Chapitre 55 : Retraite stratégique

13 minutes de lecture

Estelle, 16 ans
« Mince… ils se sont échappés… »


Je suis peu fière de moi. Je viens de recevoir un appel du Professeur Chen et ce dernier me demande si je prends mon entraînement au sérieux car d’après lui, je n’ai pas vraiment identifié autant de Pokémon qu’il ne le souhaiterait. Il m’a complimenté sur le fait que j’ai capturé quelques spécimens mais se demande si j’ai vraiment besoin du Pokédex.

Ça fait maintenant plusieurs semaines que je ne lui ai pas envoyé de rapport à travers l’un des ordinateurs de Centre Pokémon. Je lis sur mon engin que j’ai croisé au moins soixante-dix-neuf espèces et que je n’ai capturé ou obtenu que dix-huit. D’après Kylie, celle-ci en a observée au moins cent neuf depuis son arrivée à Kanto et Scottie en a aperçu cent-trente-sept. Le professeur semble déçu que je ne prenne pas mes recherches et mon apprentissage plus au sérieux, mais il comprend qu’à mon âge, on a d’autres priorités.

Ai-je vraiment l’étoffe d’un Dresseur ou suis-je destinée à autre chose ? Cette question, je me la suis posée des milliers de fois depuis septembre.

— Ne te laisse pas décourager, dit Scottie. Nous pouvons synchroniser nos Pokédex et échanger des informations, si tu le souhaites.

Je secoue ma tête alors que je bois mon jus d’orange. Kylie vient s’asseoir avec nous. Nous sommes au Centre Pokémon de Safrania, quelques jours après l’incident à l’usine. Je viens de perdre contre Morgane qui m’a prise par surprise avec ses puissants Pokémon Psy. Déprimée, je suis venue ici faire soigner mon équipe pendant que Kylie s’est essayée à la combattre.

— Elle est vraiment forte, grogne celle-ci qui s’assoit avec nous.

— C’est bien Sabrina, ça, dit Scottie, tout fier de son héroïne.

— Nous allons devoir nous entraîner davantage, dis-je en baissant la tête. Braségali et Tortank ont eus la chance de survivre assez longtemps, mais ils ne sont pas assez puissants pour vaincre son Alakazam. Mon Psykokwak m’a quand même étonnée.

— Ouais... il est robuste ce canard, remarque Kylie.

La date sur ma montre m’indique que nous sommes maintenant le 15 décembre et que nous partons pour Alola la semaine prochaine. Ça nous laisse au moins trois jours pour essayer de vaincre Morgane à nouveau.

Scottie est en train de brosser la tête de Miaouss, qui est en réalité une femelle. Ça m’a pris plusieurs mois pour comprendre qu’elle est effectivement une fille. Même Kylie croyait que c’était un mâle au départ, ce qui est marrant puisqu’elle a un meilleur sens de l’observation. Je n’ai pas fait attention aux détails puisque je ne passais pas beaucoup de temps avec la chatte, mais Scottie aimait jouer avec Miaouss.

Notre amie la punk se lève pour aller porter ses Poké Balls au comptoir, alors que l’Infirmière Joëlle vient à ma table pour me porter les miennes. Braségali marche derrière elle et se sent beaucoup mieux.

— Je vous conseille de leur laisser un peu de temps avant votre prochain combat, suggère la demoiselle aux cheveux roses. Votre Pikachu semble effrayée et aurait besoin d’être rassurée.

— Morgane a utilisé une attaque psychique très puissante contre elle, expliqué-je. Ma pauvre Pikachu n’a pas eu la chance de riposter.

— Ah, je comprends… Je vous conseille quand même de passer quelque temps avec elle, car ce genre de peur pourrait nuire à vos prochains duels. Quelques caresses et un peu d’amour et elle devrait s’en remettre. Aussi, j’ai remarqué que votre Ortide manque de vitamines D, ce qui est tout à fait normal avec les températures récentes. Essayez tout de même de lui donner quelques suppléments et de la sortir un peu plus souvent de sa Poké Ball.

