La traversée

2 minutes de lecture

La traversée


 D'aussi loin qu'il puisse voir, c'est le même panorama qui s'offre à lui : une étendue plate, grise et sans végétation. Son instinct le pousse vers cet horizon pourtant peu engageant. Il avance avec difficulté sur un chemin râpeux, mal aisé, baigné par un soleil de plomb.

 Sur son dos, il porte un fardeau, mais il ne peut pas s'en défaire, sa vie en dépend. Il ne sait pas ce qu'il va trouver là-bas, tout au loin, mais une force l'anime. Il poursuit sa route obstinément, rien ne pourra l'arrêter. S'il reste sur place, il mourra.

 Peu à peu son organisme se dessèche, ses forces l'abandonnent, mais il doit avancer coûte que coûte. Il n'a plus l'ardeur de la jeunesse, pourtant son appétit de vivre est intact. Une main invisible l'a déposé sur cette terre pour qu'il accomplisse son destin et il sait que rien ni personne ne lui viendra en aide. Il n'est maître ni des circonstances, ni du lieu, ni du temps, mais il accepte les épreuves avec courage et résignation.

 Soudain, le sol se met à vibrer. Une pulsation de faible amplitude d'abord, qui s'intensifie pour devenir tremblement puis vacarme. Un vent puissant passe juste derrière lui. Un tourbillon le prend, l'enveloppe dans un souffle chaud. Puis le calme revient. Il peut continuer sa progression sous le soleil, sans se détourner. Il ne sait rien des forces obscures qui le manipulent, son monde est gouverné par les sensations, l'instinct est son seul guide .

 Après une éternité, il distingue enfin un paysage nouveau. Il se rapproche d'un humus verdoyant et ombré. Bientôt il sera à l'abri, il pourra se reposer, manger, boire. Encore un effort sur ce sol brûlant. Il arrive enfin au bout de son chemin. Il sent confusément qu'il a échappé à un danger mortel. Il aperçoit un lit de coquelicots au pied d'un gigantesque peuplier qui s'élance vers l'infini des cieux. Il s'allonge, il est inondé par une agréable impression de fraîcheur. Alors, il ouvre la bouche et commence à mâchonner le bord d'une feuille.

 L'escargot, au terme de son périple, ne pense à rien d'autre qu'à survivre, tandis que sur la route, une trépidation annonce le passage d'un nouveau camion.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 12 versions.

Recommandations

Défi
Joy Leroy

Bonne année en anglais : happy new year
Bonne année en allemand : Frohes neues jahr
0
0
0
0
Défi
Anbaga

Il ouvre les yeux, tout se bouscule autour de lui. Il se sent, comme un tronc d'arbre tombé,des bucherons s'affairent et le nettoient.
Du bruit, beaucoup de bruit mais il perçoit difficilement les sons, ses sensations aussi se sont éloignées. Il ne sait si il a mal ou si la douleur est effacée, brumée,cachée,envolée.
Enfant, il aimait écouter les sons de la nature en s'imaginant des super-pouvoirs. Il était capable de ressentir l'air et de pouvoir enrager le ciel en tempête. A défaut de faire souffler le vent, il étudie les énergies et se renouvelle auprès de Brigitte.
Ses enfants lui ressemblent comme lui à de son père. Brigitte fait parti de sa vie, telle une veste chérie qu'on ne peut jeter. En pensant à sa femme, il se demande, s'il n'est pas passer à côté de son destin. Célibataire, il serait libre, capable de voyager et de multiplier les rencontres.
Il se voit humanitaire, et non utilitaire comme aujourd'hui.
- Aie !! Un sursaut lui déchire le coeur. Son corps s'allège.
- Oui !! Si c'était à refaire, il ferait différent.
Baptiste et Murielle sont beaux, il adore les voir s'épanouirent et vivre ce qu'il n'a pas pu vivre.
- Oui !! Il aime s'imaginer veillir auprès de sa famille si belle.
Il a besoin de rester. Il a envie de cette vie.
Pourtant, il s'efface. Tel un arbre sans feuille, il s'automne. Qui sait s'il pourra revenir au prochain printemps.
Sa route pourra être différente ou son destin n'est peut être que celui d'un homme heureux.
3
1
7
1
Défi
Mirabella
Les regrets, les peurs cachés au plus profond de l'âme, ils ne partent jamais, non ? Comment le pourraient-ils ? On dit que l'amour guérie les plus douloureux maux... Peut-être est-ce vrai ? Peut-être avec lui...
5
4
14
9

Vous aimez lire Gérard Legat (Kemp) ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0