Chapitre 26 : Azuria, la ville des sirènes

14 minutes de lecture

Estelle, 16 ans
Apprentie styliste


Comme prévu, nous avons passés quelques jours en ville et nous nous sommes entraînées quotidiennement dans la cour du Centre Pokémon avec des Dresseurs qui passaient par là. Salamèche a évolué en Reptincel alors que Bulbizarre est devenu un magnifique Herbizarre. Carapuce n’a toujours pas évolué, mais je crois que j’aimerais qu’il reste sous cette forme encore un peu. J’aime bien qu’il soit tout mignon et tout petit. Il est aussi très facile à porter dans mes bras.

Je regrette que Galifeu ne soit plus un bébé Poussifeu, mais en même temps il est puissant et l’un de mes meilleurs combattants, donc je ne peux pas vraiment m’en plaindre.

Ah ouais, j’ai oublié de mentionner Rattata s’est aussi transformé en Rattatac, puis Racaillou est devenu un Gravalanch. Je crois que c’est tout. Les jumeaux ont donc de meilleurs Pokémon en leur disposition.

Abo avait beaucoup grandi depuis qu’il est né. Il est maintenant aussi grand que Scottie lorsqu’il s’étire sur sa longueur. J’ai commencé à me sentir un peu plus à mon aise avec lui et je lui caresse souvent la tête pour le récompenser après chaque combat. Je crois que ma peur des serpents est finalement disparue. Après Galifeu, il est maintenant le Pokémon le plus puissant de mon équipe.

Je n’ai pas encore eu la chance d’entraîner le Nosferapti, qui se trouve toujours au laboratoire du Professeur Chen. J’en ai profité l’autre jour pour contacter M. Chen et lui demander des nouvelles du ranch. Il a l’air de se porter à merveille et me dit que son nouvel assistant, ainsi que Régis, l’a aidé à rendre les lieux beaucoup plus vivables pour les Pokémon en tous genres. Je suis heureuse de l’entendre. Kylie et Scottie en ont profité durant cet appel pour le saluer par-dessus mon épaule, car nous étions au Centre Pokémon et nous utilisions une webcam pour communiquer. J’ai dû laisser les jumeaux seuls avec lui pendant un moment, car il souhaitait prendre de leurs nouvelles. Je ne me souviens plus du reste de cet après-midi-là puisque nous étions débordés, mais je sais que Scottie était heureux d’entendre la voix de son ancien patron.

Comme prévu, nous avons envoyé chez nous les vêtements dont nous n’avions plus besoin et nous avons gardé l’essentiel. Kylie a quand même gardé quelques accessoires et le kilt, qu’elle porte aujourd’hui même durant notre session d’entraînement dans la cour du Centre.

Kylie vient de faire son quinzième combat de la journée et déborde toujours d’énergie. Elle provoque amicalement tous les passants et la majorité d’entre eux finissent par accepter ses requêtes de duels. Quant à moi, je ne suis pas aussi en forme que mon amie punk, mais il m’arrive de combattre contre des inconnus avec mes Pokémon, rien que pour m’amuser un peu. Mon équipe se porte à merveille.

Quant à l’arène d’Azuria, nous nous y sommes présentés hier mais les représentantes du bâtiment ont refusé de combattre contre nous et nous ont offert des badges gratuitement. Insultée, Kylie a explosé de rage et a exigé un match avec la meilleure Dresseuse des Sœurs Sensationnelles. Finalement, la dénommée Daisy a combattu contre mon amie et celle-ci lui a donné du fil à retordre avec une stratégie bien placée. Au bout d’une quinzaine de minutes, elle a abandonné le match puisque l’Otaria résident de l’arène ne pouvait plus combattre. Elle a félicité Kylie et lui a offert son badge.

Évidemment, Kylie n’était pas satisfaite du combat, mais a accepté de reconnaître que le Pokémon de son adversaire était beaucoup trop affaibli et frôlait l’évanouissement. Quant à moi, je n’ai pas encore eu la chance de me mesurer avec l’une des sœurs.

— Je n’en reviens toujours pas que l’arène de cette ville ne prenne pas les Dresseurs plus au sérieux ! râle Kylie après son dernier combat. La Ligue est-elle au courant que cette arène n’a pas de Champion adéquat ? Faudrait porter plainte. Avec un peu de chance, elles vont être forcées d’abandonner leur titre et trouver une meilleure personne.

