Quand sonne l'heure nul ne s'échappe ? 3/7

3 minutes de lecture

Le jeune homme avec sa langue maurve toute dégoulinante se tourne tout doucement et dit toujours aussi lentement :

  • Hah… Hah… Hah … C’est… pas drôle… j’ai … la crève !

Jasmine tire Loukïan par le collet de sa jacket et le gronde. L’adolescent arrive enfin à destination.

  • Aller Barnabé, tu surveilles le stand ! Pendant ce temps moi je vais faire visiter la ville d’accord ? fait-il parvenir à son fils comme si il parler à un vulgaire toutou,
  • Oui papa ! répond Barnabé en soufflant sur ses cheveux.
  • Si un client arrives tu lui fais visiter, d’accord ? sort-il toujours dans la même tonalité
  • Oui papa !
  • Mais Barnabé… c’est un nom de …

Loukïan n’a pas le temps de terminer sa phrase que Jasmine met sa main sur sa bouche et lui tire l'oreille pour qu'il soit à sa hauteur :

  • Oui Loukïan ! On sait tout les deux qu’il a un nom de chien, mais je t'en supplie ne dit rien ! murmure Jasmine.

Loukïan regarde le visage tendre de la jeune femme, celle-ci fait de même. Alors que tout deux se regardent, Jasmine sent que sa main est mouillée. En effet, Loukïan lui a peinturé la main de bave.

  • Ah ! Loukïan ! T’es un porc ! hurle Jasmine avec une voix qui couine.
  • C’est d’accord, je dis rien.

Jasmine essuie sa main sur le visage de Loukïan, celui-ci ne bouge pas. Il sort après quelques instants un :

  • Berk ! Ta main à trainer où ?
  • Où à trainer ta bouche. Réplique Jasmine aussitôt.

Plus tard, le petit groupement de trois personnes décident enfin de partir.

  • À votre gauche vous trouvez Stéphane le glacier, c’est les meilleures glaces que vous pouvez trouver à Indano à votre droite par contre vous trouvez le plus grand centre commercial des pays sous-marins. dit l’homme en montrant du doigt différents rochers.
  • Mmmh… ouais, très intéressant tous ça. Mais monsieur pourquoi vous avez appelez votre fils Barnabé ? C’est un nom de chien.

Jasmine qui se tient le nez, à cause de l'affreuse odeur venant du slip immonde du guide, se frappe la paume de son autre mains contre son front et écoute l'explication donnée par ce dernier.

  • C’est à dire que… quand je l'ai pirs à l’animalerie, il s’appelait déjà comment ça.
  • Mais… il est fêlé le vieux c’est pas possible ! pense Loukïan, qui affiche un visage neutre.
  • Mmh… et votre slip, ça fait combien de temps qu’il a pas été lavé ? Parce que là ça put !

Jasmine toujours avec la main qui bouche son nez, tape un code sur son bras gauche et celui-ci se coupe en deux avant de s’illuminer. Un sceptre plat en sort aussi épaisse qu'une feuile, avant de se matérialiser et se rigidifier. Le sceptre en métal blanc à un en prit autour de lui une serpentin de couleur or. Au bout de la pointe se trouve un canard en plastique qui sourit. Elle frappe Loukïan sur la tête avec le bec.

  • Non mais, t’as pas honte ! Tu vois ce que j’ai dans les mains ? C’est le canard de la justice ! Il va te canardé la face, à chaque fois que tu dis une connerie capiche ?
  • Ah ! Mais arrête ! Tu vas pas bien, c’est que ton canard fait mal en plus ! Aïeeeeeeeux !
  • Super ! Pourquoi j’ai jamais de clients normaux moi ? Mais c’est qu’il m’en mit avec des fous !

Les lunettes de l’hawaiien tombe révélant ainsi deux coeurs roses à la place de ses yeux. Loukïan s’arrête pose ses mains sur l’épaule du guide et le fixe avant de sortir :

  • Et bah… t’as pas étais gâté à la naissance toi dis-donc.

Jasmine se met derrière Loukïan sur sa pointe des pieds et pose la bouche du canard sur le cou du jeune homme.

  • Attention ! Tu vas te faire canarder ! Avertit-elle avec sa voix démoniaque.

