Chapitre 8 - Erreur réseau (1/4)

7 minutes de lecture

— Toujours rien ?

Shenin commençait à perdre patience. Cela faisait près d'une semaine qu'il avait envoyé une équipe près de Frist pour faire des recherches sur les créatures du Néant et elle n'avait pour le moment encore obtenu aucun résultat.

Le Zantry avait alors chargé une autre équipe de pister leurs données ComDev afin de les retrouver, mais sans succès. Lui qui aimait toujours avoir l'information avant tout le monde et se retrouvait à présent dans le flou complet. Une position inconfortable dont il n'était pas du tout satisfait.

— Mais où peuvent-ils bien être bon sang ? Gueula-t-il à un scientifique Karin qui tapotait à toute vitesse sur son ordinateur en faisant défiler une multitude de données numériques. Ils n'ont quand même pas disparu de la galaxie ?

— Je cherche maître, balbutia le scientifique en réajustant ses lunettes sur ses trois yeux, mais leur ComDev est introuvable. Leur dernier signal provenait de Mosmo Era, puis plus rien. Vous ne pensez pas que...

— Morts ? S'exclama le Zantry en expirant nerveusement par le nez, impossible ! Ce sont des Ombres Pourpres. Je doute qu'ils soient tous morts sans avoir appeler des renforts.

— Mais, s'ils s'étaient retrouvés dans une embuscade et que leur ComDev ait été désactivé.

Le Karin reçut une tape sur le crâne qui fit voler ses lunettes sur la table.

— Tais-toi et continue tes recherches. Je veux les retrouver.

Shenin partit en furie de la salle où se trouvait le scientifique et se dirigea vers une porte qui débouchait sur la pièce principale du bar où il organisait ses réunions. A cette heure, le bar était rempli de monde. Une musique jazz accompagnait le brouhaha ambiant.

C'était ici qu'il avait recruté Dicey, le pilote prisonnier de Bellnitch. Il doutait fort que ce jeune homme l'avait défié en le trahissant, il semblait trop crédule. Le Zantry s'assit dans son sofa habituel. Il avait une autre affaire à régler. Un Humain s'assit en face de lui.

— Mark, dit le membre des Ombres Pourpres avec un sourire amical qui cachait sa mauvaise humeur, que me vaut le plaisir de ta visite ? Tu viens démissionner de la Compagnie de l'Azur pour postuler chez nous ?

L'homme saisit la blague et ricana légèrement.

— Très drôle Shenin. Tu sais très bien que je ne pourrais jamais plus travailler avec un crevard comme toi.

— Allons, fit le Zantry, outré, que de mots blessants.

— Cesse un peu, veux-tu ? Je suis venu parler affaires.

— Bon. Parlons peu, parlons bien, dit le Zantry en croisant les jambes en tailleur et en s'adossant sur le sofa.

— La Compagnie est en ce moment-même un peu à risque. Nous étions sur un gros coup mais un de nos hommes nous a trahis ces derniers jours. C'est là raison pour laquelle Kentoria s'est soudainement déplacée.

— C'est ça de laisser rentrer n'importe qui dans vos rangs, commenta le Zantry en ricanant.

— Là n'est pas la question, rétorqua Mark avec un ton ferme, nous avons encore les moyens de réussir ce contrat, mais un coup de pouce des Ombres Pourpres nous garantirait une réussite.

— Pour que mes hommes se fassent aussi trahir par vos hommes ? Hors de question.

— Shenin, tu sais que tu peux me faire confiance. Je dirigerais personnellement la mission et abattrait quiconque montre un semblant de mutinerie.

Le Zantry se détendit légèrement. Il connaissait Mark depuis ses débuts en tant que mercenaire. Passé un temps, ils avaient même collaboré sur plusieurs missions. Shenin connaissait très bien la morale et l'éthique de l'Humain et il pouvait se permettre d'avoir confiance en sa parole.

— Et qu'est-ce-que j'y gagne ? Demanda le Zantry, qui souhaitait maintenant négocier le butin.

Mark sourit. Lui aussi savait que Shenin aimait l'argent.

— Je te propose soixante-dix pour cent de part de butin. Mais nous gardons le reste et les éventuels trouvailles sur le terrain.

— Intéressant ! Fit Shenin, très alléchante cette proposition. Je suis preneur.

Mark fut surpris par l'accord qu'il venait de passer aussi rapidement, mais non moins ravi.

— Parfait, dit-il en serrant la main de son ami, mais pas d'entourloupes cette fois. Je connais tes magouilles avec les autres gangs pour récupérer tout pour toi. Ça ne marchera pas avec moi.

— Allons, soyons honnêtes. Si tu honores ta parole, je ne vois aucune raison de te doubler.

— J'espère bien, termina l'Humain en se levant.

— Bonne chance pour la mission, c'était un plaisir de faire affaires avec toi Mark.

L'homme vit le Zantry lui faire un signe pour le saluer et rigola.

— N'en fais pas trop, tu risquerais te perdre ta crédibilité.

Shenin sourit lui aussi en regardant l'Humain sortir du bar. Il eut soudain une révélation. Son groupe de mercenaires n'avait peut-être pas eu vent de la récente modification des coordonnées de la station.

Cela changeait toute la donne.

Dicey ouvrit les yeux en entendant l'alarme du pilote automatique, indiquant l'arrivée à destination. Shad ronflait encore près de lui, un filet de bave dégoulinant sur le tableau de bord. Le pilote désactiva le mécanisme et déplaça légèrement le vaisseau. Il avait mis le cap sur Kentoria et était surpris de voir qu'à la place des coordonnées de la station... Rien ne s'y trouvait.