— Je vois… Très bien. Merci beaucoup pour vos conseils.

Elle me passe alors une petite boite contenant des vitamines.

— Je vous offre celles-ci gratuitement, dit-elle. Ça devrait suffire pour deux semaines et je crois que c’est tout ce dont elle a besoin pour reprendre des couleurs. Sinon, je vous conseille de l’emmener dans des endroits plus chauds puisque c’est une créature qui ne supporte pas les temps froids…

— Très bien.

— Aussi, j’ai vu que votre Tortank avait quelques résidus de coincés dans l’un de ses tanks et nous avons… Enfin… Découvert… Mmm…

Elle se tourne vers la gauche afin de me montrer un Tadmorv qui rampe à côté d’elle. Celui-ci gigote dans tous les sens, de bonne humeur.

— Il me semblait bien l’avoir vu quelque part, remarqué-je. Nous l’avions combattu hier sur la route, puis il a mystérieusement disparu.

— Lorsque vous combattez des Pokémon visqueux, essayez toujours de vous assurer que les vôtres ne sont pas affectés par ces derniers, dit l’infirmière. Vous êtes chanceuse qu’il ne s’est pas aventuré plus loin, mais ni Tortank, ni Tadmorv ne sont dérangés par l’incident.

— Taaaaadmorv, couine le Pokémon.

— A moins que vous souhaitiez le garder, je vais devoir le raccompagner dans la nature, dit-elle, un sourire aux lèvres.

— Taaadmorv ?

Il ne semble pas hostile contrairement à la veille. Je crois que le combat avec Tortank l’a adouci. Il désire mon attention.

— J’ai compris. Tu veux nous rejoindre n’est-ce pas ? lui demandé-je. T’es mieux de te tenir loin des canons de Tortank, tu m’entends ?

— Taaadmorv ! lance-t-il en sautillant dans les airs.

— Très bien… Bienvenue, Tadmorv !

— Ce type de Pokémon mange à peu près tout et est facile à dresser, dit l’Infirmière Joëlle. Je ne vous recommande pas de le toucher sans gants de protections. Il est très gluant. Il ne risque pas de vous empoisonner s’il se sent très attaché à vous, mais son aspect gluant dégoûte plusieurs Dresseurs.

— Je vois. Merci pour les conseils.

Alors que l’infirmière s’éloigne pour aller aider d’autres clients, je sors une Poké Ball de mon sac de voyage et la tapote sur la tête du Tadmorv qui appuie sur le bouton avec son front. Quelques secondes plus tard, le Pokémon fût capturé et la sphère métallique se volatilise au même endroit que d’habitude. Scottie cligne des yeux lorsque je me tourne vers lui.

— Wow, c’est ton troisième Pokémon Poison ! s’exclame-t-il.

— Maintenant que tu le dis… C’est vrai, remarqué-je. Je ne m’en suis pas rendu compte. On dirait que je les attire naturellement.

— Au fait… Y a-t-il un type que tu préfères plus qu’un autre ?

— Pas vraiment. J’aime les Pokémon en général…

— Moi j’ai horreur des Pokémon Ténèbres parce qu’ils sont tous forts contre mes Pokémon Psy. Puisque je vais ouvrir une arène spécialisée dans cet élément, je vais devoir développer une stratégie pour me protéger lorsque viendra le temps…

Jake est sorti d’hôpital et crèche chez mon père pour les prochains jours. Il a besoin de repos et de se calmer les méninges après ce qu’il a vécu. On a fini par retrouver sa guitare dans les objets volés de l’usine, puis plusieurs Poké Ball qu’on n’avait pas repérées durant les premières recherches. D’après ce qu’on raconte dans les news, il s’agit de l’un des meilleurs exploits de l’Agent Jenny de Céladopole.

