Chapitre 75 : Le grand moment est arrivé

23 minutes de lecture

Kylie, 19 ans
Prête pour la victoire !


J’me la pète ! J’ai une meuf et j’vais botter des fesses en demi-finales ! Bon bah, c’est pas tout mais faut qu’on nettoie cette piaule avant que j’aille combattre afin de m’assurer une place en finale. Je tape les fesses de Jenny alors qu’elle se lève pour aller prendre une douche, et je range le vibrateur à harnais dans son sac.

Assez marrant, la réaction d’Estelle…

Ça me fait penser que Scottie traîne beaucoup avec son nouveau pote, ces derniers temps… Je crois qu’il est avec Tom et machin… Je retiens plus son nom… Peu importe. J’vais le voir plus tard lorsqu’ils viendront m’encourager dans les estrades… Enfin, les débris du stade.

Bah putain ! J’ai pris mon pied avec Jenny ! Je ne peux pas croire que ça m’a pris une éternité avant de lui demander de baiser avec moi. J’me sens comme une femme toute neuve. Kylie 2.0. ! Modèle amélioré et prête à retourner sur le marché ! Enfin, le marché des p’tits poissons si vous voyez où j’veux en venir. Avec des gros lolos… Na-na-na-nè-re ! Moi et Jenny, je ne sais pas où ça s’en va, mais on ne s’est rien promis. J’aime ce qu’on fait, mais je ne crois pas qu’elle veuille que ça devienne sérieux entre nous. C’est son choix, je la respecte. J’lui ai bien dit qu’au moment où je me sentirais plus à mon aise qu’on arrêterait tout ça.

Je saute du lit en m’imaginant en train de battre sur ma bonne vieille batterie que j’ai dû laisser dans le garage de ma mère. J’m’ennuie de la bonne vieille époque où j’étais encore dans un groupe. J’ai pas dit ça à Estelle, ni mon frère, mais j’compte recommencer un groupe de musique punk ou rock très bientôt.

Je ne sais pas si ça va m’empêcher de voyager avec Estelle, comme je l’avais prévu, mais j’peux plus vraiment ignorer mes envies.

J’veux de la musique et j’veux que ça bouge dans ma vie. J’en ai déjà parlé avec Jake et il est partant pour recommencer à jouer avec moi, lorsqu’il reviendra d’Alola. J’ai déjà pensée à un nom : Kyliemania ! Ça en jette, non ?! Okay, je plaisante. Je n’ai pas vraiment trouvé de nom. Je ne pense pas qu’on avait un nom de groupe quand Vicky était vivante… On s’faisait simplement appeler la Bande à Vicky, parce qu’elle était notre chanteuse et nous on était son groupe.

Revenons-en à nos Wattouats… Il semblerait que le Maître de Ligue, Peter, est un expert de Pokémon Dragon. Si ça se trouve, je vais devoir le battre, si jamais je me rends en final… Je suis toute excitée à l’idée de croiser quelqu’un qui combat avec une espèce de Pokémon que j’aime tant ! Je me demande à quoi il ressemble.

Après avoir ramassé en vitesse certains trucs dans ma chambre, puis refait mon lit, j’enfile mes Poké Balls autour de ma taille, puis je file en vitesse à l’extérieur afin d’aller rejoindre les autres.

Ma première réaction en sortant, c’est cette odeur de suie et de fumée qui semble avoir souillé l’air à cause de l’incendie d’hier, mais je commence déjà à m’y habituer. Je cours en direction du stade olympique, ou plutôt ce qui en reste et je croise en chemin Estelle, Braségali et Katia qui sont en train de marcher en direction des ruines.

— Ouah… Quelle pagaille ! m’exclamé-je.

— C’était pire que ça avant que le Conseil des Quatre s’en mêle, me raconte Estelle. On vient d’apprendre de la bouche des autres Dresseurs que l’experte des Pokémon Glace s’est démenée à éteindre la majorité des flammes avant de tomber dans un profond sommeil. Elle se repose en ce moment au Centre.

— Tu veux dire, la fameuse Olga du Conseil des Quatres ? Wow… ! Cet endroit est immense, je me demande comment elle a fait. Une chose est sûre, si j’avais Dracolosse avec moi, je ne pense pas que j’aimerai la croiser en combats…

— Moi non plus, couine Katia.

Estelle me met une main sur l’épaule et me donne deux petites tapes sur la joue droite.

