Chapitre 1 - Entre les murs (4/4)

3 minutes de lecture

Johnson s'apprêtait à torturer le détenu lorsque des coups de feu à l'extérieur de la pièce le stoppèrent net. Quelques minutes après, la porte s'ouvrit et une ombre apparut. Dicey crut d'abord qu'il s'agissait d'un autre Taeil, mais la silhouette était trop fine au niveau de la taille, cela ne pouvait être qu'un Humain. Ce dernier abattit presque tout le monde puis envoya un tir dans la jambe du Taeil, qui s'écroula.

L'homme s'approcha doucement du pilote et tira une balle dans la tête de Johnson, pour abréger ses souffrances. Sortant une lame, il défit les liens du prisonnier et lui retira les menottes, sans que le captif ne comprenne quoi que ce soit. De près, l'homme était tout ce qu'il y avait de plus humain, mais il avait la carrure d'une montagne. Il dépassait Dicey d'au moins trois têtes, bien que le pilote n'avait jamais été considéré comme petit en temps normal. Il avait les cheveux bruns, et un regard perçant, impassible. Libérant le détenu, il l'attrapa par l'épaule pour le lever, mais ce dernier se dégagea.

— Je peux marcher, il ne m'a rien fait.

— Alors suis-moi, Max, dit l'homme en tournant les talons et en se dirigeant vers la porte.

Dicey afficha une expression de surprise et resta figé.

— Comment connaissez-vous mon prénom ? Les gens m'appellent Dicey.

L'homme se retourna, sourit d'un air malicieux et dit.

— Les habitudes des gens ne sont pas les nôtres.

Puis, après une pause, il ajouta.

— Mais soit. Suis-moi "Dicey".

Ne voyant pas d'alternative, ce dernier laissa les cadavres et obtempéra. Il l'entendit parler discrètement à ce qui ressemblait à un ComDev, un dispositif de communication.

— Revenez au point de départ. Je l'ai trouvé. On rentre.

Deux voix, l'une féminine et l'autre masculine, répondirent à l'unisson.

— Bien reçu.

Ils prirent exactement le même chemin que Dicey avait emprunté à l'aller avec Ethan, il devina qu'on l'emmenait dans un endroit proche de sa cellule. L'homme restait de marbre et se contentait de marcher comme un robot, comme si le trajet avait été gravé dans son esprit. Le pilote tenta de briser la glace.

— Pourquoi êtes-vous venus me chercher ?

— Pas ici.

Comprenant qu'il n'aurait pas de réponse, le détenu regarda le sol jusqu'à la fin de la marche.

Après les éternels escaliers, ils arrivèrent dans le couloir où se trouvait sa cellule. Mais le géant s'arrêta en plein milieu. Là où une ouverture creusait le plafond.

— Monte là-dedans.

— Pourquoi devrais-je ?

— Tu entends ceci ? L'homme pointa le vide du doigt, mais Dicey comprit qu'il parlait de l'alarme. Dans peu de temps, tout le monde sera aux aguets. Tu seras le principal suspect, et tu prendras la peine capitale. À toi de choisir Dicey. Reste, ou viens avec nous.

— Je connais quelqu'un ici, il doit être à l'étage des gardes.

— S'il est là-bas, alors il est déjà mort. Crois-moi je connais bien les dispositions de ce genre d'endroit. Il n'a aucune chance d'être en vie. Dépêche-toi, j'ai pas envie de le rejoindre en enfer.

Analysant rapidement la situation, Dicey jugea qu'il était plus judicieux de prendre la fuite. L'homme devait avoir raison. Si l'alarme avait été déclenchée, Ethan courait un danger mortel. Il se hissa dans le conduit et laissa l'homme le guider. Après quelques minutes à ramper, ils sortirent à l'extérieur du bâtiment. Dicey releva la tête et aperçut une navette, plutôt de taille moyenne, posée sur la plate-forme d'atterrissage de la prison. En réalité, le vaisseau avait activé son mode furtif, mais Dicey avait déjà vu ce genre de modèle et avait le regard assez aiguisé pour les remarquer. Les deux montèrent à bord. À l'intérieur se trouvaient trois personnes, que le prisonnier ne connaissait pas. Il reconnut un Humain aux commandes de la navette. Sa jeune silhouette indiqua à Dicey que c'était tout au plus un adolescent. Celui-ci se tourna en l'entendant entrer, et les trois inconnus l'accueillirent.

— Bienvenue à bord, Dicey.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 6 versions.

Recommandations

Marylou
" J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre." Nelson Mandela
83
12
5
1
Défi
Anonyme_for_you
Voici un exemple de lettre que j'aurai aime recevoir de la personne que j'aime...
2
3
2
1
Jake "Creed" Warren
Elle est belle. C'est une princesse dans son monde et foule de gens se pressent pour la servir.

Il est jeune et inexpérimenté. Il pénètre pour la première fois cet univers étrange.

Leur rencontre va bouleverser la vie de l'un d'entre eux à jamais mais lequel ?
4
2
22
9

Vous aimez lire SaltyKimchi ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0