Chapitre 13 : La danse du singe

15 minutes de lecture

Estelle, 16 ans
Spectatrice dans l’estrade

Nous sommes tous penchés près de la barre de fer devant nous qui nous sépare de l’arène. J’essaie de voir à travers le nuage de poussière provoqué par la chute du Ptéra après l'attaque Queue de Fer de Salamèche. A ma grande surprise, lorsque le tout se dissipe, le ptérodactyle est inconscient alors que Salamèche regarde son adversaire, abasourdi.

Forrest soupire et rappelle son partenaire dans sa Poké Ball.

— Décidément, je me suis trompé de Ptéra, dit-il. Celui-là est né il y a quelques mois et je n'ai pas encore eu la chance de l'entrainer convenablement. Mais un point reste un point. Tu dois maintenant abattre deux autres de mes Pokémon et tu gagneras ce match.

Kylie n'a pas l'air si convaincu qu'il s'est trompé de Ptéra. Elle se balance lui fait le doigt d’honneur. Elle rappelle aussitôt son Salamèche à ses côté et renvoie Férosinge au combat. Celui-ci s'est remis du choque qu'il a subi avec le Racaillou. Cette fois, le Champion choisit de faire un Onix comme Pokémon.

— Alors, le gamin ? le nargue Kylie avec un sourire mesquin. C'est tout ce que t'as à me proposer !?

— Ky’, c'est presqu'un gamin ! lance Scottie depuis les estrades.

— Ce poseur ne sait pas à qui il s'oppose ! Je suis la grande et l'unique Kylie, la fureur de Johto ! S'il pense que je vais me laisser intimider par ses tactiques, il se trompe !

Scottie secoue sa tête ; Jake trouve la situation amusante.

— Pour quelqu'un qui a une grande gueule, tu gesticules beaucoup plutôt que d'agir, dit Forrest qui garde son calme. Je te propose de goûter à ta propre médecine, si tu le veux bien.

— Où veux-tu en venir, morveux ? réplique sèchement Kylie.

— Onix, utilise Vantardise !

— Oh fais chier… déclare Scottie à côté de moi.

— Meeeeeeeeerde ! râla la Dresseuse.

Vantardise augmente la puissance de l'adversaire mais le perturbe tellement qu’il le rend confus. Il y a donc de grandes chances que cela se retourne contre Férosinge. L'attaque d'Onix n'a pas manqué sa cible. On peut déjà voir le singe au nez de cochon danser sur un rythme lent et engourdi devant sa partenaire. Il gémit mollement et trébuche.

— Tricheur ! beugle Kylie. Mais pour qui tu te prends, bordel !?

— Continue comme ça et tu vas perdre, dit Forrest qui lui retourne le sourire mesquin de tout à l’heure.

— Seuls les perdants parlent de cette manière !

— Pourtant, n'est-ce pas le ton que tu emploies depuis tout à l'heure ?

Il joue se joue d’elle. Scottie s'en est rendu compte bien avant Jake et moi. Je secoue la tête et prie le ciel pour que notre amie réalise qu’elle s’est piégée à cause de son attitude. Tant qu’elle répondra à ses remarques, il prendra un sale plaisir à la provoquer avec des coups aussi énervants. Je crois que j'ai compris comment il joue. Il provoque les gens mais si ces derniers ne répondent pas à ses remarques, il calme son jeu et laisse ces derniers une chance de gagner. C'est ce qui est arrivé avec Ptéra. Kylie s'est calmée un peu et s'est concentrée sur le combat plutôt que de laisser l'insulte la provoquer. Pour cette raison, il n'a pas donné d'ordre à son Pokémon afin d'esquiver le coup et voilà que ce dernier est inconscient. Peut-être suis-je en train de me tromper sur toute la ligne, mais j'ai vraiment l'impression que c'est ce qu'il fait avec Kylie. Ceci est un test de comportement et rien d’autre.

La punk décide de ne pas répondre au dernier commentaire. Elle ferme les yeux un moment, puis prend une grande inspiration avant de jeter son regard sur Férosinge. Elle se jette sur celui-ci, le tourne vers elle et lui donne quelques claques au visage. Lorsqu'il reprend ses esprits, Férosinge la regarde avec intensité et renifle un bon coup.

— Férosinge, ne te laisse pas avoir par ce serpent de pierres ! dit-elle. Tu es plus fort que lui !

— Grouuuiiik, dit ce dernier qui saute des bras de sa maîtresse.

— Maintenant, montre-lui le combo que je t'ai appris cette nuit !

— Hein ? dis-je, la tête penché d’un côté.

