Entre la boulangerie et la banque

de Image de profil de Salomé1644Salomé1644

Apprécié par 4 lecteurs
Image de couverture de Entre la boulangerie et la banque

 A première vue, je ne l’ai pas reconnu. Elle avait tellement changé. Le corps autrefois musclé de ma sœur, n’était plus qu’os et maigreur. Ça faisait maintenant trois ans qu’elle était partie sans donner de nouvelles. Elle avait tout simplement disparue. Quand je m’étais dit qu’aller faire un petit peu de shopping en ville était une bonne idée, la dernière chose à laquelle je m’attendais était bien de voir ma sœur, là, assise par terre entre la boulangerie et la banque. Ses longs cheveux blonds autrefois brillant étaient emmêler et terne. Elle paraissait tellement vulnérable, assise sur sa petite couverture tachée. Le vert intense de ses yeux n’avait pas changé, mais son regard était désormais vide, dépourvue de toutes émotions. Elle semblait ne pas vraiment être là. Je n’osai pas tout de suite l’approcher. Avais-je peur d’elle ? Comment est-ce possible, c’est ma sœur ? Mais elle n’était plus du tout la même. En l’observant de loin, je me rendis compte qu’elle n’avait même pas de chaussures. Ses pieds sales et abimés cherchaient désespérément un coin de couvertures pour se réchauffer. Sa doudoune qui autrefois devait être rose, était déchirée au niveau de sont épaule et laissait apparaitre sa peau brunie par le soleil d’hiver. Son visage était terne et anormalement ridé pour son jeune âge. Son pantalon trop grand était sale et troué à de nombreux endroits. Elle semblait si malheureuse.

  Je pris mon courage à deux mains er m’avançai. En m’approchant j’aperçu, autour de son cou, le petit collier d’argent que je lui avais offert pour ses 16 ans. Le petit croissant de lune qui pendait autour de son cou était le seul vestige de sa vie d’avant. Comment avait-elle pu en arriver là ? Pourquoi n’était-elle jamais revenu à la maison ? J’était désormais à moins d’un mètre d’elle, je m’accroupis.

« - Léa ? »

 Elle me regarda et sembla ne pas me reconnaitre, son regard vide témoignait des épreuves qu’elle avait dû subir. Elle avait les traits du visage fatigués. Je distingua alors une larme couler de ses yeux cernés, descendre le long de sa joue blanche pour rejoindre le coin de ses lèvre gercées. J’en étais maintenant sûre, elle me reconnaissait !

Tous droits réservés
1 chapitre de 2 minutes
Commencer la lecture

En réponse au défi

Description

Lancé par Emeline Carret

Bonjour !

Mon défi est simple, je vous propose de decrire une personne.

Vous pouvez passer par toute sorte de desciption, une belle ou mauvaise personne, une personne que vous aimé ou la personne que vous detestez le plus. Elle peut être humaine animal ou surnaturel, peut importe.

Faite moi rêvée, je veut pouvoir voir la personne que vous me decrivez dans vos oeuvres :)

Commentaires & Discussions

Entre la boulangerie et la banqueChapitre2 messages | 3 mois

Des milliers d'œuvres vous attendent.

Sur Scribay, dénichez des pépites littéraires et aidez leurs auteurs à les améliorer grâce à vos commentaires.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0