’on fonce dans le tas et quand ce fait un petit barbec ! propose Loukïan à la démone.
  • Non...C'est...

La démone n'a pas le temps de finir sa phrase qu'elle tombe dans les vappes pour cause le pouvoir non explicable de toute à l'heure. Rifuzuka ouvre petit à petit ses yeux constatant un Loukïan fonçant vers l'armés de démons. Faisant une balayette dans les airs accompagnés de flammes, qui créent par la suite une tornade. L'air est iréspirable pour cause, le dioxyde de carbone, toute la scène est carbonisée car le feu jaillit de partout.

La jeune démone affaiblie commence à se lever, regardant de ses petits yeux , le massacre cause par son semi peuple. À ce moment là, la jeune femme voit rouge ses cheveux de nature noireaude se déteint en blanc et ses mèches en roses bonbons pareille pour ses yeux. Elle part dans les airs ses yeux s'enflamment, elle plie ses index ainsi que ses annuaires après les avoir assemblés deux pistolet blanc apparaient au creux de ses mains, entourés de flammes roses.

En tirant les deux boules d'energies roses, elles se tour l'une autour de l'autre avant de s'assemblées et d'exploser au centre de la mélé :

  • Arrêtez bande d'anges déchus ! hurle-t-elle de sa fidèle voix aïgue couïnant à la fin.

Tous éblouis par le pouvoir de la démone, les démons se transformes en anges, ils flottes dans les aires, leurs habits et remplient de trous deviennent propres et sans aucune impréfection on dirait des infirmiers. Le corps de Rifuzuka lâche, elle tombe de plus en plus vite se faisant emporter par le vent du soir qui commence à apparaître.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 3 versions.

Recommandations

thalina4
Daisy Nod, 20 ans, princesse rebelle des beaux quartiers de Manhattan, étudie le droit tout en étant passionnée de mode. Son existence est chamboulée quand elle rencontre le séduisant Matt Keller, la pop star internationale aux multiples conquêtes.
La belle jeune femme ne s’attendait pas à cette collision amoureuse détonante, ni au tourbillon dans lequel il allait la transporter. Daisy s’avère forte face à l’irrésistible jeune homme qui est aussi déterminé qu’elle.
Leur idylle sera parsemée d’obstacles : revers du star-system, rumeurs médiatiques, pressions familiales, fans en délire, folies des ex...
L’amour peut-il résister à la célébrité et ses aléas ?
1985
4028
10084
741
R. F. Castel
Deuxième volet de "7ème" (résumé en première partie).

Le Monde change. Sans que personne ne puisse y apporter réponse, il décline. Qui ne s’est jamais demandé d’où provenaient réellement les changements climatiques, ascensions de violences inexpliquées ou accroissements des maladies mortels en cette époque où tout apparaît soignable en un claquement de doigts ? Et si cela n’était dû qu’a une seule chose, l’oubli !
Déformation de l'histoire, persécutions, craintes ancrées dans le plus profond de nos gènes et idéologies tournés sur un avenir prolifique en sont les causes.
Vous qui prenez connaissances de cette trilogie, attendez-vous à voir un tout autre regard sur le Monde. Apprenez à le voir tel qu’il est en vérité. Car à l’heure où histoire et présent se confondent, les mythes et légendes du passé nous dévoilent ce qu’il adviendra du futur. Un avenir que l'on pourrait même considérer comme proche.

Deux histoires que tout devrait opposer ! L’une en 2025 qui suit sont petit quotidien et l’autre en 420 qui prophétises l’avenir sous formes de nouvelles et d'aventures. Bienvenu dans le Monde des réalités qui vous a trop longtemps été caché !


La bande annonce du second tome et visible sous :
https://www.youtube.com/watch?v=PpOpWGrN3dk

Les divers protagonistes sont visualisables sous :

Cartographie :
https://www.facebook.com/RFC.7eme.books/media_set?set=a.117610549073140.1073741829.100024725868809&type=3

Caricature :
https://www.facebook.com/pg/CastelR.F/photos/?tab=album&album_id=1485444761546504
500
879
1288
1359
Yaëlle
Noémia a dix-neuf ans, Tristan en a vingt-et-un. Ils se croisent tous les jours, ils se plaisent, c'est évident.
Mais Noémia est étudiante et Tristan est sans abri. Entre eux, il y a le froid et la société ; entre eux, il y a la rue. Et s'ils réussissaient à la traverser ?

Ce texte est la réécriture de La rue qui nous sépare. Encore un grand merci à tous les lecteurs qui m'ont aidée lors du premier jet ! C'est parti pour l'étape suivante :D

C.V, évidemment.
1166
2151
2983
372

Vous aimez lire Rifuzuka15 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0