Chapitre 28 : Foudroyante matinée

14 minutes de lecture

Estelle, 16 ans
Prête à se battre


La piscine de l’arène a complètement changé depuis hier. Tout le matériel du spectacle a été enlevé par les sœurs, puis remplacé par de simples tapis en styromousses qui flottent sur l’eau à certains endroits. Il y a aussi des plaques en plastiques, par ci. par là. Il y avait une suggestion particulière pour cette arène : nous ne devons pas utiliser de Pokémon trop lourds à moins qu’ils sachent nager, sinon cela nous causerait un sérieux handicap. C’est ce qu’on nous a dit lors avant le combat de Kylie.

Puisque Pikachu est agile sur ses pattes et qu’elle peut facilement bondir de tapis en tapis, je ne m’inquiète pas pour elle. Je suis par contre inquiétée par le fait qu’elle ne sache pas nager, au cas où elle serait jetée par-dessus bord. Je pense me servir de Rondoudou si jamais Pikachu ne peut plus combattre, car celle-ci est très légère et capable de flotter sur l’eau en remplissant son torse d’air. Je n’ai, par contre, pas eu le temps de l’entraîner autant que je l’aurai voulu. Sa technique Berceuse est très utile, mais ma nouvelle partenaire n’est pas si puissante que ça... Il me reste donc Galifeu, Abo, Carapuce et Roucool…

— Bonne chance pour le match, me dit Scottie.

Il me laisse à la bordure désignée où je devais me rendre afin de combattre avec Daisy. Mon adversaire arrive en face de moi, quelques secondes plus tard, de l’autre côté de la piscine. Scottie s’installe dans les estrades et je me retrouve à nouveau seule avec mes pensées. Galifeu, à côté de moi, se croise les pattes en silence. Il n’interviendra pas dans ce match avant que je lui en donne l’ordre.

Pikachu est toujours dans mes bras. Elle se sent fébrile à l’idée de participer à ce match. Je la laisse bondir sur un tapis flottant et elle emploie aussitôt une pose défensive, se préparant à confronter n’importe quel adversaire.

— Go, Staross ! lance alors Daisy qui sort sa première Poké Ball.

— Pikachu, attaque Éclair !

— Pii ! répond-t-elle, prête à agir.

Le Pokémon en forme d’étoile mauve nage rapidement autour du tapis de ma partenaire et évite le premier éclair en bondissant sur l’un des tapis devant ma souris. Je crois que ces derniers sont de parfaits isolants et empêchent les Pokémon Eau de souffrir d’attaques électriques dirigées sous l’eau, c’est justement ce qui vient de se produire. Pikachu vient de cibler l’eau de la piscine et pour cette raison, Staross a évité un coup critique. Mais c’est quoi cette science ?!

— Staross, attaque Ébullition ! ordonne mon adversaire.

— Pikachu, attaque foudroie son eau !

— Piiika ! lance-t-elle en bondissant dans les airs.

Ma rongeuse pousse alors une attaque puissante de ses joues et comme prévu, foudroie une partie de l’eau crachée par Staross. Le Pokémon en forme d’étoile est aussitôt affecté par le choc rapide. Pikachu se prend quand même une partie de l’attaque de Staross sur le bout de la queue qui pend aussitôt en feu. Elle gémit sur un tapis à quelques reprises.

— Pika! Pika! Pika! couine-t-elle en tournant dans tous les sens.

— Pikachu ! Trempe ta queue dans l’eau ! je lance.

Ma partenaire s’exécute et calma son mal en poussant un couinement de soulagement. Je crois que je vais avoir du souci si je ne réfléchis pas à une meilleure stratégie… et vite. Staross recommence à nager autour de Pikachu et semble beaucoup plus agité qu’une minute plus tôt.

— Staross, utilise Soin !

Alors que l’étoile commence briller et réparer ses blessures, Pikachu bondit sur un autre tapis plus près de lui et se prépare à attaquer l’étoile.

— Pikachu, attaque Cage-Éclair !

L’attaque de ma partenaire est instantanée, Staross ne peut plus bouger et coule au fond de la piscine. Daisy pousse un soupir et souffle sur une mèche folle avant de rappeler son Pokémon.

— Il me reste deux Pokémon. Staross n’est plus en état de se battre. Comme je te l’ai dit, c’est un trois contre trois, dit-elle. Je vois que tu as bien entraîné ton Pikachu, il est très souple et rusé.