Férosinge disparait alors dans un flash et réapparait à plusieurs endroits à la fois, autour du gigantesque serpent de pierres. Est-ce l'attaque Reflet ? Je vois aussitôt le singe commencer à bondit d'une réflexion à l'autre à une vitesse folle, puis quelques secondes plus tard, alors qu'Onix est confus, le singe s'élance dans les airs et colle un coup de poing bien placé dans la gueule de son adversaire. Le serpent de pierres se met à hurler de rage.

— Pas mal ! formule Forrest. Maintenant Onix, lance Piège de Roc !

Un Piège de Roc ? Scottie se gratte le bout du nez et se mord la lèvre inférieure pendant qu’il réfléchit.

— Si Kylie décide d'appeler Salamèche ou bien Carapuce, elle risque de causer du mal à Férosinge, explique celui-ci. Elle n'a donc pas le choix de combattre avec lui pour le prochain tour et probablement ceux qui vont suivre. Je crois qu'il essaie de lui faire perdre patience.

— Mais la prochaine attaque de Férosinge risque de faire perdre connaissance à Onix, pourquoi risquerait-elle un échange ?

— D'après moi, il ne veut pas gaspiller son tour puisque Férosinge est toujours sous l'effet de la technique Reflet, dit Jake.

— Il marque un point, répond Scottie qui hoche la tête.

Notre amie décide de ne pas se laisser impressionner. Son corps se raidit et elle concentre toute son énergie dans son prochain ordre afin que Férosinge la comprenne.

— Très bien, Férosinge ! lance-t-elle. Maintenant, utilise Poing-Karaté une dernière fois !

— Grouiiiiik ! couine le singe avant de bondir de sa cachette.

— Grrrrr, gémit l'Onix qui reçoit l'attaque de plein fouet.

Le serpent de pierre tombe au sol, et se fracasse lourdement autour de son maître qui rappelle celui-ci, déçu. Il ne lui reste plus que Racaillou, mais il n'a plus rien à dire à la Dresseuse. Il semblerait qu'elle ait comprit son petit jeu et qu'elle va en finir avec lui. Au moment où il s'apprête à appeler son dernier Pokémon, nous assistons aussitôt à un phénomène inhabituel. Le corps de Férosinge s'illumine un instant, puis se met à grandir et s'élargir doucement avant de prendre l'apparence de son évolution. Colossinge se dresse ensuite devant les yeux de sa maîtresse, qui ne peut à peine contenir sa joie.

— Je déclare forfait, dit Forrest. Tu gagnes.

— Hein !? beugle Kylie. Mais tu as encore Racaillou et son Poing-Éclair est super fort, quoi !

— Je ne vais pas gâcher ton plaisir davantage, Colossinge a besoin de respos et tu l'as mérité ton badge. Tu as fait preuve de bravoure et de tenacité, ce qu'il faut pour cette Ligue. J'admets ne pas l'avoir joué facile avec toi, mais tu as su me prouver que tu pouvais m'apprendre quelques trucs. J'ai été très étonné de voir que tu as appris Queue de Fer à ton Pokémon Feu.

— Mais euh… Mon combat alors ? Déjà terminé ?

Kylie est déçue que son duel soit déjà terminé, mais Forrest marque un poing. Malgré l'évolution de son Pokémon, notre amie ne réalise pas que Colossinge a déjà assez souffert du Poing-Éclair et qu'il ne pourra pas endurer un autre combat, du moins, pas dans cet état. Il est recouvert de poussière et a mal partout. Sans oublier que Kylie lui a foutu plusieurs claques un peu plus tôt après qu'il ait subit l'attaque Vantardise. Le pauvre singe doit être dans un sale état…

Forrest s'avance vers Kylie et lui remet le badge de l'arène. Ensuite, il lui serre la main.

— Reviens me voir dans quelques mois, si tu désires combattre à nouveau, dit-il. Je serais honoré de me mesurer à toi quand tu auras amélioré ton équipe. Je ferais la même chose de mon côté !

— Ah, pourquoi pas ? Je suis partante ! s'exprime Kylie, souritante, qui serre Colossinge dans ses bras. La prochaine fois, mon équipe sera plus complète et tu as intérêt à ne pas interrompre notre combat avant que tous tes potes soient inconscients, compris ?

— Ouais, ouais…

C'est… tout ? Ce combat a été très intense, je suis surprise de voir qu'il déclare forfait ainsi avant même de retourner Racaillou sur le terrain. Peut-être que l'évolution de Férosinge à Colossinge l'a intimidé ? Jake et Scottie se sont déjà levés pour aller rejoindre Kylie. Je suis muette, ne sachant pas quoi dire dans une situation pareille. Je me contente de sourire. Poussifeu est soulagé de la tournure des évènements.