— Kylie, t’es une battante, dit-elle. Alors fais-moi plaisir et donnes nous tout un show !

Je pouffe de rire et j’opine du chef. Elle vient de me dire exactement ce que je lui disais tout le temps, chaque fois que nous avons combattu dans une nouvelle arène. Elle me fait un clin d’œil complice, puis me serre dans ses bras. Je lui ébouriffe alors sa chevelure puis elle me fait une grimace alors que je la relâche. Ensuite, je me tourne vers le grand poulet qui me regarde avec impatience.

— Je ne t’ai pas oublié, Braségali, formulé-je. On a intérêt à en mettre plein la vue, hein ?

Il hoche la tête et je crois avoir vu de la fumée sortir des narines. Il est très motivé à se rendre loin lui aussi. Je persiste à croire qu’il aurait préféré faire le tournoi avec sa Dresseuse, mais plus j’y pense et plus c’est vrai qu’Estelle n’a jamais vraiment aimé être le centre de l’attention. Même s’il n’y avait pas eu Yuki, je crois qu’elle aurait décidée à la dernière minute de ne pas participer au tournoi… Plusieurs lui reprocherait de se dégonfler, mais je ne vois pas vraiment Estelle comme ça. Je pense plutôt qu’elle ne sent pas le besoin de gagner quoi que ce soit, puisqu’elle est déjà heureuse comme ça.

Quelques minutes plus tard, les Dresseurs qui participent au championnat sont tous présents et nous procédons aux combats. À tour de rôle, nous sommes appelés pour combattre contre nos adversaires et je finis par lutter avec une tonne de Dresseurs jusqu’à ce que je me rende compte qu’une bonne partie de la journée s’était écoulée.

Scottie vient m’apporter un sandwich et un jus d’orange comme collation, alors que les Pokémon de mon équipe se font soigner par les infirmières sur place. Je sue à grosses gouttes.

— Te rends-tu compte que t’es dans le top 4 !? me demande mon frère.

— Hein !? Sérieux ? demand.-je.

— Ouais, il ne reste plus que toi, Martyr, la fille qui combat avec lui et Peter.

— Oh merde… marmonné-je.

En face de nous, Martyr Runefield combat la fille dont Scottie vient de mentionné et je vois qu’elle est en difficulté de continuer le duel. Notre ami aux cheveux blancs a un avantage sur elle, en expérience comme en stratégies. La Jungko est hallucinante et la Raichu aussi. Je crois avoir vu Martyr se servir brièvement de son Artikodin durant la première phase du combat. J’espère pour moi que mon équipe sera assez forte pour le vaincre. Mais peu importe… Je suis dans le top 4. Dans… le top 4…

C’est beaucoup plus que la dernière fois, quand j’ai perdue contre un Pokémon de glace !

— Le vainqueur est Martyr Runefield ! lance alors l’arbitre, ce qui me fait sortir de mes pensées en sursaut. Dans quelques instants, vous assisterez à la grande finale, mesdames et messieurs ! Nous vous prions de ne pas perturber l’équipe de soutien pendant que nous soignerons les Pokémon de Monsieur Runefield.

La… finale… Je suis… finaliste… Je suis… Dans le top 3. Dans le… Wouah…

Scottie me fout une claque.

— Réveille-toi Kylie ! grogne Scottie. C’est ton moment de gloire !

— Ouille ! couiné-je en me frottant la joue.

— Tu t’es battue comme une dingue pour te rendre jusqu’ici. T’as intérêt à ne pas te dégonfler. Maintenant va te battre et prouve à tous que tu es la meilleure Dresseuse au monde, comme tu l’as toujours si bien dit !

— Mmmpf… Pour qui tu me prends ? formulé-je en lui montrant un sourire en coin. Une Magikarp? Je vais lui montrer qui est la meilleure combattante, crois-moi !

Je me lève alors et je lui donne une bise sur le nez avant d’aller chercher mon équipe, complètement soignée. Braségali donne des coups de poings dans les airs afin de se réchauffer et lance un cri de guerre pendant qu’il regarde le ciel, ce qui fait rigoler les spectateurs. Estelle n’est pas très loin, dans les gradins. Elle est assise près de Katia, Jenny et Tom qui sont là pour m’encourager. Il y a même un grand type bronzé qui les a rejoints, je crois que c’est le nouvel ami de Scottie. Je ne retiens toujours pas son nom, mais qu’est-ce que j’en ai à foutre ?