Elle a encore beaucoup à apprendre, mais merci pour le compliment.

— Je vais être honnête avec toi, je ne crois pas que tu vas t’amuser avec mes prochains Pokémon. Tu viens d’abattre mon Staross et c’était le plus fort de mon équipe.

— Piiiiiiiika ! grogne Pikachu qui veut encore combattre.

— Mouais, mais Pikachu est vexée que tu n’aies plus envie de te battre.

— Très bien, je vais voir si mon prochain Pokémon fera l’affaire…

Elle place une main sur son menton et réfléchit un moment avant d’envoyer Otaria.

— Oh, voilà qui fera l’affaire, dit-elle avec un sourire. Otaria, attaque Laser Glace dans la piscine !

L’eau est visée, ce qui transforme aussitôt la piscine en patinoire.

— Otaria est peut-être plus lent dans l’eau, mais sur la glace, c’est un pro ! s’exclame mon adversaire. Crois-tu que Pikachu acceptera ce défi ?

Je plisse des yeux et regarde ma souris. Celle-ci est prête à encaisser un coup. Elle bondit sur un autre tapis en évitant la glace tant qu’elle peut.

— Otaria ! Pistolet à Eau sur la glace ! ajoute Daisy.

Mince ! Elle rend la glace deux fois plus glissante de cette manière. Je crois qu’elle m’a menti. Elle a un plan derrière la tête et compte se servir de la patinoire comme tactique.

—Pikachu ! Ne te laisse pas intimider et utilise Vive-Attaque ! lancé-je.

Pendant ce temps, Daisy rappelle Staross à côté d’elle et applique un médicament sur lui pour qu’il puisse récupérer de sa paralysie soudaine. Pikachu finit par foncer dans l’Otaria qui se met à tournoyer comme une girouette sur la patinoire. Le pinnipède bondit alors et creuse un trou dans la glace avec sa corne.

— Très bien Otaria ! lance Daisy. Maintenant, montre-nous l’attaque Blizzard !

Le phoque souffle alors un vent violent et givré en direction de Pikachu. Je dois intervenir et vite. Je rappelle celle-ci dans sa Poké Ball et j’envoie aussitôt Galifeu sur le terrain givré.

— GALIFEU, LANCE NITROCHARGE ! hurlé-je à travers cette tempête.

Mon Pokémon comprend le message et fonce en pleine vitesse vers l’Otaria, plantant ses serres dans la glace pour éviter de glisser. Il fait fondre celle-ci sur son passage et plaque le phoque avec une telle précision que celui-ci est propulsé dans les bras de sa Dresseuse, inconscient. Daisy grimace de dégoût, rappelle celui-ci dans sa Poké Ball, puis remet Staross sur le champ de bataille. Ce faisant, Galifeu a dû encaisser le blizzard et vient de perdre beaucoup d’énergie.

— Gali… Feu…. halète mon Pokémon en respirant un grand coup.

Il est gelé à quelques endroits, mais je crois qu’il peut encore se battre.

— Galifeu, est-ce que tout va bien !? demandé-je.

Il hoche la tête, puis prend une pose défensive. Je remarque que l’île de glace sur laquelle il se trouve commence à rapetisser à cause de la chaleur ambiante que son corps produit, vestige de son attaque précédente. Il bondit alors sur un tapis flottant et se concentre sur Staross.

— Très bien ! Dans ce cas, reste sur le tapis ! ajouté-je.

— Staross ! Levikinésie !

— Galiiii ? couina mon Pokémon, confus.

Staross se concentre alors et une énergie étrange entoure mon Galifeu qui est soulevé dans les airs.

— Maintenant, lance Charge ! exprime Daisy.

— Starrriii ! grogne l’étoile.

— Galifeu, attaque Griffe !

— Gali, gali !

Au moment de l’impact, Galifeu envoie valser Staross d’un côté avec un puissant coup de griffe, puis mon Pokémon est repoussé sur la surface de l’eau. Il flotte toujours sur son île et ne peut pas bouger autant qu’il le souhaite, mais il peut encore combattre.

— Attaque Flammèche ! continué-je. N’abandonne pas !

— Galiii ! grogna mon Pokémon, avant de lancer une énorme grande flamme à Staross.

Serait-ce une nouvelle attaque ?