Nous sortons de l'arène avec Kylie qui admire son joli badge qu'elle attache à l'intérieur de son blouson. Colossinge bombe son torse fièrement en marche à nos côtés. Ça me fait tout drôle de voir qu'il a changé de forme aussi rapidement. Ce n'est pas la première fois que j'assiste à une évolution, mais ça me surprend toujours.

— Félicitation pour ta victoire, dit Scottie, une main sur l'épaule de sa sœur. J'ai cru pendant un moment qu'il allait t'avoir toute crue.

— Allons, ne dis pas de sottises ! Mon Colossinge avait l'avantage!

— Ouais, mais il faisait tout pour te provoquer, lui reproche son frère. Tu as presque perdu à cause de ton tempérament…

— Des détails…

Scottie roule des yeux. Jake se met les mains derrière la tête, le regard dans les nuages. Je suis comme dans un monde à part, ne sachant pas trop où j’en suis avec tout ça.

— Alors, on fait quoi maintenant ? demande le musicien. Pourquoi n'allons-nous pas célébrer cette victoire avec une glace ?

Une glace… Ouais, une glace ! Ça me fera du bien. Les jumeaux opinent du chef à cette idée, mais avant, on décide de se rendre au Centre Pokémon afin de soigner les partenaires de Kylie. Lorsque Scottie et elle s'éloignent au comptoir, je me retrouve seule avec Jake. Celui-ci a remarqué mon malaise et s’inquiéte pour moi.

— Ça ne va pas, Estelle ? Tu n'as rien dis depuis la fin du combat.

— Je… hésité-je. J'ai beaucoup d'introspection à faire.

— Ah, je vois…

— Je n'ai toujours pas trouvé quelle discipline m'intéresse le plus avec les Pokémon et après avoir vu le combat de Kylie avec Forrest, je me suis sentie envahir de honte à l'intérieur… Parce que je n'ai toujours pas trouvé ma place…

— Tu n'es pas obligée de participer à la Ligue, tu sais ? Moi je n'en vois pas l'intérêt. Je suis musicien et j'aime jouer de la musique partout où je passe. J'ai mes Pokémon, mais pour moi les combats ne sont pas aussi importants, tu vois ? Tout comme Scottie, j'ai une philosophie très différente en ce qui concerne mes p'tites bébêtes.

Il a raison. Rien ne me force à participer à la Ligue Pokémon. Pourtant, je me sens comme si je suis en train de trahir mon père puisque je n'ai pas encore essayé de combattre dans une arène. Je suis supposée essayer de nouveaux trucs et je suis partie en lâche plutôt que de demander à Forrest de se mesurer à moi. Pourtant, je n'ai pas eu ce problème lorsque je me suis mesurée à Kylie, l'autre jour.

Puis, je ferme les yeux un instant et je revois la danse de Férosinge dans ma tête. Une telle vitesse, une telle classe digne de sa maîtresse. Ce combat n'était pas seulement la victoire de Kylie, mais celle de ses Pokémon. Mais ce qui m'a choqué, c'est à quel point je suis en admiration devant le spectacle de ses Pokémon et aussi la beauté de leurs mouvements. Dans ma tête, tout ça prend des formes violentes, mais d'un charme à en couper le souffle.

J'imagine un air de musique rock joué dans ma tête alors que je revois ces images déferler dans mon esprit. J’imagine aussi Salamèche qui survole presque l'arène alors qu’il plaque le Ptéra avec sa Queue de Fer. Mon cœur palpite à une vitesse hallucinante ; je me sens envahie d'une sensation étrange… Je suis inspirée, mais à la fois nostalgique de cet évènement qui n'a duré que quelques minutes à peine.

Serai-je en mesure de produire un tel spectacle avec mes propres Pokémon ? Dois-je demander conseil aux jumeaux ? Mon cœur se sent à présent vide de toutes ces émotions fortes. Mon malaise revient tranquillement, suivi d'une tristesse. Mon avenir m’inquiète.

— Écoute, dit Jake. Je vais dire à Kylie et Scottie que tu ne te sens pas bien. Va te louer une chambre pour le reste de la matinée. Tu as besoin de passer un peu de temps avec tes Pokémon, ça se voit. Je suis souvent dans cet état lorsque je sens mon côté artistique se rouiller et que je suis dans une énorme panne d'inspiration. Le mieux que tu puisses faire pour le moment, est de te reposer… Va dormir et nous te retrouverons pour le déjeuner, d'accord ?