Je mange une partie du sandwich en vitesse et offre le reste à Braségali alors qu’on se rend en direction du centre du stade. Le jus d’orange peut attendre. J’ai l’adrénaline qui pompe dans mes veines alors que Martyr attend pour que ses Pokémon soient tous soignés. Je n’arrive pas à y croire… Moi et Martou en finale… Après tout ce qu’on s’est dit au téléphone. Mon pote et moi, on va se battre comme des grands !

Je frémis d’excitation.

— Je vois que t’es autant excitée que moi ! lance-t-il en riant, passant une main dans sa chevelure blanche. Pollen et moi, on va se faire un plaisir de te montrer qui est le plus fort.

— Héhé, rêve toujours, Blanche-Neige !

— Tu sais que je n’aime pas ce surnom, grogne-t-il avant de rigoler.

— C’est purement platonique.

Il secoue sa tête, puis me regarde avec tendresse avant de se tourner vers l’infirmière qui lui rapporte les Poké Balls de son équipe. Pollen se dresse derrière lui. C’est sa magnifique Jungko chromatique qui ne quitte jamais ses côtés. Yanis Thiercelieux est assis, plusieurs mètres derrière eux. Ce dernier est fier de voir son ami en finale, j’arrive à le voir à travers son sourire. Contente de le compter parmis nous.

— On en a vécu des choses en un an, pas vrai ? dit Martyr. Ce fût un plaisir de faire ta connaissance, Kylie Sanders. Jamais je n’aurai cru que je rencontrerai une fille aussi cool durant mon voyage de Kanto. J’espère qu’on aura la chance de se recroiser un jour.

Je hoche la tête, puis j’ordonne à Braségali de se préparer.

Aussitôt, l’arbitre nous donne le signale de commencer le combat. Martyr choisit de sortir sa Raichu afin de combattre contre nous. Il appelle cette dernière Road, puisqu’il l’a croisée sur une route quelconque. C’est absurde, mais ça colle vraiment à sa personnalité de nommer des surnoms bizarres à ses Pokémon. Celle-ci est puissante et agile, mais pas aussi cool que Braségali. Je suis prête à leur donner tout un show !

— Road, attaque Tonnerre ! ordonne Martyr à sa partenaire.

— Braségali, mon pote, attaque Stratopercut !

— Galiiii ! couine le Pokémon d’Estelle en s’élançant dans la mêlée.


¤*¤*¤


Estelle, 16 ans
Spectatrice dans les gradins


Le combat vient à peine de commencer que Brasegali s’en mène déjà à cœur joie. L’attaque Tonnerre de la Raichu le frappe dans la poitrine, mais cela ne l’empêche pas de donner un uppercut bien placé à son adversaire. C’est l’une de ses attaques préférées.

Alors qu’ils continuent à combattre, je tourne mon attention vers Scottie qui vient s’asseoir entre moi et le nouveau mec qui est venu nous rejoindre. Il est grand, bien bâtit, bronzé. Il vient d’Alola, je crois. Nous n’avons pas vraiment eu la chance de faire connaissance, mais il semblerait que Scottie et lui soient très proches. J’ai vu ce dernier sortir son singe, un peu plus tôt. Je crois que c’est un Gouroutan, d’après ce que m’a dit mon Pokédex.

Je retourne mon attention sur le terrain et remarque que la Raichu vient de perdre connaissance. Flûte, j’ai loupée les dernières attaques ! Martyr échange sa Raichu contre une Dracaufeu chromatique. Kylie change Braségali pour son Aligatueur et ce round ne dure plus de deux tours, car l’eau a un sérieux avantage contre le Pokémon Feu.

Il sort alors son Artikodin et Kylie retourne à Braségali. Mon Pokémon a un avantage sur lui et l’achève en moins de deux tours.

Je réalise que le prochain Pokémon était une Luxray. Celle-ci ne va pas durer plus de quelques minutes contre la Sablaireau de Kylie. Et j’ai raison parce qu’à ma grande surprise, le pokémon de mon amie punk lui fait perdre connaissance dans une vitesse hallucinante. Dernier Pokémon... Pollen, la Jungko. Celle-ci se fait aplatir par Braségali. Je n’en reviens pas. Kylie vient de gagner le match.

Silence total. Tout est allé si vite… Je ne sais pas si je dois me sentir gêné pour Martyr ou hurler de joie pour ma meilleure amie.