— Eh ! C’est beaucoup plus puissant qu’une simple flammèche ! lance Scottie depuis les estrades.

Galifeu vient d’apprendre l’attaque Lance-Flamme, dit alors mon Pokédex qui vient de reconnaître l’attaque de mon pokémon. Félicitations !

Le Staross reçoit l’énorme jet de flammes en pleine figure et s’écrase finalement contre la patinoire, inconscient. Daisy claque des doigts, frustrée, puis rappelle son Pokémon. Son dernier partenaire est sur le point de sortir. Je suis impatiente de voir ce que c’est.

— Têtarte, go ! lance la Championne. Utilise Danse Pluie !

Un crapaud bleuté avec une spirale au centre de son corps apparait dans l’eau et se met à nager sur place, tout en faisant apparaître des nuages de pluies au-dessus de nous. Aussitôt, la pluie ensevelit la patinoire et propagea certains îlots plus loin, ce qui repousse le tapis sur lequel Galifeu se trouve. Je ne veux pas que Galifeu tombe à l’eau, alors je le rappelle dans sa Poké Ball pour le faire réapparaître à côté de moi. Il me regarde avec un air grincheux, puis se croise les pattes avant que je rappelle Pikachu sur un tapis flottant. Celle-ci est encore gelée mais pas au point que ça l’empêche de combattre. Elle ne peut pas attaquer physiquement, ses pattes sont trop enneigées pour ça.

— Pikachu, attaque Tonnerre ! ordonné-je en pointant le Têtarte.

— Têtarte, lance Boue-Bombe !

— Heiiin ?! N’est-ce pas une attaque de haut niveau pour un Têtarte ? s’exclame Scottie.

— Gali, gali ! fait mon Pokémon à côté de moi, pour avertir Pikachu.

— Piiikaa !

Pikachu se prend l’attaque visqueuse qui lui explose à la figure. Elle est alors expulsée dans les airs et tombe rapidement en direction de la piscine. Je la rappelle dans sa Poké Ball et je m’apprête à appeler Rondoudou, lorsque j’entends des applaudissements devant moi. Têtarte était inconscient et flotte sur l’eau, malgré le fait que ma Pikachu ait subie un knock-out.

— Eh bah ça alors… marmonné-je. J’ai gagnée… ?

Je ressens un mélange d’angoisse et d’accomplissement alors que Daisy contourne déjà la piscine, après avoir rappelé son Pokémon. J’embrasse alors la petite sphère électrique où se repose Pikachu et lui promets de l’emmener au Centre Pokémon le plus rapidement possible.

— J’ai bien failli t’avoir, dit Daisy, déçue.

— Et toi qui disais que Staross était ton Pokémon le plus fort, déclare Scottie qui roule des yeux, alors qu’il se joint à nous. Menteuse… Il n’empêche que c’était un excellent combat.

— Je n’en reviens toujours pas… dis-je en état de choc. J’ai gagné.

Le combat contre Forrest a été un peu plus intense que ça, mais j’ai quand même réussi à le vaincre grâce à Carapuce. Je ne m’attendais pas à gagner au premier essai, ici. Surtout parce que Pikachu était ma plus grosse chance de vaincre les Pokémon de cette arène.

— Bravo, en tout cas ! me dit Daisy en me donnant la petite pierre en forme de goutte d’eau. Tu l’as bien mérité, ton badge !

C’est le Badge Cascade, je crois.

— Je suis encore… sous le choc, dis-je, tellement je tremble d’excitation.

— C’est le cas de le dire ! ajoute Scottie. Pikachu vient de t’électrifier et tu ne t’en es même pas rendue compte…

— Heiiin ? Que veux-tu dire !?

Il m’offre alors de me voir à travers la caméra de son téléphone, il prend une photo et me montre que tous mes cheveux sont hérissés dans tous les sens et qu’ils semblent en état d’apesanteur. Je commence à paniquer en baissant ces derniers. Pikachu ! Franchement !

Au moins, mon Pokémon n’a pas endommagé mes vêtements. Je soupire de soulagement alors que je tourne mon regard vers Galifeu. Ce dernier pouffe de rire en voyant ma réaction. Je fronce des sourcils.

— Au moins, ça confirme que tes Pokémon sont bien entraînés, dit Scottie. J’ai enregistré tous le combat pour Kylie. Elle va être contente de le voir, plus tard.