— Daisy s’est quand même bien battue, je trouve, déclare Scottie.

— Mouais, mais tous mes Pokémon étaient trop puissants pour les siens. Ça se voit qu’elle ne s’entraîne pas aussi sérieusement que ceux de Forrest. J’avais l’impression de me battre contre une débutante.

— Je sais que tu es déçue, mais attend de croiser le Champion de Carmin sur Mer, dis-je. D’après Akira et Yuki, c’est une vraie machine de guerre.

— Raison de plus pour entraîner mon équipe, grogne mon amie. Colossinge veut un vrai défi !

— Grouiiiiiiiik ! grogne son Pokémon.

Colossinge a combattu presque toute la journée et déborde d’énergie, autant que sa Dresseuse. Ils forment une excellente équipe, ces deux-là. Reptincel et lui ne peuvent pas se sentir, alors Kylie doit les garder éloigné l’un de l’autre. Il semblerait qu’ils souhaitent tous deux prouver qui est le plus fort et cela force Kylie à jouer la gardienne d’enfants. Malgré tout, Reptincel est l’un de ses meilleurs coéquipiers et aussi son plus rapide. Galifeu le bat en vitesse, par contre.

Dardagnan n’est pas mauvais non plus, bien qu’il soit moins agile que Reptincel. Toutefois, l’abeille de Kylie a des mouvements plus souples et plus précis que la plupart de ses autres Pokémon. C’est pourquoi elle l’utilise souvent pour les combats qui lui recommandent beaucoup plus d’endurance et de finesse.

—Dites… je commente. Croyez-vous que je devrais demander à Daisy de se mesurer à moi ?

— Je ne vois pas où est le problème, dit Kylie.

— C’est parce que je ne suis toujours pas certaine que je suis faite pour être Dresseuse.

— Ne dis pas de bêtises, tu es une excellente combattante, déclare Scottie. Tu es aussi très artistique, donc il n’y a pas de mal d’être aussi une Coordinatrice.

— J’ai déjà spécifiée que je ne suis plus vraiment à mon aise avec les Concours.

— Mmm, moi je dis que tu devrais faire un match contre elle, rajoute la jumelle.

J’en tremble de peur, rien que d’y penser. Cette hésitation commence honnêtement à me saouler, comme dirait Kylie et Scottie. La promesse que j’ai faite à mon père pèse de plus en plus lourd sur mes épaules. C’est à moi que j’aurais dû faire cette promesse, après tout. Je sais que Papa fait toujours de son possible pour voir mes performances, même s’il ne peut pas se déplacer. Puis, il y a cette opportunité de devenir styliste qui commence à germer dans mon esprit… Je crois que je devrais m’essayer dans une compétition de mode à la place. Tant de questions, tant des décisions, tant de possibilités… Argh !

Je me prends la tête e grogne de frustration, ce qui surprend les jumeaux.

— Tu sais, Estelle, si ça te cause trop de maux de têtes, n’y pense plus et laisses ton cœur te guider, dit tout simplement Scottie. C’est frustrant de toujours réfléchir à notre avenir, à la longue.

— Ouais, dit sa sœur. Va selon ton instinct.

— De plus, rien ne presse.

Au moins, il y a ça. Le tournoi de la Ligue n’est pas avant l’été prochain, donc nous avons tout notre temps pour voyager et accumuler des badges. Le Grand Festival sera aussi pendant la même période, donc j’ai tout mon temps pour accumuler d’autres rubans, si jamais je change d’idée.

D’un coup de tête, je me tourne en direction de l’arène, puis je prends une grande inspiration.

— Gali, gali ! fait aussitôt mon Pokémon, qui désire me parler.

Celui-ci désire combattre plus que moi. Je souffle sur une longue mèche de cheveu qui dépasse devant mon œil, puis replace cette dernière derrière mon oreille.

C’est donc décidé. Pour faire plaisir à mon Pokémon, je vais m’essayer à cette arène. Cependant, il ne pourra pas combattre puisqu’il est un Pokémon Feu. Les Pokémon Eau ne feront qu’une bouchée de lui. Je crois que je vais tout miser sur Pikachu, Rondoudou et Abo. Ces trois-là vont faire l’affaire pour aujourd’hui.

Je sors alors Pikachu de sa Poké Ball et je me tourne vers Kylie.

— J’ai besoin d’échauffement, je déclare. Un p’tit duel, ça te dit ?

— C’est parti mon kiki ! déclare celle-ci en invoquant Reptincel.