Puis soudain ? La foule se lève en délire et le stade est remplis de sifflements et d’applaudissements. Kylie s’agenouille près de Braségali et mit un bras devant ses yeux en cachant ses larmes, alors que Martyr rappelle Pollen dans sa Poké Ball.

Je suis bouche bée.

Kylie a gagné…

Son frère, à côté de moi, bondit sur son siège et sautille de bonheur en hurlant le nom de sa sœur. Jenny de son côté danse sur place, toute excitée. Sa cousine l’imite. Tom et l’ami de Scottie applaudissent simplement.

Moi, j’ai toujours la bouche grande ouverte. Je suis encore toute secouée lorsque je vois Martyr s’approcher de Kylie, tranquillement.


¤*¤*¤


Kylie, 19 ans
Grande gagnante !


Je ne vois plus rien à force de pleurer. Je suis émue. Ce combat a été si rapide… J’étais si concentrée à gagner que je n’ai pas vu le temps passer. Je me relève en essuyant mes larmes, puis Braségali me donne un regard remplis de compassion et de compréhension. Il est tout aussi honoré que moi d’avoir gagné ce combat.

C’est alors que Martyr me tend la main afin de serrer celle-ci.

— Toutes mes félicitations, Kylie ! exprime ce dernier. Tu as bien méritée cette victoire !

— Je ne peux pas croire que c’est déjà la fin… soupiré-je, sentant mon cœur battre à une vitesse folle dans ma poitrine.

— Tu plaisantes, hein ? Il te reste encore Peter à combattre ! Le Maître de cette Ligue ! Te sens-tu prête à prendre son titre ?

— Oh crotte… Je l’avais oublié, celui-là…

Scottie et Estelle descendent des gradins et viennent à notre rencontre en courant. Je sens ces derniers me sauter sur le dos en me serrant dans leurs bras alors qu’ils célèbrent eux aussi ma victoire. Je suis complètement désorientée, alors que je continue à entendre les cris dans la foule.

L’arbitre attend que les bruits diminuent avant de me déclarer grande gagnante de cette compétition. Bien entendu, je suis dans le Top 2 puisque je n’ai pas encore gagné contre Peter, mais officiellement, j’ai gagné cette compétition. Le titre de Maître de la Ligue ne revient qu’à celui ou celle qui défendra le titre et automatiquement, c’est Peter qui est toujours en première position.

— Kylie Sanders ! lance alors une voix forte à ma gauche.

Je sursaute et je me tourne dans cette direction. Un grand individu vêtu d’une cape et de vêtements bizarre m’observe avec un sourire en coin. Sa chevelure rose saumon me fait penser à un personnage de dessins animés. À sa droite, un gigantesque Dracolosse nous observe.

— Acceptes-tu de te mesurer à moi ? demande-t-il en s’approchant davantage. Comme tu le sais déjà, si je perds, tu gagneras mon titre de Maître de la Ligue Pokémon de cette région. Ça serait pour moi un immense honneur de confronter ton équipe.

Je suis sans voix, je tremble d’excitation, sans trop savoir quoi répondre. Scottie me donne un petit coup de coude avant que je me ressaisisse.

— Avec joie ! crié-je. J’accepte ton défi !

Je pleure de joie, toute excitée de réaliser mon plus grand rêve. Oh Vicky… Regarde où je suis rendue ! J’ai atteint la finale ! J’ai gagnée !

— Très bien, déclare Peter. Dans ce cas, fais examiner tes Pokémon et je te donne quelques minutes pour te remettre de tes émotions. Quand tu te sentiras prête, je te promets de te donner un combat digne d’un Maître de Ligue !

Il s’éloigne alors et part rejoindre les organisateurs du tournoi, qui sont tous installés près de la table des arbitres. Je crois reconnaître un grand type baraqué qu’on a croisé hier, durant les combats contre la Team Rocket. Il a une longue chevelure foncée en queue de cheval et ne porte qu’un pantalon sali par la poussière. Il est nu-pieds. Je crois qu’il se spécialise en Pokémon Roche. A ses côtés, Agatha de l’arène de Jadielle sirote une tasse de thé en souriant et bavarde avec lui. Oh ! C’est vrai, elle fait aussi partie de l’Élite des Quatre.

— Kylie, dit mon frère. Tes pokémon…

— Oh ! Mince, c’est vrai !

