Chapitre 20 : La compétition de l'œuf

13 minutes de lecture

Estelle, 16 ans
Gagnante de ruban


Presque une semaine s’est écoulée depuis mon concours à Argenta. Les choses se sont calmées pour nous tous. Les Dresseurs et Coordinateurs qui créchaient à Argenta ont fini par reprendre la route, d’autres sont restés à Jadielle après avoir appris qu’il y aura une compétition qui commencera d’ici vingt-quatre heures à l’arène inactive de la ville.

Puisque le Champion Régis Chen ne pourra pas combattre ici avant un certain temps et qu’il est retourné travailler chez son grand-père, le maire de la ville a offert le bâtiment à divers organisateurs d’événements. Il loue aussi l’endroit aux gens qui souhaitent simplement s’entraîner.

Cette fois, c’est la Ligue Pokémon de Kanto qui finance cette activité et l’Infirmière Joëlle de la ville est l’animatrice de la compétition. Celle-ci sera assistée de plusieurs représentants de la Ligue qui serviront d’arbitres lors des matchs.

Pour cette compétition, nous serons au moins une centaine de Dresseurs, alors il y aura plusieurs duels qui se dérouleront en même temps. Nous n’avons droit qu’à un Pokémon par combat et si j’ai bien compris, si nous ne terminons pas l’épreuve de sélection aujourd’hui, ce soir nous devrons rester au Centre Pokémon et reprendre le tournoi demain.

Le premier prix est un œuf pokémon d’une espèce rare qui vient des Îles de Kalos, accompagné de dix mille pokédollars. Le deuxième est cinq mille pokédollars. Le troisième, pour finir, est mille pokédollars.

Bref, deux d’entre nous dans cette compétition auront la chance de remporter le gros lot Scottie est déterminé à gagner le premier prix. Jake de son côté s’était déjà inscrit, mais juste parce qu’il est curieux de voir qui se rentra en finale. Je ne pense pas qu’il prenne ceci au sérieux. Moi, je ne participe pas. Je préfère observer les combats, aujourd'hui.

Kylie décide de passer son tour pour cette fois, puisqu’elle a passé les derniers jours à nous entrainer. Ses Pokémon ont besoin de repos. D’ailleurs, son Aspicot a récemment évolué en Coconfort tandis que le Chenipan de son frère est devenu un Chrysacier.

Suite à mon expérience à Argenta, je suis un peu dégoûtée des Concours Pokémon. Pas que je n’aime pas le côté artistique de la chose, je suis fière de ce que j’ai accomplie jusqu’à présent avec mes Pokémon. Cependant, je trouve redondant que tous les Coordinateurs doivent attendre des mois avant que les juges ne passent au même endroit. Il faut toujours se déplacer et s’assurer de tomber sur une ville qui accueille des Concours en tout temps. Ça veut donc dire que mon prochain ruban, je ne risque pas de l’avoir avant quelque temps, parce qu’Azuria a eu son dernier défi pour obtenir un ruban, deux semaines plus tôt.

Les Dresseurs qui se battent dans les arènes n’ont pas besoin de s’en faire, ils peuvent gagner leurs badges plus facilement que nous et réessayer de battre les Champions d’arènes lorsqu’ils perdent leurs combats. Pour nous, ce n’est pas le cas. Je commence honnêtement à me demander si je ne devrais pas demander à Forrest de me laisser une chance, la prochaine fois que je serai de passage à Argenta.

J’ai fait la promesse à mon père d’essayer toutes sortes d’expériences, afin de trouver ma voie dans ce monde… Alors qui suis-je pour baisser les bras maintenant ? Jusqu’à présent, j’ai survécu sans son aide, sans l’aide de mon garde du corps et j’ai payé toutes mes affaires avec l’argent que j’ai gagné avec mes propres moyens.

Il est vrai que je ne me débrouille pas trop mal, ces derniers temps, mais si ce n’était pas de Kylie, Scottie et Jake, je serai probablement perdue dans un trou perdu à l’heure qu’il est et j’aurai besoin des services de mon garde du corps pour me sortir d’embarras. C’est fini cette époque de ma vie. Je l’ai laissée derrière moi et je ne compte pas la retrouver.