— Groooooooouik ! grogne alors Colossinge.

— Rept... souffla le lézard, le regard fixé sur le singe.

— Grouiiiiiiiiiik… Grrr…

— Ça suffit vous deux ! râle Kylie en rappelant Colossinge.

Malaise. Scottie et moi échangeons un air complice, alors que nous essayons de ne pas éclater de rire. Cette dynamique entre Kylie et ses Pokémon commence à devenir un drôle de manège. On devra sûrement faire en sorte que l’un d’entre nous se propose à servir de Dresseur temporaire à Reptincel ou Colossinge et qu’on les fasse combattre pour calmer leur mauvais tempérament. Pour le moment, il me faut entraîner Pikachu et celle-ci ne semble pas avoir très envie de combattre en ce moment. Elle est plus ou moins paresseuse.

—Pikachu ? fais-je, penchée vers elle.

Elle baille, puis me regarde avec deux grands yeux endormis.

— J’aurai besoin que tu te réveilles un peu, petite, lui raconté-je. J’aimerai combattre contre la championne d’Azuria et toute ma stratégie se joue sur ton électricité.

— Pika… chu… marmonne Pikachu en se roulant en boule, pour ensuite s’endormir.

— Pikachu !?

— Chuu… Zzz... Zzz…

— Allez fainéante ! t’as assez dormi pour aujourd’hui !

Pikachu ouvre les yeux, me jette un air bête, puis se redressa rapidement afin de se tourner vers Reptincel. Quelle attitude elle a, cette petite diva poilue ! Elle me rappelle une certaine Coordinatrice dont je tairai le nom. Finalement, ma partenaire décide de coopérer.

Après quelques tours, Pikachu réussit à rendre Reptincel inconscient. Kylie procède avec Colossinge et ma souris électrique repousse ses attaques avec plusieurs éclairs.

— C’est très bien, ma belle ! je lance à mon Pokémon. Continue comme ça et nous n’allons pas avoir de problème contre l’équipe de Daisy. Fais-moi un joli Fatal-Foudre !

— Pikaaaaaaa ! lance ma souris qui bondit dans les airs en accumulant des kilowatts dans les joues. Chuuuuuuuu !

— Grouiiiiiiiik ! répond le singe qui reçoit l’attaque à plein fouet.

— Miiiiiiiiiince ! râle Kylie qui observe son singe s’envoler au-dessus le toit d’un immeuble derrière elle. Colossinge ! J’arrive !

Kylie soulève son kilt et se met à courir en direction du pauvre Pokémon alors que je secoue une main devant moi. Je grince des dents.

— Eh bah ça alors, Pikachu... Tu es forte, dis-je en jetant un coup d’œil à ma partenaire.

— Pika pii, dit aussitôt qui met une patte devant sa petite bouche, pour souffler sur des ongles imaginaires.

— Est-ce moi ou elle a un regard sournois ? demande aussitôt Scottie.

— C’est une vraie petite diva, je réponds avant de rire.

Pikachu bondit dans mes bras pour un câlin et je le lui rends avant de lui faire une bise sur la tête. Elle me taquine, cette chipie. Je crois qu’elle se sent d’attaque pour affronter l’arène. Je vais donc me pointer là-bas après le dîner. Ça me semble un très bon plan.

Lorsque Kylie revient avec Colossinge inconscient dans ses bras, nous décidons d’aller soigner nos Pokémon pour ensuite commander notre repas au Centre.

Je suis un peu nerveuse à l’idée que je vais combattre pour mon deuxième badge, mais je me dis qu’avec Pikachu, je n’ai rien à craindre.

Après notre repas, nous nous rendons à l’Arène et je suis la première à entrer. Les Sœurs Sensationnelles pratiquent des numéros de chant et de nage alors que j’entre dans la grande salle de piscine où Kylie a combattu pour son badge. Daisy remarque notre groupe et nous salue.

— Qu’est-ce qu’il y a ? demande-t-elle. Kylie veut un autre duel ?

— Non, dis-je nerveusement. J’aimerai… J’aimerai combattre, cette fois.

— Mmm… Ce n’est pas vraiment le bon temps, mais je peux te faire une place demain matin à la première heure si tu veux. Mes sœurs doivent partir demain pour Carmin sur Mer car elles ont des bons de réductions pour magasiner et moi je voulais qu’on pratique nos numéros ce soir avant la grande première de notre prochaine pièce…

— Je vois… Vous aimez faire du théâtre à ce point ?