— Attends, je viens avec toi, dit Estelle.

Mon amie et moi, on s’éloigne alors vers la table des infirmières, alors qu’elle discute avec Braségali pour le féliciter de sa performance. Je suis toujours en état de choc. Je sens mon téléphone portable vibrer dans ma poche gauche de pantalon. Je ramasse celui-ci pour me rendre compte que Gabriel m’envoie ses félicitations en vidéo. Flint et lui sont en train de visionner le tournoi en direct, à partir du resto Chez Gabriel à Céladopole. Je suis toute émue en montrant la vidéo à Estelle. Celle-ci me sourit, puis ramasse le téléphone afin d’envoyer mes remerciements.

Peu importe les résultats de mon prochain match, je suis fière de tout ce que j’ai réalisée jusqu’à présent. Je crois qu’Oratoria a bien mérité de combattre contre Peter. Celui-ci doit s’impatienter dans sa Poké Ball, puisque je ne l’ai pas fait combattre depuis la veille.

Une fois Braségali et Sablaireau soignés, je retourne au centre de la piste de combat et je me prépare mentalement pour ce qui sera sûrement le combat de ma vie.


¤*¤*¤


Estelle, 16 ans
Fière de sa meilleure amie


Dans mon esprit, je me revois le jour où j’ai rencontré Kylie.

Oh, mais qui est cette belle poulette ? a-elle dit en levant son regard vers moi, espiègle et remplit de désir. On dirait une princesse.

Je me souviens avoir rougi et d’avoir été frustrée par la suite. J’ai passé un moment à l’examiner en silence. Et son frère… Il était tellement gêné…

Kylie, arrête, tu vas la traumatiser… a-il chuchoté à sa sœur.

Allons, je ne fais que la taquiner, a-elle ajouté en souriant.

Elle s’est alors approché de moi et m’a serré la main.

J’étais loin de me douter à cette époque que nous allions devenir de très grandes amies au fil des mois qui suivraient cette rencontre étrange. Je me rappelle comment elle avait décrit son frère de coincé et comment il s’était recouvert le visage honteusement.

Ah, la bonne vieille époque…

Braségali n’était qu’un bébé Poussifeu et je venais tout juste de rencontrer le Professeur Chen, au Bourg Palette.

Et aujourd’hui, nous voilà tous trois réunis au centre de ce qui a été le magnifique Plateau Indigo. Je suis subjuguée par l’émotion.

Scottie et moi, nous retournons aux estrades alors que Kylie se met en position devant Peter qui vient de retourner sur la piste de combat.

L’arbitre aussi se prépare. Il lève la main et compte jusqu’à trois avant de déclarer que le match peut commencer. Je suis tellement excitée que je ne tiens plus en place. Je me hisse d’un bond pour crier en direction de Kylie afin de l’encourager.

C’est à cet instant que le Dracolosse de Peter et mon Braségali échangent un épique coup de poing.

— Que le meilleur d’entre nous gagne ! lance le Maître de Ligue, en passant sa cape derrière son bras. Dracolosse, montre-nous comment un champion se bat !

La tension est énorme, je suis à bout de souffle et je commence à me grignoter les ongles. Chaque seconde devient interminable alors que les deux Pokémon échangent des coups. Finalement, Braségali réalise qu’il manque d’endurance et se tourne vers Kylie pour lui faire un signe de tête. Celle-ci comprend qu’il ne pouvait plus se battre et le remplace par Colossinge.

Braségali recule du champ de combat et se dirige vers la table des infirmières, titubant, alors que Colossinge donne un puissant coup de poing dans le ventre du Dracolosse. Les deux s’échangent des coups physiques jusqu’à ce qu’ils se mettent mutuellement K.O. Mince alors ! Kylie vient de perdre deux Pokémon et lui n’en a perdu qu’un…

Le combat est serré ainsi pendant quelques minutes, jusqu’à ce que nous réalisions que Kylie vient de perdre la majorité de ses Pokémon contre le second Dracolosse que Peter a sorti d’une Ultra Ball.

Je suis sans mots, alors qu’il ne lui reste plus qu’Oratoria sur le terrain. Celui-ci lance un jet d’eau puissant qui assomme le Dracolosse… Malheureusement, le Pokémon Eau n’avait plus la force de combattre. Au moment où Peter décide d’appeler un troisième Pokémon, Kylie secoua la tête, puis rappela Oratoria. Peter hoche la tête, puis applaudit Kylie.