— Wow, excellente initiative, déclaré-je. T’as d’autres vidéos comme ça ?

— Seulement les combats d’arènes de Kylie et ta performance au Concours d’Argenta.

— Vraiment ? demandé-je, la tête penchée d’un côté.

C’est un peu gênant de savoir que Scottie a enregistré ces évènements sans même me demander mon autorisation. En même temps, il souhaite se faire des souvenirs alors qui suis-je pour le juger ? D’autant plus que Kylie ne pouvait pas être présente pour ce combat, alors je suis ravie qu’il ait pensé à filmer tout ça. Je me demande quel passage elle va préférer.

Daisy me serre alors la main et me souhaite bonne chance pour le reste de mon aventure vers la Ligue Pokémon de Kanto. J’imagine que la prochaine arène où je dois tenter mon coup est à Carmin sur Mer, mais nous ne partirons pas avant plusieurs jours.

Je salue donc la Championne d’Azuria et sort de l’arène avec Scottie et Galifeu sur mes talons. Je suis toujours secouée à cause de ma victoire et de l’électricité statique, de Pikachu. Je me dis qu’après un coup de peigne et une douche rapide, je me sentirai beaucoup mieux. Je souris, mais je n’ai pas toute ma tête. Je crois que du repos s’impose. Ce n’est pas vraiment de la faute de Pikachu si j’ai reçu une partie de son attaque dans ma chevelure… et une partie de ma tête, il faut croire.

— Estelle ? T’es sûr que ça va ? demande Scottie. Tu marches en zigzag…

— Est-ce que je suis si étourdie que ça ?

— Mm-hmm… Veux-tu un coup de main ?

— S’il-te-plait…

Il me dit alors de grimper sur son dos et se penche vers l’avant pour me ramasser. Aussitôt, il me lève et marche en direction du Centre Pokémon. Il est beaucoup plus fort que je l’imaginais. Je cligne des yeux, toute hébétée par cet incident. C’est plutôt marrant, tout compte fait !

Une fois près de la porte d’entrée, je retrouve mes esprits. Il me laisse descendre de son dos et j’entre dans le bâtiment.

Galifeu n’a pas du tout aimé que je grimpe ainsi sur le dos de notre ami, mais ne dit rien et ne réagit pas négativement comme toute à l’heure.

Je m’approche donc du comptoir et remarque le jeune homme à la chevelure argenté que l’on a vu au tournoi de l’œuf, à Jadielle et au Mont Sélénite. Celui-ci se situe près d’un banc, une main sur la tête alors que l’Infirmière Joëlle l’examine.

Ma réaction est subite, je me cache derrière Scottie. Celui-là, c’est un danger public ! Je ne veux pas oser me mettre dans son chemin.

— Je vous assure que tout va bien, dit ce dernier à l’infirmière. J’ai simplement entré une pièce dans la machine à friandises et elle m’est tombée dessus !

— Asseyez-vous au moins un moment. Vous vous êtes fait un solide coup sur la tête, dit son interlocutrice qui lui offre un sac de glaces.

— Puisque je vous dis que je vais bien…

Je tourne ma tête à notre droite et je remarque que la machine à friandise est débranchée du mur et qu’elle a été renversée sur le côté. Celle-ci a des fenêtres brisées et des sacs ouverts et éparpillés sur le plancher. Décidément, c’est un vrai brise-fer, celui-là !

— Monsieur Runefield, asseyez-vous ! ordonne l’infirmière sur un ton strict en pointant le banc près de lui.

Il hausse alors les épaules, puis s’installe sur le banc avec le sac de glaces. Vaut mieux ne jamais s’entêter avec une infirmière. Elle sait ce qu’elle fait après tout. Scottie ne peut s’empêcher trouver la situation marrante. Moi, ce Martyr me fout la frousse. Je déglutie avant de me diriger au comptoir. Je remets mes Poké Balls à la Leveinard et au médecin derrière celui-ci, puis leur demande de vérifier l’état de Pikachu et de mes autres Pokémon, ainsi que mon Galifeu qui suit ces derniers.

Après cela, je me rends dans ma chambre louée pour aller me chercher des vêtements de rechange. Il est temps pour moi de prendre un bon bain chaud et de relaxer un peu, suite à ce dernier combat. Je suis encore toute trémoussée par l’excitation. Heureuse, certes, mais pas autant que Kylie lors de sa dernière victoire. Je me permets de faire une petite danse de la victoire dans cette pièce, puisque je suis seule. Je me félicite du progrès que j’ai fait et j’ai hâte de tout raconter ça à mon père, ce soir, avant de me coucher. Bien joué, Estelle !