— Dis, as-tu eu des nouvelles du Professeur Chen, dernièrement ? je demande à Kylie, alors que nous marchons à travers le centre commercial, au beau milieu de l’après-midi.

— Ouais ! Apparemment un certain Jacky qui dessine très bien les Pokémon se serait fait embaucher comme assistant…

— Ah bon ? C’est bien. Je me demandai s’il réussirait à engager de nouveaux employés après votre départ.

— Bah, il a déjà Régis pour l’aider sur le ranch… Par contre, Jacky est ce qu’on appelle un Observateur Pokémon. Il passe ses journées à observer le comportement des Pokémon, à prendre des notes ou bien à faire des croquis de ces derniers en pleine nature.

— Je n’aurai jamais ce genre de patience… Mais à t’entendre, le professeur vient de taper le gros lot. Ce garçon va sûrement lui être très utile dans ses recherches.

— En tout cas… avec les dons récents qui ont été offerts anonymement, le ranch roule enfin comme sur des roulettes. Je me demande toujours qui est l’homme derrière tout ça…

Je n’ai pas encore mentionné à Kylie, ni Scottie et Jake que mon père est l’un de ces mystérieux donateurs. Celui-ci ne veut pas faire ébruiter qu’il est venu en aide à son vieil ami. Il ne veut pas être accusé de favoritisme par les gens riches et célèbres, ni les journaux.

C’est à présent le tour de Scottie contre un adversaire que je reconnais aussitôt. Il s’agit de Tom, l’un des Coordinateurs qu’on a rencontrés quelques jours plus tôt. Ce dernier est motivé à gagner son combat. Je peux voir Jenny et Katia dans les estrades en face des nôtres. Il faut croire qu’elles aussi sont en ville. Katia me voit et me salue. Je lui fais un sourire et lui fait signe à mon tour. Galifeu est installé derrière nous et observe les quatre combats en cours, d’une vitesse hallucinante. J’ai de la difficulté à suivre tous ces combats, pour être honnête, mais mon Pokémon est très attentif. J’ai l’impression qu’il cherche de potentiels rivaux.

Plusieurs de ces combats se terminent rapidement, mais la plupart d’entre eux sont beaucoup plus lents et stratégiques. Kylie se penche vers l’avant de son siège, mettant ses mains devant son visage et se concentre sur le combat de son frère. Je ne vois pas Jake. C’est possible qu’il soit dans une salle d’attente ou bien aux toilettes.

Tom choisit un Mystherbe comme Pokémon, Scottie appelle donc Piafabec. En moins de trente secondes, Tom perd le combat. Mystherbe peut à peine bouger, Piafabec le picore comme s’il s’agit d’un repas sur deux pattes. Scottie rappelle son Pokémon, embarrassé. Après avoir gagné, il retourne s’asseoir dans les estrades et attend son prochain tour.

— Il n’a vraiment pas de veine, ce Tom, je soupire. Il devrait s’entraîner plus souvent. J’ai l’impression qu’il ne prend pas tout ça au sérieux.

— C’est aussi ce que je me dis, me répond Kylie. L’autre jour, il s’est fait démolir par Diana en moins de vingt secondes, t’imagines ?

— Vingt secondes !?

— Ouais ! Et les juges ont dû prendre une pause afin de consoler son Pokémon, car ce dernier était inconsolable.

— Ouf… !

Jake finit par revenir dans la grande salle et un arbitre le choisit pour combattre puisqu’il est l’un des prochains sur la liste des épreuves d’éliminations. J’ai cru comprendre qu’ils ont dû refuser les inscriptions au bout de cent applications, ce matin. Il y a beaucoup de touristes en ville et les organisateurs ne se sont pas attendus à tant de participants. Heureusement pour tout le monde, plusieurs des combats se terminent rapidement.

— À ce rythme, ils n’auront pas besoin d’une deuxième journée pour terminer ces combats, me dit Kylie en m’offre un morceau d’orange.