— Toutes mes félicitations, Kylie, dit-il. Ce fût un excellent combat ! Tu as beaucoup de potentiel afin de devenir une Maître de Ligue. Je le sens en toi. Ne perds pas courage, car un jour, je souhaite te combattre à nouveau et j’espère cette fois que tu me vaincras !

— Merci beaucoup pour ce combat, Peter, dit-elle. Je suis malheureusement trop faible pour toi… Mais je te promets qu’un jour je serais à la hauteur !

— Tu dis ça, mais tu as quand même finit en deuxième position. Je ne sais pas si tu as remarquée, mais cette année tu es la seconde meilleure Dresseuse de Kanto !

— Oh… C’est vrai… Maintenant que tu le dis…

Elle se gratte la joue nerveusement en rougit timidement.

Je lâche un soupir, déçue qu’elle ait perdue. Malgré tout, je suis contente qu’elle prenne cette défaite aussi bien. Les gens dans la foule applaudissaient celle-ci et le Maître de Ligue pour ce combat intense, je fais de même. Jenny est chagrinée que Kylie ait perdue, mais elle sourit quand même. Scottie est même étonné de voir que sa sœur n’a pas fait de crise en réalisant qu’elle était en train de perdre.

Il n’y a pas à dire, je suis étonnée par la tournure des événements. Je ne crois pas que personne d’entre nous pensait qu’elle allait se rendre aussi loin. Si Akira avait été là, je crois que Kylie aurait perdu contre lui.

Nous nous levons un à un - sauf moi, parce que j’étais déjà debout - afin d’aller rejoindre notre amie, alors que l’arbitre du tournoi s’approche de Kylie afin de lui remettre son trophée.

Il n’y aura pas de cérémonie sur le podium habituel du Top 3, car celui-ci a été détruit dans l’explosion. Je vois Kylie soulever la statuette en or au-dessus de sa tête, alors qu’un autre représentant remet une statuette en argent entre les mains de Martyr et une autre dame remet celle de bronze entre celles de la fille qui a perdu contre lui. Les trois vainqueurs du tournoi sont ensuite rassemblés dans un coin des ruines afin qu’on puisse les prendre en photo et les féliciter.

Une demi-heure plus tard, la Ligue est officiellement terminée pour cette année et nous sommes tous à l’extérieur, en train de célébrer la victoire de Kylie et Martyr. La demoiselle qui a reçu le trophée de bronze a dû s’absenter car elle avait un rendez-vous important qu’elle ne pouvait pas manquer. Dommage… J’aurai aimé faire sa connaissance.

Finalement, Scottie nous présente son nouvel ami. Odin Ahu’ura. Il a le même âge que les jumeaux et désire faire la Ligue de Kanto, l’an prochain ou bien la Ligue de Johto. Celui-ci est un peu plus grand que Scottie, musclé et semble aussi imposant que Papa Gabriel, mais il dégage une attitude sereine et cool.

Il ne parle pas beaucoup. Il semble timide, mais dégage une certaine intelligence dans ses paroles. Je remarque qu’il a deux yeux de couleurs différentes, l’un est vert, l’autre est bleu. Tout comme Scottie, il désire se spécialiser dans l’apprentissage et l’élevage des Pokémon Psy, mais il n’a pas une énorme collection pour le moment.

Il semblerait qu’il n’ait qu’un seul Pokémon avec lui et c’est son Gouroutan. Il a dit s’être fait ridiculiser à plusieurs reprises par d’anciens camarades, car ils ont tous découvert qu’il est gay, ce qui l’a forcé à se forger une carapace autour de lui et de prendre ses distances aux autres. Je peux comprendre pourquoi il a décidé de voyager, mais on dirait qu’il fuit ses problèmes, tout comme Yuki, au lieu de les affronter.

Si j’ai bien compris, ça fait maintenant un mois environ que Scottie et lui sortent ensemble en secret. Ils se tiennent par la main alors qu’ils discutent avec nous. D’un côté, je suis heureuse pour eux, mais de l’autre, ça m’attriste de savoir que mon ami ne m’a rien dit. J’ai l’impression qu’il avait trop honte qu’on réagisse négativement…

Quant à Kylie et Jenny, leur truc n’a rien de sérieux, d’après ce que m’a dit la rousse dans les gradins, mais elles désirent profiter de l’instant présent et de voir jusqu’où leur relation pourrait se diriger. J’avoue que ça me mêle un peu, puisque je ne suis pas du genre à profiter des gens, rien que pour leur apparence physique… mais c’est leur vie, pas la mienne.