J'hoche la tête. Il a raison. Inutile de me tracasser avec ces détails. Ma tête a besoin d'un peu de tranquillité et de solitude. Je n'ai pas vraiment été seule depuis mon arrivée à Kanto et j'ai grand besoin de simplement fermer les yeux dans un grand espace, me détendre en silence et profiter de l'occasion pour reprendre des forces.

Je marche donc au comptoir des chambres et je salue Kylie et Scottie alors que Jake leur explique la situation. Aussitôt ma clé en mains, je me dirige vers la salle qui m'est attribuée. Poussifeu, toujours dans mes bras, se demande si je vais bien. Il lève la tête et couine en me regardant. Pour toute réponse, je lui caresse la nuque.

Je ferme la porte derrière moi et je dépose mon sac près du lit que je choisis à ma gauche. Je remarque que c'est la même chambre dans laquelle j'ai dormi la veille, avec les jumeaux. Après m’être allongé sur sur un lit quelconque, je ferme les yeux. La tension que je ressens dans mes épaules et mon corps diminue lentement, bien que soudainement, je me mette à pleurer de rage et de honte. Poussifeu se blottit contre moi et essaie de me réconforter.

Suis-je jalouse de Kylie et de son succès ou suis-je tout simplement épuisée de ne pas comprendre quel est mon but dans la vie ? Cette lutte éternelle qu'est l'âge adulte va finir par me rendre folle. Travailler, puis fonder une famille, puis encore travailler. Où se trouve mon rêve ? Où est l'inspiration ? Où est ma place dans cet univers aux créatures majestueuses et leurs multiples talents ? Suis-je vraiment destinée à succéder mon père dans cette compagnie d’avions qui ne m’intéresse même pas ?

Hé ho, Créateur de ce monde !? Je suis en train de devenir folle !? Donne-moi un signe que je ne suis pas sur une pente descendante ! Oh sapristi… Je suis en train de perdre la raison…

J'étouffe mes pleurs en me tourne contre mon oreiller, Poussifeu me regarde en silence et espère que ma crise va passer. C'est la première fois depuis des mois que je ressens cette profonde tristesse m'envahir. Normalement, c'est lorsque mon père s'absente longtemps que je me sens ainsi… Mais là, ce sont toutes ces émotions nouvelles et vieilles qui commencent à me faire mal. J'ai tant de souvenirs positifs et d'anciennes blessures qui s'entremêlent dans mon esprit.

Comme c'est marrant… Je peux aider Kylie à se remettre de ses sentiments refoulés, mais je suis incapable de gérer ma propre tête qui lutte sans cesse pour trouver un équilibre !

Puis, je tombe du lit en ne faisant pas attention à la façon dont je me suis tournée. Je cogne ma tête contre la commode et pousse un petit cri de douleur, au passage. Je me frotte alors le crâne, il me fait mal.

— Poussiiiii ? couina mon Pokémon qui accourt vers moi.

— Ce n'est rien… je lui mens, pour le rassurer. Je vais bien…

— Poussi ! grogna celui-ci, avant de me picorer la tête.

Il doit me trouver ridicule à me morfondre ainsi. Je me débats avec lui un instant avant de réaliser qu'il ressent ma douleur et qu'il n'aime pas me voir aussi pessimiste.

Mais bien sûr ! Mes Pokémon… ils sont la réponse à mes soucis. Je dois leur faire confiance. Ils sont là pour m'aider. Pourquoi n'y ai-je pas réfléchi plus tôt? Je sors donc Abo, Carapuce et Pichu de leurs Poké Balls, puis je les regarde à tour de rôle.

Tous trois affichent la même expression que Poussifeu. Ils ont ressenti ma détresse et me câlinent déjà avec leurs petites pattes, ou bien en posant leur tête sur l'une de mes épaules pour le cas d'Abo. Je pleure, mais je me sens cette fois réconfortée par la présence de mes Pokémon. Ils ont été là depuis le premier jour de mon aventure et ils savent mieux que quiconque ce que c'est que de vivre tout ça, pour la toute première fois.

— Nous devons apprendre à suivre notre voie, tous ensemble, dis-je en regardant mes bébés. Sans vous, je ne sais pas ce que je deviendrai…

— Carapuce, couine ma tortue qui me tapote la main.

— Abo… Sss… siffle mon serpent.

— Piii ? couine la souris, un peu trop jeune pour comprendre mes mots. Pii, pii, piichu ?