Je prends le fruit en silence alors que j’observe le combat de Jake. Celui-ci a choisi Évoli contre le Salamèche d’un Dresseur. Le lézard égratigne Évoli à quelques reprises avant que ce dernier ne charge vers lui, suivi d’une morsure. Après une minute à lutter l’un contre l’autre, le Salamèche utilise son attaque Flammèche et Évoli utilise l’attaque Météores qu’il a appris de l’un de ses parents, d’après notre ami. L’intensité des flammes contre les étoiles tranchantes finit par causer une explosion. Le lézard perd le combat et Évoli gagne de justesse. Jake ramasse son Pokémon et va le soigner à l’infirmerie improvisée par la Ligue.

— Jake s’en sort bien jusqu’à présent, dis-je. Évoli s’est beaucoup amélioré depuis qu’il voyage avec nous.

— Tu devrais voir comment puissant est son Phyllali ; celui qu’il garde à Johto, dit Kylie. Il a gagné plusieurs compétitions grâce à lui.

— Phyllali ? Où a-t-il bien pu trouver une Pierre Mousse ? Elles sont plutôt rares à Kanto.

— Il y a quelques endroits humides dans notre région, donc j’en déduis qu’il a dû en trouver une quelque part près de Rosalia ou encore dans l’une ces jungles que l’on retrouve près des montagnes. Celles-là ne sont pas vraiment sur les cartes, mais quelques Dresseurs de Bourg Geon se servent de cet endroit pour leurs entraînements.

— Au fait, est-il vrai que Jake ait commencé son voyage initiatique en même temps que vous ? J’ai cru comprendre que son Feurisson a été reçu en même temps que ton Aligatueur et le Méganium de ton frère.

— Ouais, c’est le cas. Il a fait quelques arènes et compétitions avec nous avant de retourner chez ses parents lorsqu’il a appris que sa famille avait besoin d’aide à leur boutique. Son père est tombé malade et sa mère ne pouvait pas s’occuper de leur entreprise quand son mari était cloué au lit… Donc…

— Au moins son père va mieux aujourd’hui. Il parlait avec lui au téléphone, l’autre soir.

— Mm hmm… Jake a quand même collectionné les badges, mais n’a pas pu se rendre au championnat. Il était trop tard lorsqu’il a obtenu son dernier badge et il a dû se résoudre à attendre l’année suivante. Je crois que c’est à partir de ce moment qu’il a décidé de rejoindre la bande de son pote, tu sais, celui qui a été blessé à cause des explosions du musée… Bref, il y a aussi l’incident avec Vicky qui l’a forcé à nous quitter et à prendre ses distances…

— Ça n’a pas dû être évident d’essayer de garder contact avec lui…

Elle hoche la tête et observe Scottie qui entame à présent son deuxième combat. Cette fois, il choisit Bulbizarre contre le Ptitard de son adversaire. Rapidement, il utilise l’attaque Fouet Lianes et assomme son adversaire brutalement. Mais je rêve ! Le combat n’a même pas duré dix secondes ! Scottie retourne s’asseoir et met ses mains dans ses poches. Bulbizarre le suit et s’installe à côté de lui. Le pauvre Dresseur contre qui il s’était battu est encore sous le choc et ça prend un arbitre pour le ramener à la raison.

— Ma foi, il est fort ton frère, dis-je en clignant des yeux. Pour quelqu’un qui n’aime pas la violence… il est brutal.

— À force de t’entrainer, ses Pokémon sont devenu aussi forts que les tiens, explique Kylie. Aussi, le fait que nous ayons des Capsules Techniques nous donne un certain avantage sur l’apprentissage de nos Pokémon.

— Merci encore de me permettre d’en utiliser, je réplique, gênée.

