Renaissance

Une minute de lecture


Le voici dans son berceau, entouré de tous les soins. Il dort dans son costume de papier recouvert d’une peau de mouton. Nourri à l’encre de Chine, il rêve de voyages en Extrême-Orient, d’aventures, de poésies et d’amour, il veut changer le monde. Bientôt, il est livré à lui-même, prend sa liberté. Il est admiré, convoité et finalement acheté. Il voyage de main en main sous le regard bienveillant de multiples possesseurs. On l’échange, on le prête, on le revend, on le donne, on le maltraite et, finalement, on le jette. Ballotté comme un vulgaire chiffon, il s’éloigne de son enfance, c’est bientôt la délivrance. Les mots s’échappent de son corps, il est à l’article de la mort, c’est le dernier chapitre, le mot de la fin. Soudain un tourbillon l’emporte, il rêve, il est sur les flots, il rame, il perd ses feuilles, avant de couler, il essaie de crier, mais il n’y a pas d’écho. Il est pris dans un étau et broyé, tout semble terminé portant le calme revient. Espoir. Le ciel s’éclaircit, il flotte à nouveau, retrouve sa beauté et l’éclat de sa jeunesse. Une douce chaleur l’enveloppe. Un souffle de brise sèche ses larmes. Son papier blanchit. Son retour à la vie va faire couler beaucoup d’encre, on parlera de lui. Le voici recyclé, adieu papier jauni, pages déchirées, il est prêt pour une nouvelle vie.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 12 versions.

Recommandations

Défi
Joy Leroy

Bonne année en anglais : happy new year
Bonne année en allemand : Frohes neues jahr
0
0
0
0
Défi
Anbaga

Il ouvre les yeux, tout se bouscule autour de lui. Il se sent, comme un tronc d'arbre tombé,des bucherons s'affairent et le nettoient.
Du bruit, beaucoup de bruit mais il perçoit difficilement les sons, ses sensations aussi se sont éloignées. Il ne sait si il a mal ou si la douleur est effacée, brumée,cachée,envolée.
Enfant, il aimait écouter les sons de la nature en s'imaginant des super-pouvoirs. Il était capable de ressentir l'air et de pouvoir enrager le ciel en tempête. A défaut de faire souffler le vent, il étudie les énergies et se renouvelle auprès de Brigitte.
Ses enfants lui ressemblent comme lui à de son père. Brigitte fait parti de sa vie, telle une veste chérie qu'on ne peut jeter. En pensant à sa femme, il se demande, s'il n'est pas passer à côté de son destin. Célibataire, il serait libre, capable de voyager et de multiplier les rencontres.
Il se voit humanitaire, et non utilitaire comme aujourd'hui.
- Aie !! Un sursaut lui déchire le coeur. Son corps s'allège.
- Oui !! Si c'était à refaire, il ferait différent.
Baptiste et Murielle sont beaux, il adore les voir s'épanouirent et vivre ce qu'il n'a pas pu vivre.
- Oui !! Il aime s'imaginer veillir auprès de sa famille si belle.
Il a besoin de rester. Il a envie de cette vie.
Pourtant, il s'efface. Tel un arbre sans feuille, il s'automne. Qui sait s'il pourra revenir au prochain printemps.
Sa route pourra être différente ou son destin n'est peut être que celui d'un homme heureux.
3
1
7
1
Défi
Mirabella
Les regrets, les peurs cachés au plus profond de l'âme, ils ne partent jamais, non ? Comment le pourraient-ils ? On dit que l'amour guérie les plus douloureux maux... Peut-être est-ce vrai ? Peut-être avec lui...
5
4
14
9

Vous aimez lire Gérard Legat (Kemp) ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0