— Je n’arrive pas à croire que tout ça soit terminé, soupire Scottie.

— Moi non plus, déclarai-je en me plaçant une mèche derrière l’oreille. C’est triste de réaliser que d’ici quelques semaines, tu vas partir pour Bourg Geon.

— Ouais… marmonne celui-ci.

Il met ses mains dans ses poches et regarde le sol.

— Allons, ne faites pas cette tête, dit Kylie. On va l’accompagner, de toute façon !

— Je sais, mais ça ne sera plus vraiment comme avant, avec ma nouvelle arène, mentionne son frère. Je ne pourrai plus voyager avec vous comme avant.

— Il nous reste encore le mariage à mes parents, au moins, dis-je.

Et oui… Le mariage de mes papas... Jake est sûr et certain d’y assister car il est l’un des invités d’honneurs. Ça sera une réception privée avec moi, les jumeaux et quelques amis des futurs mariés. Mes grands-parents ne seront malheureusement pas de la partie, car ils sont en voyage d’affaire à Galar pour les prochaines semaines. Papa Flint est déçu, mais comprend que les affaires politiques de Kanto ne peuvent pas attendre.

Jake était des nôtres à Alola pour nos vacances et a pris soin du chalet pendant qu’il était là-bas. Je crois qu’il a développé une relation amicale avec mon père blond, depuis tout ce temps. Ça explique aussi pourquoi ils s’envoient souvent des courriels, d’après ce que j’ai cru comprendre des conversations avec mes parents.

J’ai un peu le blues, sachant que la compétition est terminée et que nous allions devoir commencer à partir bientôt. La réception des vainqueurs étant terminée, nous décidons d’aller chercher nos affaires au Centre Pokémon. C’est là que Jenny et son groupe nous font leurs adieux et nous souhaitent un bon retour à la maison. Je serre Katia dans mes bras et lui fait une bise sur le front en lui souhaitant de s’amuser avec son nouveau groupe. J’ai hâte qu’elle me donne des nouvelles, d’ici quelques mois. Tom est très excité, maintenant qu’il a une opportunité de travailler pour le Professeur Chen.

Kylie et Jenny prennent un moment pour se parler dans un coin, éloignées de nous. Elles sont tristes de devoir se quitter ainsi, mais je pense qu’elles vont se revoir très bientôt. Kylie embrasse Jenny, puis Jenny se met à pleurer en serrant notre amie punk. Quelques instants plus tard, la jeune demoiselle rousse sort du Centre en pressant le pas. Kylie affiche des remords, mais s’approche de nous en imitant son frère comme tout à l’heure, en mettant ses mains dans ses poches.

Odin nous salue alors et embrasse Scottie rapidement avant de sortir à son tour. Il doit à présent partir et prendre la route pour Argenta, car il a l’intention de commencer à collecter des badges ; la compétition de l’an prochain n’aura pas lieu avant douze mois mais il compte avoir une longueur d’avance sur les autres en commençant l’entraînement dès maintenant.

Scottie et lui continueront à communiquer par téléphone, si j’ai bien compris. Mon ami le regarde s’éloigner, mélancolique, puis se passe une main dans les cheveux, essayant de cacher ses émotions.

Katia et Tom nous font donc leurs adieux et partent tous deux, nous laissant seuls avec notre quatuor habituel. Il ne restait plus que moi, les jumeaux et Braségali, au centre du hall d’entrée.

— C’était une belle aventure, hein ? dit Scottie.

— Mouais, dit sa sœur. Une sacrée bonne année.

Elle passe son index sous son nez rapidement.

— On en a vécus des choses, ajouté-je en soupirant. On va encore en vivre plusieurs.

— Ouais, ajoute le jeune homme, et on va continuer à se raconter pleins d’histoires, peu importe les distances… Pas vrai, les filles ?

— Bien entendu, dis-je en riant. Je ne manquerai pas l’occasion d’entendre parler de tes exploits.

— Et Braségali va devoir redoubler d’efforts quand je ne serais pas là pour veiller sur vos arrières, dit-il. Kylie est beaucoup trop imprudente… et toi Estelle, tu es beaucoup trop rêveuse.