— Pas de quoi ! Elles ne nous serviraient à rien, sinon…

Jake revient de l’infirmerie avec Évoli. Cette fois, il doit combattre contre un nouvel adversaire. Il envoie Joliflor contre le Pikachu d’une fille que je reconnaissais, il s’agit de Jenny. Finalement, je me suis trompée : Tom n’est pas le seul à participer au tournoi. Je vois que Katia est aussi l’une des participantes et qu’elle a son propre match à livrer. Mon regard s’attarde sur Jake contre Jenny. Je suis curieuse de voir comment ce combat va se terminer… Surtout parce que Joliflor esquive facilement plusieurs attaques.

Le Pikachu de Jenny lance Fatal Foudre sur Joliflor ; cette dernière contrattaque avec Mega-Sangsue, ce qui sape l’énergie vitale du rongeur. Puisque le terrain permet aux Dresseurs de jouer avec le décor, cela inclue la terre. Jenny ordonne à son Pikachu de creuser un tunnel. Chaque fois que ce genre d’attaque se produit dans une arène, les responsables doivent ensuite réparer ces fissures. Heureusement pour la Ligue Pokémon, le sol est composé de terre et se remplace facilement avec un bon coup de pelle.

Confuse, Joliflor se tourne dans tous les sens et essaie de suivre les mouvements du Pikachu à travers les vibrations du sol. Lorsque la souris sort du sol pour attaquer Joliflor, Jake lance un ordre à sa partenaire d’éviter l’attaque et elle exécute une pirouette pour se cacher derrière le rongeur. Jale ordonne alors à son Pokémon d’attaquer Pikachu avec Éclat Magique. Une explosion lumineuse et colorée repousse alors le rongeur électrique qui roule jusqu’à sa Dresseuse. L’arbitre déclare le match terminé, puisque le Pikachu est inconscient.

Jenny baisse la tête et la secoue en rappelant son Pokémon. Ainsi donc, elle et Tom ont été éliminés durant les premières manches. Katia semble bien se débrouiller de son côté. Je vois la petite blondinette courir en direction de la rousse afin d’aller la consoler, après son propre combat. Comme toujours, Papilusion se repose sur la tête de sa Dresseuse.

— Tssk… ! Jenny est une chiffe molle, dit Kylie. Elle n’est pas assez compétitive. Elle a l’air de se foutre de ses combats et ne donne pas assez d’importance à ses entrainements. Elle ne risque pas de se rendre loin dans la Ligue Pokémon de Kanto...

— Ou peut-être était-elle tout simplement distraite ? suggéré-je.

— Allons, Estelle… Elle a perdu contre Jake et toi. Ton Pokémon est plus jeune que le sien. Ça se voit qu’elle n’a pas l’étoffe d’un Dresseur. Elle perd son temps, si tu veux mon avis.

— Marrant. Je ne te pensais pas si étroite d’esprit.

Elle me fusille du regard, puis hoche la tête.

— C’est bon, tu as raison, dit-elle. Décidément, tu sais comment me faire sentir mal toi…

— Que veux-tu que je te dise ? Si tu ne nous avais pas, Scottie et moi, tu ferais n’importe quoi en ce moment. Il faut bien qu’on t’aide un peu avec ton débordement d’énergie.

— Mouais, mouais…

— Je suis sérieuse, continué-je. Ce matin en nous levant, tu as failli percuter la vieille dame qui vit près du Centre, quand tu es sortie pour aller faire ton jogging. Heureusement pour elle que ton frère avait son Bulbizarre non loin de l’entrée, sinon la pauvre dame serait déjà six pieds sous terre… Tu aurais dû voir la réaction de ton frère lorsqu’il a fait soulever cette femme, quelques mètres au-dessus de toi.

— Puisque que je vous répète que je ne l’ai pas vue… râle-t-elle, grincheuse. J’avais mes écouteurs sur les oreilles !

— Oui… mais franchement, il faudrait que tu fasses un peu plus attention la prochaine fois.

Je retourne mon attention sur le champ de combats. Cette fois, c’est au tour de Scottie. J’ai arrêté de compter le nombre de Dresseurs restants, mais je me rends compte qu’un arbitre a un compteur au cadran affiché au centre de la pièce. On a qu’à lever la tête pour lire le chiffre. Il reste au moins soixante-sept combats, y compris la grande finale. Je crois bien que nous sommes coincés ici pour au moins deux heures, pas que ça me dérange, mais j’ai hâte de voir des combats plus intéressants.