— Tu parles ! C’est notre rêve depuis que nous sommes toutes petites !

— Moi j’envisage à m’essayer comme styliste. Les jumeaux derrière moi ont été habillés par moi. Qu’en penses-tu ?

Elle se trouve dans la piscine et ne peut pas vraiment nous voir de ma hauteur, mais observe les jumeaux de la tête aux pieds. Elle hoche la tête.

— Effectivement, tu as du flair pour ce qui est du style ! commente-t-elle. Il faudra qu’on aille faire du shopping un de ces quatre avec mes sœurs. Je serais ravi de voir comment tu pourras m’aider avec mon style. Sinon… Pour le combat, je te promets que demain nous pourrons combattre.

Je suis un peu déçue de la tournure des évènements, mais heureuse de voir qu’elle aime les vêtements que j’ai choisis pour ressortir la personnalité de mes compagnons de route.

— Au fait, nous avons quelques mouvements à pratiquer et nous aurions besoin de témoins pour nous dire si nous ne devrions changer quoi que ce soit, nous dit Daisy. Ça vous dirait de rester un peu pour nous aider avec notre routine ? Tout ce que vous avez à faire c’est de vous asseoir dans les estrades et prendre des notes. On souhaite vraiment épater notre public. Toute critique est acceptée !

Je penche ma tête d’un côté et regarde Kylie, puis Scottie.

— On n’a rien de mieux à faire cette après-midi, dit le jumelle. Je suis partante.

— C’est d’accord, dit Scottie. De toute façon, Estelle adore les spectacles.

— Merci beaucoup ! s’exclame Daisy. Vous nous rendez un grand service ! Cette pièce que nous montons devait normalement mettre en vedette notre petite sœur Ondine, mais elle est partie en voyage avec ses amis Sacha et Pierre. Je dois donc prendre sa place.

Encore ce fameux Sacha ? Le nom de ce Dresseur est sur toutes les lèvres, peu importe où nous passons. J’ai cru comprendre qu’il s’est rendu loin dans la compétition de la Ligue Pokémon de Kanto, l’an dernier, mais qu’il a perdu contre un certain Ritchie. Le Professeur Chen m’en a parlé lors de notre dernier appel, car il s’occupait de l’un de ses Pokémon en même temps que nous parlions. Il s’agissait d’un Grotadmorv affectueux et de très grande taille.

— Puisque vous êtes là, l’un de vous pourrait-il faire la narration pour nous ? demande alors l’une des sœurs qui se trouve un peu plus loin que Daisy. Ça nous aidera beaucoup, car nous avons besoin de travailler notre timing ! Les scriptes sont près de vous et sont recouverts de plastiques !

J’accepte de leur servir de narratrice. On me passe ensuite un chronomètre afin de prendre en mesure les actions des trois sœurs. Au bout de certaines secondes, je dois continuer la narration. Si les actions ne concordaient pas avec le timing qu’elles ont planifié, il faudra tout recommencer. Je peux voir que c’est beaucoup de travail que de pratiquer et exécuter cette chorégraphie. Je ne suis pas une experte en danse, mais j’ai hâte de voir ce que ça va donner.

Au bout d’une vingtaine de minutes, nous devons recommencer la dernière scène au complet car Daisy n’a pas réussi pas à défaire un nœud à temps ; sa sœur l’a attachée trop solidement et cela a brisé le rythme de la scène. Kylie est agacée qu’elles doivent refaire les mêmes mouvements. Scottie reconnait qu’elles ont beaucoup de talent et qu’elles ont déjà appris leur chorégraphie par cœur. Les seuls problèmes sont liés aux accessoires de la pièce et pour cette raison, nous devons souvent nous arrêter et recommencer les scènes à partir de certains points.

Lorsque nous avons terminé le premier acte, nous avons gagné quelques secondes au scripte. Les sœurs commencent à s’habituer au rythme. Kylie est tombée endormi sur l’estrade alors que Galifeu observe la danse aquatique des sœurs avec attention. Scottie leur pointe quelques astuces lorsque nous devons recommencer quelques scènes, car il a remarqué que certains objets pourraient être déplacés d’une certaine façon, sous l’eau, de sorte que ça leur permette de gagner du temps. Même en se servant de certains Pokémon à quelques endroits stratégiques, elles pourraient gagner plusieurs secondes dans leur chorégraphie.