Je ne peux pas continuer cette quête initiatique sans me lier davantage à mes Pokémon. Ils ont tous leurs rêves et leurs personnalités qui leur sont propres. Je n'ai pas assez combattu à leurs côtés pour ressentir l'esprit compétitif qui fait tellement plaisir à Kylie. Mais en même temps, je n'arrive pas à m'ôter l'image de Férosinge de mon esprit. Ce spectacle était époustouflant… Je veux créer quelque chose d'aussi grandiose avec mon équipe !

J'imagine une danse de flammes et d’éclairs, valsant dans les airs alors que l'attaque atteindrait un adversaire quelconque. J'aimerai un jour essayer ce truc avec Poussifeu et Pichu, lorsqu'ils seront assez âgés et entraînés pour comprendre ma vision. De nombreuses opportunités s'offrent à moi… Mais comment trouver ce qui me convient le mieux ? J'hésite encore à affronter Forrest. Suis-je prête pour un combat avec lui ? Je ne crois pas. Il me faut agir.

Je décide qu'il vaudrait mieux pour moi de passer un peu plus de temps avec mes Pokémon et pour cette raison, je vais faire une sieste. A mon réveil, je vais aller m'entraîner dans la Forêt de Jadielle. Voilà ! Ma décision est prise ! Si l'appétit vient en mangeant, comme on dit, je vais devoir mettre ma main à la pâte et faire cuir mon propre gâteau ! Enfin, je ne sais plus trop où je veux en venir avec mes métaphores. La fatigue et la peine me font perdre la tête.

Je finis par m'endormir au pied de mon lit. Mes quatre Pokémon m'entourent et veillent sur moi alors que je fais cette longue sieste dont j'ai tant besoin. Encore une fois, dans mon esprit, je revois la dance du Férosinge et son attaque surprise surprenante. Encore… et encore… Que dois-je faire avec mon équipe pour qu’elle devienne si spectaculaire ? Si grandiose ? Cette sensation forte que j'ai ressentie était si intense que j'avais l'impression que mon cœur allait éclaitée. Je ne comprends pas tout, je ne prétends pas être meilleur que quiconque… mais ça, c'était de l'art !

L'image de mes rêves prend une tournure différente lorsque je vois tout à coup le visage de mon père apparaître sur le long corps d’Abo. Je sursaute de panique et remarque que je suis à nouveau dans ma chambre. Je pousse un soupir de soulagement et remarque que je me suis assoupie pour une quarantaine de minutes. Mes Pokémon dorment autour de moi, tous confortables d'être à l'extérieur de leurs Poké Balls. On va bientôt servir le déjeuner, je peux déjà sentir les arômes des repas qui passent en-dessous de ma porte de chambre.

J'ai vraiment eu besoin de cette sieste, finalement. Je me sens rafraichie, bien que j'aie mal au postérieur à cause d'être restée assise ainsi trop longtemps. Kylie et Scottie sont installés à notre table de ce matin et ils sont accompagnés de Jake. Celui-ci me sourit alors que j'arrive vers eux. Mes Pokémon m'ont tous suivi et ils sont contents de pouvoir se promener un peu. Scottie en profite pour m’inclure dans leur conversation en cours.

— Est-ce que ça va mieux, Estelle ? me demande-t-il, troublé. J'espère que nous ne te surmenons pas avec l'énergie de ma sœur. Nous n'avons pas encore mangé. Nous t’attendions.

Je fais signe que non de la tête. Jake ne leur a pas dit pourquoi je me sens ainsi. Je crois que par respect pour mon côté artistique, il préfère ne pas s'en mêler. Il leur a tout simplement dit que j'étais épuisée. Kylie, toujours égal à elle-même, se met à faire des bouffonneries de l'autre côté de la table, et s'amuse avec Abo dont elle se met à chatouiller le menton. Finalement, je n'ai pas vraiment besoin de m'isoler dans une chambre. Ma place, elle est très bien avec eux.

Je souhaite quand même prendre mon entrainement plus au sérieux… Je vais leur en parler après déjeuner.

Annotations

Recommandations

Kentyn
Enfin Haïkus il n’y en a pas beaucoup... plutôt mokis et bribes poétiques libres..
84
90
1
1
ElliePyroFire
Kali mène une vie qui devient pesante. À travers ses souvenirs, la jeune femme revit ses traumatismes et tente de s'accrocher, d'avancer en espérant que son cauchemar se termine enfin...
(Inspiré de faits réels)
75
50
60
29
Rêves de Plume

Fixer l'infini
Dessous le ciel étoilé
Rêverie nocturne
274
127
4
1

Vous aimez lire TeddieSage ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0