J’ai passé une soirée entière avec Jake pour l’aider à s’adapter à sa chambre et pour discuter avec lui. Nous avons bu beaucoup de thé, accompagné de biscuits préparés au restaurant de Gabriel. J’en ai même profité pour raconter la grande nouvelle à mon ami, comme quoi il s’agissait de mon deuxième père biologique. Il était si surpris par cette nouvelle qu’il a été à court de mots pour quelques minutes. Un moment après, je ne savais pas trop comment aborder le sujet avec lui à propos de Kylie et moi, dans la piscine, mais il a déjà été mis au courant parce que notre amie s’était ouvert la trappe.

Écoute, Estelle… a-t-il. Je t’adore… mais pas comme tu le souhaiterais. Tu le sais déjà... Une partie de moi te trouve charmante et attirante, mais je te vois beaucoup plus comme une sœur qu’une amoureuse… Je te l’ai déjà expliquée à plusieurs reprises, je ne pense pas être jamais capable de t’aimer autrement qu’en ami. Je sais que ça t’embête et j’en suis désolé.

Je sais, ai-je dis alors que je l’aidais à changer ses pansements. Mais toi et Kylie vous êtes comme deux gamins qui se chamaillent pour la même friandise et ça me met mal à l’aise…

— Ça c’est parce que Kylie est amoureuse de toi. J’ai vite compris que je devrais m’effacer du portrait pour calmer ses nerfs.

— Elle est certes très séduisante et cool, mais… Je ne sais pas si ce que je ressens pour elle est de l’amour ou de la jalousie. J’envie beaucoup sa beauté au point que je me sens attirée par elle.

— Tu n’as rien à lui envier, crois-moi. T’es très mignonne comme tu es.

Je me souviens avoir rougi, puis j’ai répondu :

— Oui, mais j’ai l’air d’une gamine à côté d’elle. Même adulte, je crois que je ne vais pas ressembler à une dame et ça m’attriste…

Il n’y a rien de mal à paraître jeune, Estelle, a-t-il répondu en riant. Qui sait ? Tu vas peut-être vivre plus longtemps que nous.

Il m’a enlacé dans ses bras et fait une bise sur le front.

À cet instant, j’ai ressentis un profond réconfort en sa présence. C’est là que j’ai compris que j’étais heureuse qu’on soit quand même de très bons amis. Même si Jake ne m’aimera probablement jamais de la même manière que moi, j’ai gagné un frère dans toute cette histoire.

C’est fort dommage que ce gentleman soit resté au manoir pour récupérer, parce qu’il saurait probablement comment nous remonter le moral après nos défaites respectives. Toutefois, je suis heureuse de voir que ses blessures guérissent plus rapidement que prévu, grâce aux onguents et aux remèdes qu’on lui a prescrits. Il a moins mal que durant les premiers jours, c’est déjà ça.

Quant à Kylie, celle-ci a recommencé à flirter avec Jenny par téléphone et par textos, donc je peux enfin dormir tranquille sur mes deux oreilles. Les disputes sont terminées pour le moment, entre Jake et elle. Je peux finalement me concentrer sur autre chose. Je ressens un vide en moi, sachant que j’avais mis mes amis dans cette situation très embarrassante et aussi parce que ça me faisait bizarre de perdre leur attention si brusquement.

Puis, Ludo est revenu dans le portrait il y a quelques jours et les choses ont commencé à se compliquer pour moi. Celui-ci a insisté pour qu’il m’accompagne à Safrania à cause de ce qui s’est passé avec la Team Rocket, mais j’ai imploré pour qu’il reste à Céladopole dans le but de veiller sur mes parents. C’est mon ami d’enfance et je n’ai pas envie qu’il se mette en danger à cause de moi. Il n’a pas vraiment eu la chance de faire la rencontre des jumeaux, puisque nous sommes partis le jour même où il est revenu de son entraînement avec son maître. Je me souviens quand même que Scottie l’a trouvé très mignon. À son grand regret, j’ai dû lui apprendre que Ludo est complètement hétéro. Mon pauvre Scottie s’en est remis rapidement.