Il fit pivoter la navette sur 360 degrés mais peu importe le côté où il regardait, la station était complètement absente. Il secoua Shad pour le réveiller. Le Zantry ouvrit difficilement les yeux et regarda le pilote, sans trop comprendre la raison pour laquelle on l'avait sorti de son sommeil.

— Qu'est-ce qui se passe Dicey ? Marmonna-t-il, tu trouves pas l'entrée de la station ?

— C'est pas ça, s'exclama l'Humain, c'est qu'il n'y a tout simplement PAS de station.

— Quoi ?! »

La voix de Bergins avait rejoint celle de Shad. Le colosse venait d'arriver, vêtu d'une tenue militaire probablement récupérée dans le vaisseau.

Bergins s'avança vers eux, l'air contrarié, et scruta les environs.

— Il a raison, dit l'Humain au Zantry, la station n'est pas ici. Elle a dû être déplacée pendant notre absence sans que l'on en ait été informés.

Les trois se regardèrent quelques secondes, puit Dicey eut une idée.

— Nous pouvons retourner sur Saon et chercher à contacter Shenin.

Bergins réfléchit un instant puis approuva l'idée. L'esprit de Shad semblait encore en train de dormir, il acquiesça légèrement. Dicey configura le pilote automatique avec les coordonnées de la capitale et se leva de son siège.

— Vous m'excuserez, mais avec cette petite aventure, ça fait un bail que je n'ai pas pris de douche, et je peux sentir l'huile sur mon visage.

— Vas-y, lui dit Bergins, je reste ici au cas où. Tu peux te rendormir Shad, on a encore un peu de route, fit-il au Zantry qui luttait intensément pour empêcher sa tête de chuter sur le tableau de bord. Il y a des chambres libres au fond du couloir. La salle de bain est la première porte à gauche.

Dicey s'y dirigea et entendit dans son dos Shad rassembler tout son courage pour se lever. Il referma la porte derrière lui et se déshabilla.

Avec leur vaisseau détruit sur Mosmo Era, ils n'avaient plus que leur sac et le strict nécessaire de survie, autrement dit peu de vêtements. Il avait porté les siens depuis plusieurs jours et la sueur les avaient collés à sa peau.

Il regarda son visage dans le miroir. Les cernes qu'il avait lors de sa première rencontre avec les Ombres Pourpres ne s'étaient que quelque peu estompées, mais sa barbe blonde avait recommencé à pousser. Bien qu'il l'ait rasée dès qu'il ait pu, les poils avaient repris peu à peu le territoire qu'ils avaient lors de son séjour en prison.

Par chance, la salle de bain bénéficiait de deux rasoirs. L'un d'entre eux avait déjà été utilisé par Bergins. Dicey saisit donc le second et commença à se raser à sec. Sa peau avait souffert pendant le séjour et il ne put échapper à quelques coupures.

Une fois fini, il reposa le rasoir et fit couler l'eau chaude. Le pilote se frotta le visage. Il aimait rester longtemps sous la douche car cela lui permettait de réfléchir calmement sans que personne ne vienne le déranger. C'était quelque chose qui lui avait manqué car dans les douches communes des prisons, il était difficile d'être tranquille. La plupart des détenus chahutaient, parlaient forts, se plaignaient de la température de l'eau ou d'autres détenus. Ce brouhaha incessant avait écoeuré Dicey qui n'allait se doucher plus que par necessité, sans vraiment d'envie.

Il était donc content de retrouver ce petit coin personnel qu'il avait perdu. Il pensa à leur aventure sur Mosmo Era et se demanda ce qu'étaient devenus Edward et Denita. Ils avaient perdu contact avec le garçon peu avant l'attaque des pilleurs. Quant à la Swatrozi, elle avait eu une réaction assez inhabituelle lors de leur retour du hangar et était partie sans faire attention à eux. Ils n'avaient pas eu non plus de ses nouvelles depuis. Dicey trouvait cela très étrange. Il avait hâte d'être de retour sur Saon, avec un environnement plus sécurisé, familier et un accès rapide à la communication. Ils pourraient ainsi prendre contact avec Shenin et faire leur rapport. Mais quel rapport ? Ils n'avaient obtenu presque rien de cette mission. Seule l'apparition du ver géant inconnu et la présence inhabituelle de Kasulas dans un système loin du leur pouvait donner de la matière à des recherches plus poussées mais les éléments étaient beaucoup trop maigres.

Il continuait de se demander comment les Ombres Pourpres feraient pour éclaircir tout ça. Il coupa l'eau et entra dans la chambre. Celle-ci était relativement petite et il se demanda comment Bergins avait fait pour tenir dedans. Dans ce genre de navette de voyage, les installations étaient adaptés à un équipage de pilotage, dont les membres avaient bien souvent plus la même silhouette de Dicey que la carrure du colosse Humain. Le pilote n'attendit pas et s'affala sur le lit malgré le matelas aussi dur que la pierre et s'endormit aussitôt.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Marylou
" J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre." Nelson Mandela
83
12
5
1
Défi
Anonyme_for_you
Voici un exemple de lettre que j'aurai aime recevoir de la personne que j'aime...
2
3
2
1
Jake "Creed" Warren
Elle est belle. C'est une princesse dans son monde et foule de gens se pressent pour la servir.

Il est jeune et inexpérimenté. Il pénètre pour la première fois cet univers étrange.

Leur rencontre va bouleverser la vie de l'un d'entre eux à jamais mais lequel ?
4
2
22
9

Vous aimez lire SaltyKimchi ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0