Le miraculé

Une minute de lecture

  Par un beau matin de printemps, happé par le parfum des marronniers en fleurs, Benoît, d’un geste vigoureux, s’empare de sa canne sort de son appartement et descend l’escalier de bois qui le mène à l’orée du quai Conti.

  Il est accueilli par le bruit familier de cette voie dont les échos sont atténués par la proximité de la Seine. Il marche d’un pas alerte et se réjouit à l’avance du terme de sa promenade. Les effluves de café et de croissants chauds narguent ses narines lorsqu’il passe devant le café Anglais. Il reste insensible au miroitement des bijoux exposés à la devanture de la joaillerie. Il longe l’hôtel des monnaies sans un regard sur son imposante façade et arrive bientôt à sa destination : la bibliothèque Mazarine.

 Il pénètre dans l’édifice avec le même émoi que le premier jour et ressent les vibrations émanant de ce lieu historique chargé du savoir des hommes. L’odeur des boiseries et des maroquins rouges l’enivre et le dirige vers la salle de lecture comme s’il était conduit par la main d’une bienveillante hôtesse.

 Un tumulte de silence l’enveloppe, il se trouve au milieu d’une foule invisible et tranquille dont le bouillonnement interne n’affleure que par un fluet murmure. Il longe la grande galerie et caresse du bout des doigts les somptueuses reliures, il hume les fragrances de cires, de papiers et de cuirs qui réveillent les papilles de l’imaginaire. Enfin, il s’arrête devant une étagère, tâtonne quelques instants avant de trouver l’ouvrage qu’il convoitait. Avec précaution, il l’extrait d’entre ses congénères et s’installe non loin à une table libre. Il s’assied, pose sa canne et ouvre le livre. Il tourne les premières pages et fait glisser ses doigts sur le papier aux délicats reliefs.

 Le miracle se produit de nouveau, les images affluent dans sa tête, les couleurs inondent l’espace, le soleil se lève à l’horizon, les armées se mettent en branle, les cavaliers chevauchent des montures sauvages, le monde s’ouvre à son esprit, à nouveau, il peut voir !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 17 versions.

Recommandations

Défi
Joy Leroy

Bonne année en anglais : happy new year
Bonne année en allemand : Frohes neues jahr
0
0
0
0
Défi
Anbaga

Il ouvre les yeux, tout se bouscule autour de lui. Il se sent, comme un tronc d'arbre tombé,des bucherons s'affairent et le nettoient.
Du bruit, beaucoup de bruit mais il perçoit difficilement les sons, ses sensations aussi se sont éloignées. Il ne sait si il a mal ou si la douleur est effacée, brumée,cachée,envolée.
Enfant, il aimait écouter les sons de la nature en s'imaginant des super-pouvoirs. Il était capable de ressentir l'air et de pouvoir enrager le ciel en tempête. A défaut de faire souffler le vent, il étudie les énergies et se renouvelle auprès de Brigitte.
Ses enfants lui ressemblent comme lui à de son père. Brigitte fait parti de sa vie, telle une veste chérie qu'on ne peut jeter. En pensant à sa femme, il se demande, s'il n'est pas passer à côté de son destin. Célibataire, il serait libre, capable de voyager et de multiplier les rencontres.
Il se voit humanitaire, et non utilitaire comme aujourd'hui.
- Aie !! Un sursaut lui déchire le coeur. Son corps s'allège.
- Oui !! Si c'était à refaire, il ferait différent.
Baptiste et Murielle sont beaux, il adore les voir s'épanouirent et vivre ce qu'il n'a pas pu vivre.
- Oui !! Il aime s'imaginer veillir auprès de sa famille si belle.
Il a besoin de rester. Il a envie de cette vie.
Pourtant, il s'efface. Tel un arbre sans feuille, il s'automne. Qui sait s'il pourra revenir au prochain printemps.
Sa route pourra être différente ou son destin n'est peut être que celui d'un homme heureux.
3
1
7
1
Défi
Mirabella
Les regrets, les peurs cachés au plus profond de l'âme, ils ne partent jamais, non ? Comment le pourraient-ils ? On dit que l'amour guérie les plus douloureux maux... Peut-être est-ce vrai ? Peut-être avec lui...
5
4
14
9

Vous aimez lire Gérard Legat (Kemp) ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0