En sortant de ma chambre pour aller prendre mon bain, Scottie sortit de sa chambre et me dit qu’il avait reçu un texto de Kylie. Celle-ci s’ennuyait à attendre que le vagabond se réveille et souhaitait qu’il lui tienne compagnie ne serait-ce qu’une heure ou deux. Je salue donc celui-ci et je continue mon chemin vers la salle de bains pour femmes.

— Monsieur Runefield !? lance l’Infirmière Joëlle au loin. Bonté divine ! Il est inconscient ! Il faut tout de suite appeler une ambulance !

Une deuxième ambulance au Centre en moins de vingt-quatre heures ? Voilà qui est très étrange. Au moins, l’adolescent est entre bonnes mains.

J’ai l’impression de passer pour une sans-cœur à ne pas vouloir m’approcher de lui, mais en même temps, il est si malchanceux que j’ai trop peur de m’approcher de lui. Je pousse donc la porte de la salle de bain et comme d’habitude, à cette heure, remarque que celle-ci est vide. Je suis soulagée, car je n’ai pas envie de discuter avec personne, en ce moment. Un peu de solitude me fera du bien…

Une fois sous la douche, je me nettoie les cheveux avec le shampoing alloué au public. Je ressens aussitôt l’odeur me chatouiller les narines. C’est de la vanille française je crois. Ah ! Doux arôme qui a bercé mon enfance ! Je prenais tout le temps des bains avec cette fragrance lorsque j’étais petite. Avec le temps, j’ai fini par changer de savons et je ne sais plus trop pourquoi. Ce simple plaisir fait palpiter mon cœur de joie.

J’aime comment cette journée a été tout simplement parfaite jusqu’à présent. Est-ce comme ça qu’on se sent lorsqu’on n’a pas de stress sur les épaules ? Je me sens si légère, si bien… Pas de soucis, pas de pensées négatives… Je savoure cette matinée, je célèbre ma victoire. J’ai… gagnée. C’est ça. J’ai gagné un combat et je mérite d’être heureuse, tout simplement ! C’est étrange… L’autre jour, je me sentais si mal d’avoir gagné le Concours d’Argenta et pourtant, je suis maintenant à mon aise.

Une fois sortie de ma case de douche, je glisse sur un pain de savon que je n’ai pas remarquée et je tombe dans les bras d’une jeune femme qui sort à son tour de sa propre case. Elle a été tellement discrète que je ne l’ai pas entendue. J’ai l’impression de déjà l’avoir vu quelque part. Je cligne des yeux alors qu’elle me relève de force. Elle s’éloigne alors rapidement, et s’habille en vitesse, sans même me dire un mot. Un instant plus tard, elle sort de la salle de bain. Son visage me dit quelque chose mais je ne sais plus où je l’ai vue… Qui peut-elle bien être ? Et ce regard… Ce regard si froid qui me glace le sang, j’ai l’impression de l’avoir déjà croisé aussi…

Rien de bon ne m’arrivera en restant ainsi, toute nue devant les portes des douches. Je marche donc à mon casier pour m’habiller en vitesse. J’ai décidé de parler de cet incident aux jumeaux une fois que je les trouverai.

En sortant de la salle, la jeune femme passe devant moi. Elle porte un parfum familier. Encore une fois, ma mémoire défaille. Je plisse des yeux tandis que je l’observe s’éloigner vers le comptoir pour les soins de Pokémon. Quelque chose m’agace lorsque je la vois, comme si mon subconscient essaie de me signaler d’un danger imminent.

— Étrange, dis-je en me frottant le menton.

Annotations

Recommandations

Kentyn
Enfin Haïkus il n’y en a pas beaucoup... plutôt mokis et bribes poétiques libres..
84
90
1
1
ElliePyroFire
Kali mène une vie qui devient pesante. À travers ses souvenirs, la jeune femme revit ses traumatismes et tente de s'accrocher, d'avancer en espérant que son cauchemar se termine enfin...
(Inspiré de faits réels)
75
50
60
29
Rêves de Plume

Fixer l'infini
Dessous le ciel étoilé
Rêverie nocturne
274
127
4
1

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0