— Je ne suis pas si rêveuse que ça, marmonné-je en clignant des yeux.

— Si tu l’es ! dirent les jumeaux en chœur.

— Bon, si vous le dites… fais-je en faussant un grognement.

Nous éclatons de rire tous trois, en même temps. Braségali me met une patte sur la tête et hoche le crâne à la remarque de Scottie, afin de lui faire comprendre qu’il a compris le message.

— Ce ne sont pas des adieux… dit Scottie avec des trémolos. Alors… alors pourquoi ai-je envie de pleurer ? Pourquoi est-ce… que ça fait si mal dans mon cœur ?

— Peut-être… parce que nous ne sommes pas prêts à nous séparer, je suggère en ressentant les larmes monter dans mes yeux.

— Arrêtez, vous allez me faire vomir ! grogne Kylie qui a déjà les yeux rouges. Putain… Je m’étais promis de ne pas chialer...

— Ce n’est pas comme si c’était la toute dernière fois qu’on va se voir hein… ? j’ajoute, inquiète.

Scottie secoue sa tête avant d’éclater en sanglots. Puis sa sœur l’imite de plus belle et je me mets aussi à verser des larmes.

Bon sang, je hais cette émotion...

— Je vous aime ! lâché-je en pleurant à chaudes larmes.

— Waaaaaaaaah, sanglote Scottie, en se collant contre nous.

— Arrête, j’vais ruiner mon eyeliner ! grogne sa sœur qui ne peut plus se contrôler.

— C...ce n’est pas g...grave, reniflé-je. T...tu n’en mets p...pas une t...tonne.

— J’vais devoiiiiiiiir tout refaaaaaaaaire… !

Pendant une bonne dizaine de minutes, nous restons tous trois plantés au milieu du hall, à nous serrer et à pleurer, comme si pour nous, le temps venait de s’arrêter.

Très bientôt, nos habitudes vont changer et nous ne pourrons plus nous fréquenter à tous les jours. Ainsi va la vie. C’est cruel, c’est chiant, comme dirait Kylie. Mais c’est si bon de vivre un moment pareil… Car il me prouve que je suis en vie et que mon cœur n’a pas arrêté de battre dans ma poitrine, même si pendant ces derniers mois, je me suis sentie comme un zombie, morte de l’intérieur.

Je ne saurais expliquer précisément comment je me sens en ce moment, mais c’est meilleur que tout ce que j’ai pu ressentir pendant ma sombre période. Celle avant de commencer à me confier à un expert…

Je suis reconnaissante de tout ce que ce voyage m’a apporté et je suis heureuse de pouvoir m’avouer que j’ai des plans devant moi… Que je ne suis plus une simple héritière, mais une aventurière et une Dresseuse de Pokémon qui désire en apprendre plus sur le monde. Je me suis fait un tas d’amis durant ces périples et je suis tombé sous le charme d’un garçon avant de me rendre compte qu’il n’était pas fait pour moi…

Ensuite je me suis rendu compte que j’avais probablement des attirances pour les filles, mais je n’ai pas cherché plus loin, de peur que ça ruine ma relation avec Kylie. Et finalement… J’ai affronté tellement de peurs que j’ai l’impression que plus rien n’est à mon épreuve…

Je crois… Je crois que mon ange gardien, ce valeureux Arbok, y est pour quelque chose. Je l’imagine déjà, à côté de nous, en train de célébrer la victoire de Kylie. Pendant l’espace d’un moment, je peux même voir son visage, à travers mes larmes. De si beaux souvenirs…

C’est sur cette pensée que nous quittons tous le Centre Pokémon du Plateau Indigo avec Braségali. Une aventure se termine pour nous et une nouvelle commencera bientôt… Où ça sera ? Je l’ignore… Mais je me dis que la vie nous réserve encore des tonnes de surprises… Pas vrai ?

Annotations

Recommandations

Kentyn
Enfin Haïkus il n’y en a pas beaucoup... plutôt mokis et bribes poétiques libres..
84
90
1
1
ElliePyroFire
Kali mène une vie qui devient pesante. À travers ses souvenirs, la jeune femme revit ses traumatismes et tente de s'accrocher, d'avancer en espérant que son cauchemar se termine enfin...
(Inspiré de faits réels)
75
50
60
29
Rêves de Plume

Fixer l'infini
Dessous le ciel étoilé
Rêverie nocturne
274
127
4
1

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0