Loukïan se redresse et regarde Jasmine de sa hauteur d'un 1m75. Il se retouve vers le guide et change completement de juger, n'invitant guère les canards à cette réunion.

  • Bon, vous nous avez toujours pas expliqués où se trouve votre soit disant ville, sous marine.
  • Tout autour de vous. affirme l’homme aux yeux de coeurs.
  • Mais prend nous pour des cons ! réplique Loukïan.
  • C’est simples, vous n’est pas assez concentrez !
  • Concentrez ? C’est à dire ? s’ose à demander Jasmine.

Loukïan écoutant attentivement la conversation, réfléchit à la révélation que l’homme avait dit. Il frappe son poing gauche sur sa paume de son autre main, quand il trouve réponse :

  • Bien sur ! C’est évident !

Il s’assit parterre et ferme les yeux avant de dire à son amie :

  • Souviens-toi, les sens… l’enseignement ! dit simplement le jeune homme.

Jasmine se met par terre en face de son ami et ferme les yeux, ne comprenant presque rien à se qu’il raconte. Le guide remonte ses lunettes :

  • Il faudra d’abord bien écouter…

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

thalina4
Daisy Nod, 20 ans, princesse rebelle des beaux quartiers de Manhattan, étudie le droit tout en étant passionnée de mode. Son existence est chamboulée quand elle rencontre le séduisant Matt Keller, la pop star internationale aux multiples conquêtes.
La belle jeune femme ne s’attendait pas à cette collision amoureuse détonante, ni au tourbillon dans lequel il allait la transporter. Daisy s’avère forte face à l’irrésistible jeune homme qui est aussi déterminé qu’elle.
Leur idylle sera parsemée d’obstacles : revers du star-system, rumeurs médiatiques, pressions familiales, fans en délire, folies des ex...
L’amour peut-il résister à la célébrité et ses aléas ?
1985
4028
10084
741
R. F. Castel
Deuxième volet de "7ème" (résumé en première partie).

Le Monde change. Sans que personne ne puisse y apporter réponse, il décline. Qui ne s’est jamais demandé d’où provenaient réellement les changements climatiques, ascensions de violences inexpliquées ou accroissements des maladies mortels en cette époque où tout apparaît soignable en un claquement de doigts ? Et si cela n’était dû qu’a une seule chose, l’oubli !
Déformation de l'histoire, persécutions, craintes ancrées dans le plus profond de nos gènes et idéologies tournés sur un avenir prolifique en sont les causes.
Vous qui prenez connaissances de cette trilogie, attendez-vous à voir un tout autre regard sur le Monde. Apprenez à le voir tel qu’il est en vérité. Car à l’heure où histoire et présent se confondent, les mythes et légendes du passé nous dévoilent ce qu’il adviendra du futur. Un avenir que l'on pourrait même considérer comme proche.

Deux histoires que tout devrait opposer ! L’une en 2025 qui suit sont petit quotidien et l’autre en 420 qui prophétises l’avenir sous formes de nouvelles et d'aventures. Bienvenu dans le Monde des réalités qui vous a trop longtemps été caché !


La bande annonce du second tome et visible sous :
https://www.youtube.com/watch?v=PpOpWGrN3dk

Les divers protagonistes sont visualisables sous :

Cartographie :
https://www.facebook.com/RFC.7eme.books/media_set?set=a.117610549073140.1073741829.100024725868809&type=3

Caricature :
https://www.facebook.com/pg/CastelR.F/photos/?tab=album&album_id=1485444761546504
500
879
1288
1359
Yaëlle
Noémia a dix-neuf ans, Tristan en a vingt-et-un. Ils se croisent tous les jours, ils se plaisent, c'est évident.
Mais Noémia est étudiante et Tristan est sans abri. Entre eux, il y a le froid et la société ; entre eux, il y a la rue. Et s'ils réussissaient à la traverser ?

Ce texte est la réécriture de La rue qui nous sépare. Encore un grand merci à tous les lecteurs qui m'ont aidée lors du premier jet ! C'est parti pour l'étape suivante :D

C.V, évidemment.
1166
2151
2983
372

Vous aimez lire Rifuzuka15 ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0