95 - Un discours

3 minutes de lecture

Je n’ai pas le temps d’y réfléchir, puisque tous les employés de Tiltup commencent à nous encercler pour demander un discours au roi de la fête. Connaissant Nassim, je sais que ce genre de démonstrations le fait vraiment chier, mais qu’il est trop corpo pour ne pas jouer le jeu. Bien sûr, comme je n’ai aucune empathie dans ce type de moments, je me mêle aux autres et le supplie de nous abreuver de ses formidables paroles inspirantes sur comment survivre dans cet environnement. Abattu, il lève son verre pour demander le silence, puis commence à déblatérer sur la joie d’avoir fini sa carrière dans une entreprise telle que celle-ci, avec des personnes aussi charmantes.

— C’est d’ailleurs avec un grand enthousiasme, et beaucoup de soulagement, que je vous annonce que ma remplaçante est la plus charmante d’entre vous. Vous l’aurez bien deviné, Lara va reprendre le flambeau, je suis certain qu’elle fera un travail admirable. Lara, un discours pour tes nouvelles troupes ?

L’enfoiré ! Ça s’appelle le karma et je l’ai bien mérité.

En même temps, ça aide de mettre tous les patrons dans son lit.

C’est peut-être le moment pour moi de démissionner.

Ça va enfin filer droit par ici.

Je suis sûre que c’est une fausse blonde, elle se teint les sourcils, c’est obligé !

Même avec un plâtre, elle reste effrayante.

Et bah, ça commence bien cette histoire.

J’hésite. Est-ce que je les laisse mariner ou est-ce que je leur coupe l’herbe sous le pied ? Allez Lara, rentre leur dans le lard, c’est tout ce que tu sais faire de toute façon !

— Merci Nassim, tu m’as montré un très bel exemple. Pour tous ceux qui en doutent encore, j’ai eu cette promotion parce que je couche avec le fils du patron.

Oh, oh, oh, qu’est-ce que c’est réjouissant ! Il y a ceux qui ne savent pas où se mettre, ceux qui se demandent si c’est une blague, et ceux qui se sourient d’un air « je te l’avais dit ».

— Ce n’est sûrement pas parce que j’effectue mon travail dans des délais au moins deux fois plus rapides que les vôtres, que j’ai aidé à faire économiser des milliers d’euros pour vos primes de Noël, ou que j’ai un QI supérieur à la somme de ceux de tous les employés de Tiltup. Si ça avait été un homme à ma place, la question ne se serait même pas posée. Enfin bon, vous êtes tous un peu lents alors je veux bien concevoir que l’information met plus de temps à monter. Sur ce, bonne soirée, et vivement mon grand retour. On va bien s’amuser, vous allez voir !

Des applaudissements gênés résonnent dans la salle, suivi d’un rire sonore de la part de Nassim qui doit sans doute trouver la situation absolument géniale. Il faudrait que je pense à lui envoyer une facture pour avoir diverti tous les invités de son pot de départ.

Satisfaite des airs de remise en question que je lis sur tous les visages, je finis par me tourner vers Léo pour voir ce qu’il a pensé de mon petit discours. Après tout, lui aussi est concerné.

— Alors ? je demande.

— Tu sais que je n’avais pas encore prévenu mon père ?

— Ça pose un problème ?

— Pour moi, aucun, mais toi, tu viens de te faire inviter à dîner dans la demeure Toreda.

— Ce soir ?

— Probablement.

— Oh non, pitié, non, s’il te plait ! Je suis trop fatiguée, je ne pourrai pas supporter ça.

— À une condition.

Pourquoi ça ne m’étonne pas ? Avec lui, il n’y a que du chantage et des conditions. Je ne peux même pas lui en vouloir puisque c’est mon propre frère qui lui a conseillé de faire ça. Très clairement, aucun des deux ne me mérite.

— Quoi ?

— Tu ne pars pas au Brésil.

Tiens, ça aura été plus rapide que ce que je pensais.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Yanni
Mon premier poème publié ici... Un peu sombre mais j'espère qu'il vous plaira.
10
11
0
0
Défi
Mina singh
Marathon poétique 36/52
17
32
2
1
Défi
Aventador
Réponse au défi lancé par Touna :
"Vous devez écrire une histoire, aucun genre imposé, mais la particularité est que vous ne pouvez écrire qu'à partir de paroles de musique.
Vous n'avez pas le droit au rajout de mots sauf les mots de liaison.
vous avez le droit de prendre des paroles de plusieurs chansons différentes."

Ci-dessous les chansons dont j'ai utilisé les paroles :

1: "C'était hier" - Agustin Galiana : http://dai.ly/x6f1tl5
2 : "La vague à lames" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/xdwav1
3 : "Le rempart" - Vanessa Paradis (ici en duo avec Benjamin Biolay) : http://dai.ly/x1055b1
4 : "Pourtant" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5hptlh
5 : "N'oublie pas" - Mylène Farmer featuring LP (partie anglaise traduite par mes soins) : https://www.rtbf.be/auvio/embed/media?id=2367643#
6 : "Dès que j'te vois" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5hoop0
7 : "Dis-lui toi que je t'aime" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5sepfe
8 : "Je sais" - Claude François : http://dai.ly/x1qwlln
9 : "On n'oublie jamais rien, on vit avec" - Hélène Segara featuring Laura Pausini : http://dai.ly/x8otp
10 : "ON" - Joyce Jonathan : http://dai.ly/x6iw892
10
9
1
2

Vous aimez lire Lara YWT ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0