Pour être honnête, il n’y a que Scottie, Jake et Katia qui semblent avoir une assez bonne maîtrise de leurs talents et de leurs Pokémon. Les autres sont tous à un niveau inférieur, sauf l’individu louche vêtu de noir que j’ai cru voir à Argenta, l’autre jour. Je me souviens que c’est le partenaire de Yuki, la chanteuse pop qui essaie de percer comme Coordinatrice. Cette dernière est assise à une estrade plus éloignée de la nôtre, mais je la vois qui serre sa Nymphali dans ses bras. Elle est de meilleure humeur que la dernière fois que je l’ai vue, après avoir été rejetée après la première manche du Concours.

Le dresseur en noir, je ne retiens toujours pas son petit non, invoque un Noctali à deux reprises et a remporté trois combats jusqu’à présent. À ma grande surprise, ni Jake, ni Scottie ne se sont confrontés à lui. Je crois que les arbitres et l’Infirmière Jenny souhaientent jumeler les Dresseurs plus forts durant la dernière étape de la compétition, histoire de créer un spectacle époustouflant. Il y a de nombreux journalistes sur place qui couvrent l’évènement, alors je parie que tout ceci est filmé en direct.

Je suis honnêtement heureuse de voir que cette compétition connaisse un succès. Ça nous a changé les idées, suite aux incidents d’Argenta.

— Colossinge n’en ferait qu’une bouchée de ce Noctali, dit Kylie qui remarque le dresseur en noir. T’as vu son expression ? Il a l’air de se foutre complètement des autres compétiteurs. Ce genre de mec qui se croit supérieur aux autres... je les déteste.

— Qui sait ? Peut-être va-t-il se rendre loin dans la Ligue, dis-je. Ça te donnera une occasion de plus d’entraîner tes Pokémon.

— Mouais, maintenant que tu le dis… Par contre, j’ai cette envie dingue de lui planter mon poing dans la figure, si tu vois mon avis.

— Du calme, Kylie…

Celle-ci fronce des sourcils alors qu’elle observe le Dresseur en noir puis serre des poings en secouant l’un de ces genoux. Je la voos rarement aussi agitée, sauf lorsqu’il est question de manger le dernier burger que son frère a tendance à cuisiner depuis que Jake a rejoint notre groupe.

Il est rare que je mange des burgers végétariens qui me font penser à de la vraie viande. Kylie, Scottie et moi somment omnivores, mais Jake ne digère pas vraiment les viandes pour une raison de santé, alors nous essayons de lui cuir des aliments végétariens le plus souvent que possible. Jake jure que c’est parce qu’il boit beaucoup trop de thé, mais je crois que c’est une blague pour cacher le fait que son estomac est plus fragile que les nôtres. Je le vois rarement manger des aliments solides ou qui contiennent trop d’acides. À part ça, il pète la forme.

Kylie claque des doigts devant mes yeux, ce qui me sort de ma torpeur. Elle pointe le champ de combats. Le Dresseur en noir va se mesurer à Jake, dans un instant… Je me demande qui gagnera. Je cligne des yeux et observe le jeune homme qui cachait l’un des siens derrière une mèche folle. Il ne m’inspire pas confiance celui-là… Je ne sais pas pourquoi.

Annotations

Recommandations

Kentyn
Enfin Haïkus il n’y en a pas beaucoup... plutôt mokis et bribes poétiques libres..
84
90
1
1
ElliePyroFire
Kali mène une vie qui devient pesante. À travers ses souvenirs, la jeune femme revit ses traumatismes et tente de s'accrocher, d'avancer en espérant que son cauchemar se termine enfin...
(Inspiré de faits réels)
75
50
60
29
Rêves de Plume

Fixer l'infini
Dessous le ciel étoilé
Rêverie nocturne
274
127
4
1

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0