Daisy est embêtée que cela ruine l’image qu’elles s’étaient faites de cette pièce, mais d’un autre côté elle remarque que ses sœurs sont beaucoup plus à l’aise sous les directives de Scottie qui a l’œil minutieux pour ce genre de petits détails.

Au bout de deux heures de pratiques, les sœurs sortent de l’eau et nous remercient de les avoir aidé à pratiquer leur chorégraphie. Celles-ci sont épuisées mais rassurées de savoir qu’elles pourront faire cette pièce tout compte fait. Kylie est tombée de son siège mais dort encore comme un bébé, Galifeu est émerveillé lorsqu’il se rend compte que les trois sirènes qu’il vient de voir dans cette piscine étaient en fait des humaines. Mon pauvre Pokémon y avait cru à cette illusion. Pourtant, il a rencontré Daisy hier lorsqu’elle ne portait pas son costume… Étrange !

Cette histoire de pirate qui tombe amoureux d’une sirène était tout particulièrement marrante et je dois dire que les Pokémon de l’arène jouent leurs rôles à merveille. Même le mannequin muet du pirate était assez rigolo. Les Sœurs Sensationnelles comptent jouer cette pièce pour les enfants de la région depuis quelque temps et je crois qu’elles sont sur la bonne voie de réaliser un pur chef-d’œuvre aquatique. Je m’arrête un instant dans notre conversation pour admirer tout le travail qu’elles ont mis dans le décor et les costumes. Elles sont vraiment douées.

— Ce n’est pas tout, mais je commence à avoir faim, dit la plus jeune du trio. Eh Daisy ? Qu’est-ce que dirais-tu si on Estelle et sa bande à venir dîner avec nous ?

— Très bonne idée ! déclare l’aînée du groupe. J’avais envie d’essayer le nouveau restaurant en ville. Bien entendu, c’est nous qui payons !

— De la bouffe !? s’exclame Kylie. Où ça !?

Elle vient de se relever en sursaut, les cheveux dépeignés.

— Bon matin, plaisante Scottie. On est invité à dîner.

— Cool ! déclare la punk qui remarque qu’elle était toujours au sol.

Je pousse un soupir d’embarras, alors que Daisy et ses sœurs se mettent à rire. Kylie en a vraiment de drôles de manières. En même temps, je ne peux pas la plaindre, elle a l’attention d’un Poissirène et l’appétit d’un Ronflex. Après tout ce qu’elle est passée à travers ces dernières semaines, je peux bien lui pardonner d’être aussi nunuche.

Les sœurs décident donc de nous emmener au restaurant aux nombreuses recettes de Kalos. J’ai vraiment hâte de voir ce que je pourrai essayer ! Ce qui m’excite davantage, par contre, c’est que demain matin j’aurais droit à mon deuxième match d’arène.

Nous sortons donc de l’arène, de bonne humeur et riant en racontant diverses anecdotes en ce qui concerne nos propres vies et celles des sœurs. J’ai beaucoup apprécié cette journée jusqu’à présent et je suis heureuse de voir que Kylie commence à se sentir mieux. Scottie est moins gêné que d’habitude avec les étrangers, donc ça me plait de voir qu’il se sent à son aise avec nos nouvelles amies.

C’était quand même intéressant de le voir à l’œuvre, tantôt. La façon qu’il dirigeait les filles dans leur chorégraphie m’a fait penser qu’il ferait un excellent entraîneur, plus tard. Je décide de ne pas lui parler de tout ça pour le moment. Nous avons faim, de toute façon et j’ai envie de me reposer avec mes amis et ces sœurs qui sont, ma foi, très talentueuses.

Annotations

Recommandations

Kentyn
Enfin Haïkus il n’y en a pas beaucoup... plutôt mokis et bribes poétiques libres..
81
90
1
0
É. de Jacob
Ce recueil ne représente à mes yeux qu'une tentative, car je ne me suis jamais adonné jusqu'ici à l'écriture de la poésie. Il s'agit uniquement d'un exercice visant à me garder alerte en attendant qu'une histoire supplémentaire ne se profile dans les méandres créateurs de mon cerveau.
2471
4627
445
248
ElliePyroFire
Kali mène une vie qui devient pesante. À travers ses souvenirs, la jeune femme revit ses traumatismes et tente de s'accrocher, d'avancer en espérant que son cauchemar se termine enfin...
(Inspiré de faits réels)
74
48
60
29

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0