Le somptuaire des ténèbres 2/5

3 minutes de lecture

D'un geste brusque Démona éjecte Jasmine contre la chaise derrière elle.

  • Ne me touche pas ! Qui es-tu pour t’attaquer à la futureReine des démons ?

Les yeux de la jeune femme deviennent roses bonbons accompagné d'un contour rouge.

  • Oh ! trop génial ! T'as les yeux qui changes en fonction de ton humeur comme moi ! C'est trop cool. hurle Loukïan.

Elle regarde le jeune homme et lui offre un sourire d'ange avant de se tourner contre Jasmine et de lui lancer un regarde noir, Jasmine assise sur la chaise, en larmesfinit par dire toute confuse :

  • Mais... c'est moi, ton amie... Jasmine !
  • Jasmine dis-tu ? Oui ! Je me souviens d'elle. dit-elle avec un ton plus calme et finissant par un sourire joviale. Je l’aiégorgé durant son sommeil après l'avoir sauvagement torturée et arraché le coeur ! Puis... je l’aidévoré. Arght ! Il était si juteux !

Loukïan observe la conversation attentivement, malgré qu'il n'y comprend rien, il se décide à prendre tout de même une tasse de thé et le boit en levant le petit doigt et croisant les jambes telle un britannique à l'heure du thé.

  • Tuuuu... parles bien de son coeur ? questionne Loukïan en regardant la démone.
  • Oui ! Loukïan... c'est bien ça ? demande la jeune femme d'une voix très douce.
  • Oui. c'est...ça.

Jasmine et Démona se chamaillent toujours dans le cuisine ouverte sur le salon à gauche, mais dans cette dispute, Jasmine réussi à sortir alors que la démone l'étrangle.

  • Mais dis-lui toi Loukïan ! hurle-t-elle en donnant un coup de pied dansla face de son assaillant.

Tournant sa tête vers son interlocuteur, elle remarque avec effroi, qu'il ne figure pas en ses lieux.

  • Mais il est passé où... celui-là ? demande à haute voix Jasmine, en espérant qu'il répond.
  • Si tu veux mon avis... il a préférait partir, que d'écouter une personne à la langue bien fourchu ! déclare-elle en bougent sa tête tel un serpent. Elle finit part lui donner un magnifique sourire d’ange.

  • Tu m’énerve Démona ! hurle-t-elle en lui tirant les cheveux et l’écrasant par la suite la gorge.

La jeune Démona par terre touche sonépaisse chevelure, et regarde Jasmine qui se dirige vers une porte en face d’elle. Arrivée en face de cette porte, Jasmine entend un cri. La démone se lève et part voir Jasmine. La semi-robotisée demande :

  • Juste pour savoir elle mèneoù cette porte ? demande Jasmine en pointant du doigt la porte derrière elle et regardant la démone.
  • Je sais pas… je dirais quelque part ! déclare-elle en se moquant de Jasmine.
  • Wahou ! Je l’aurais jamais devinée ! dit elle en narguant la jeune femme.
  • M… mouais… ça doit être l’intelligence humaine qui fait ça. Heureusement que je sais… que quand on ouvre une porte sa ramène généralement dans une autre pièce. se défend la futur reine de l’embobinement.

Jasmine à bout de nerfs parten direction de la démone et pose sa main droite sur l’épaule de son interlocuteur. Sa main est muni d’un gants rose militaire elle le regarde avant de s’affaler sur son amie et lui dire en face de son visage :

  • Merci beaucoup Démona, je suis contente de ses habits.Même si c’est pas du tout mon style et que je ressemble à une poupéede salon avec ses vêtements roses. Mon maillot c’est effiloché durant notre voyage et je n’avais pas d’autre habitssur moi.
  • Mmh… son aucune importance tu as tavie et j’ai la mienne. De plus quand, ton esprit et ta bouche seront accordés ensemble, peut-être alors tes propos me feront quelques choses mais pour l’instant.. tu es qu’une bouse sur mon chemin ! affirme la démone en lui lançant un regard noir.
  • Déstablisée par les paroles de son amie, elle part d’un pas lent vers la porte à trois mètres d’elle. Toute frissonnante, elle a de la peine à marcher droit. Elle s’avance de la porte en face d’elle et ouvre l’accès en prenant de ses deux tremblantes la pognée de porte, elle la tourne. Quand elle ouvrit la porte elle failli tomber dans le vide qui se dresse en face d’elle.

En entendant le vent provenir de la pièce Jasmine hurle à la démone :

  • Juste pour savoir, il amène où ce vide ?
  • Je sais pas… je dirais quelques part, où tu finiras, aplatie comme une crêpe contre le sol.

La semi-robotisé lui sourire en lui disant :

  • Tu sais que j’adore ton humour Démona ?
  • Mmh ?

Bras croisés, elle s’avance vers Jasmine, arrivée vers celle-ci elle lui sourit, avant de la pousser avec sa main vers son épaule, Jasmine hurle e tombe dans le vide.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Vous aimez lire Rifuzuka15 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0