Toutes ces affaires de cœurs ont réussi à me faire comprendre que ça irait mieux avec le temps. Nous sommes tous jeunes, nous avons plein de rêves et nos routes se croisent tout le temps.

Papa m’a dit qu’à cet âge, lui aussi a été témoin de relations aussi étranges, bonnes ou bien tristes. Il avait une amie qui lui a confessé son amour mais il a été obligé de la rejeter parce qu’il n’a jamais aimé les femmes. Gabriel n’a jamais eu cette chance, car personne à part mon autre père n’a vraiment tenté de flirter avec lui, à part quelques hommes en ligne. Il faut dire que Gabriel est loin d’être le gay stéréotypé comme on en voit dans tous les médias, en plus d’être un homme trans. Il a dû avoir beaucoup de difficulté à rencontrer quelqu’un…

Heureusement que Braségali a réuni mes parents, hein ?

Si seulement rencontrer quelqu’un était aussi facile que de capturer un Pokémon… Nous n’en serions pas là maintenant. Enfin, je dis ça et je commence à penser que je serais mieux d’investir dans quelques Super Balls ou bien des Ultra Balls. Les spécimens que je croise commencent à devenir un peu plus coriaces à attraper. Même Scottie et sa sœur pensent la même chose que moi. C’est pourquoi, après notre visite au Centre, nous irons à la boutique afin d’acheter de nouveaux articles.

Je sors Pikachu de sa Pokéball afin de l’examiner de plus près. Elle est triste et pleurniche lorsqu’elle se tourna vers moi.

— Allons, ma belle, dis-je. Ce n’est pas grave si nous avons perdus, tu as fait de ton mieux. Tiens, prends cette friandise…

Je lui offre une galette aux fruits sauvages que j’ai préparée, la veille avec Scottie et elle déguste le tout en silence. Elle pivote sa petite queue en forme de cœur à gauche, puis à droite.

— Piii…. couine-t-elle après avoir terminé sa galette.

Elle est toujours déçue d’avoir perdu, mais je la prends dans mes bras en la tournant face à Scottie. Je lui caresse la nuque.

— Pauvre Pikachu, dit-il. Ça ira mieux avec le temps.

— Je ne m’attendais vraiment pas à ce que Morgane soit si forte, expliqué-je. On dirait que son niveau d’expérience est un cran au-dessus de celui de Koga et d’Érika, qui étaient déjà très forts lorsque j’ai combattu contre eux.

— Ouais, ça me rappelle le combat de Kylie contre Forrest. Celui-ci possède beaucoup de Pokémon très puissants.

— Je suis certaine qu’on pourrait les vaincre plus facilement, aujourd’hui. Même Pikachu battrait son Ptéra avec une attaque Queue de Fer bien placée. Merci de m’avoir passé la Capsule Technique, en passant. Cette attaque m’a bien servie contre l’un des Pokémon de Koga. Je crois que c’était un Mimitoss.

— Ouais, cette technique est efficace contre les Pokémon de types Roche et Sol, je crois. Mais j’ignorais que ça allait t’aider contre les Pokémon Poison. T’as sûrement eu un coup de chance.

— C’est aussi ce que je me dis.

Kylie finit par revenir vers nous avec les mains derrière la tête.

— J’ai fait quelques changements dans mon groupe, dit-elle. Je crois que Morgane va avoir une surprise en croisant mon Noctali.

— Ah bon ? T’as décidé de te servir de lui ? demande son frère.

— Ouais ! Ça fait un bail qu’on a combattu côte à côte et j’ai hâte de voir comment il va se débrouiller pour le prochain match. J’ai aussi rajouté Noeunoeuf pour un peu de chance.

— Mais c’est un Pokémon Plante, dis-je en me tournant vers elle. Tu ne crois pas que ça serait mieux de prendre Medhyèna ?

— Noeunoeuf est aussi un Pokémon Psy, explique Scottie. Ça veut dire qu’il a une certaine résistance contre certaines attaques.

— Oh, je vois, formulé-je en clignant des yeux. Je l’ignorais.

Kylie sort Noctali de sa Poké Ball et le prend dans ses bras. C’est un Évoli qui a évolué durant la nuit, je crois. Il semble de bonne humeur alors que sa Dresseuse enfouit son visage sur sa tête.

— Ça fait longtemps que je l’ai capturé lui, explique Kylie. C’était l’un de mes premiers Pokémon avec Kaiminus.

— Ouais, j’en ai reçu un moi aussi mais il a évolué en Mentali, dit Scottie.

— Celle de Jay a évolué en Phyllali, réplique sa sœur. Puis elle a eu un bébé avec la Mentali de Scottie.

Je sais… je me souviens d’avoir déjà eu cette conversation avec eux.

— Ah… je commente. Ça explique pourquoi il a deux Pokémon du même clan. Je parle de son Évoli…

Tous deux hochent la tête. Pikachu grimpe dans les bras de Braségali et se réconforte contre son torse, puis nous sortons du Centre Pokémon, un instant plus tard. Il fait plutôt beau à l’extérieur, donc nous allons continuer à nous entraîner tant que ça sera possible. D’ailleurs, j’ai remarqué que la camaraderie entre Ortide et Tortank est toujours aussi vivante que le jour où j’ai capturé mon Pokémon Plante. Ces deux-là sont inséparables. C’est marrant quand on y pense, que nos Pokémon développent tous des amitiés aussi profondes.

Avant de partir du Centre, j’ai échangé mon Psykokwak contre Tadmorv, car j’ai envie de voir comment cette petite masse gélatineuse se débrouille en combats. Ma stratégie pour vaincre Sabrina consiste toujours à me servir de Braségali, Tortank et Pikachu, mais je vais devoir concentrer tous mes efforts sur mon Pokémon Électrique, car elle est plus faible que les deux autres. Kylie va sûrement avoir un avantage avec Noctali, mais celui-ci ne s’est pas entraîné avec elle depuis longtemps… Donc j’imagine qu’ils vont devoir réapprendre à combattre ensemble.

— C’est marrant, commente Scottie à sa sœur. Je croyais que tu ne voulais pas utiliser tes anciens Pokémon pour cette Ligue.

— Bah, puisque je n’ai pas capturé autant de Pokémon que je l’aurai souhaité dans cette région et que nous n’avons que trois jours avant de partir, autant prendre quelques raccourcis !

— En même temps, elle a raison, rajouté-je. Nous devons être de retour à Céladopole pour le 19 décembre car Papa a réservé nos billets d’avions pour cette soirée.

— T’es sûr qu’on a rien à rembourser, hein ? demande Kylie. On a pratiquement plus un centime à cause de notre retour à Johto.

— Je vous assure que tout est payé et que vous n’avez pas à vous inquiéter, dis-je. De toute façon, on a du fric plein les poches, chez moi. Des fois on ne sait pas quoi en faire.

La punk soupire de soulagement, puis se retourne lorsqu’un Dresseur de la ville la demande amicalement en duel. Scottie, Braségali et moi assistons donc au combat comme spectateurs et l’encourageons de notre mieux. Je me demande bien qui va gagner…

Annotations

Recommandations

Kentyn
Enfin Haïkus il n’y en a pas beaucoup... plutôt mokis et bribes poétiques libres..
84
90
1
1
ElliePyroFire
Kali mène une vie qui devient pesante. À travers ses souvenirs, la jeune femme revit ses traumatismes et tente de s'accrocher, d'avancer en espérant que son cauchemar se termine enfin...
(Inspiré de faits réels)
75
50
60
29
Rêves de Plume

Fixer l'infini
Dessous le ciel étoilé
Rêverie nocturne
274
127
4
1

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0