83 - Une imagination

3 minutes de lecture

Une fois arrivés, nous sommes accueillis par Félix qui a enfilé son tablier et s’apprête à nous cuisiner un repas « de chez lui », comme il dit. J’ai à peine le temps de le saluer qu’une infirmière débarque dans l’appartement avec tout son attirail de torture. Le regard que je lance à Léo doit être sacrément alarmant, puisqu’il vient tout de suite s’installer à côté de moi et me force à me concentrer sur lui pendant que l’aiguille se plante une énième fois dans ma cuisse.

Il laisse Arien raccompagner la saigneuse pour que je puisse rester dans ses bras un moment, puis mon frère vient s’installer à mon autre côté pour mettre mes jambes sur lui. Enfin, Félix branche son ordinateur à l’écran de la TV avant de venir s’asseoir à l’autre extrémité du canapé. Apparemment, ils ont décidé de visionner les vidéos qu’on a prises pendant notre dernier voyage au Costa Rica. Je soupçonne Arien d’encore vouloir se plaindre de la manière dont je l’ai traité. Tandis que Léopard me caresse les cheveux, Félix ôte mes chaussures et commence à me masser les pieds. Pour absolument rien au monde je n’échangerais ma place ! Je les laisse tranquillement pleurer de rire devant des images de mon frère en train de geindre parce qu’il a vu un serpent soi-disant de la taille de trois immeubles parisiens, et profite simplement de ce moment en remerciant la Déesse des femmes fortes de m’avoir gâtée à ce point.

Finalement, je craque et finis par joindre mes rires aux leurs en voyant Arien m’insulter de tous les noms parce que, oh mon Dieu, j’ai osé le réveiller en pleine nuit pour partir observer des animaux nocturnes. « Ça fait trois jours qu’on ne s’est pas lavés, je n’arrive pas à dormir à cause des putains de moustiques et j’en ai marre de bouffer la même chose à tous les repas. Je ne repartirai plus jamais avec toi, t’es qu’une grosse folle aux envies suicidaires et je vais te faire interner quand on rentrera en France, tu verras ! T’auras une putain de camisole parce que t’es un danger pour toi et pour les autres ! AAAAAAAAAH T’AS ENTENDU CE BRUIT ? LARAFFLE !! Y’A UN PUTAIN DE GUÉPARD QUI VIENT DE ME RENIFLER !! Je vais mourir, je vais mourir, je vais mourir ». Et c’est comme ça pendant encore dix minutes de vidéo, jusqu’à ce que je perde patience et que je le menace de l’assommer avec sa caméra.

— Voilà la preuve de l’une des centaines de fois où j’ai failli perdre la vie à cause d’elle, conclus mon frère.

— T’as raison, mon coeur, répond Félix en le prenant dans ses bras. Ce léopard imaginaire avait vraiment l’air sacrément effrayant !

— Vous avez remarqué les grandes dents imaginaires qu’il avait ? surenchérit Léo. J’en ai eu la chair de poule !

— Gnégnégnégné, ça fera moins les malins quand ça l’accompagnera dans une de ses aventures suicidaires.

J’en profite pour rappeler à Félix sa promesse de m’emmener au Bénin, puis celle de Léopard de m’emmener en Norvège. On finit par passer à table et, étonné, mon petit boulet se rend compte qu’il a le droit à une assiette végétarienne.

— Comment vous avez su ? demande-t-il.

— Lara m’a prévenu dès qu’elle a compris que tu serais avec nous ce soir, répond Félix.

Il ne m’a jamais clairement dit qu’il ne mangeait pas de viande, mais ça fait partie des petites choses que j’ai remarquées à son propos. Je dois avouer qu’après plusieurs jours de ce régime, je suis même convaincue que je pourrais moi aussi m’y faire.

— Comme quoi, il n’y a pas que des désavantages à sortir avec un cerveau sur pattes ! s’exclame mon frère.

— En même temps, est-ce qu’il faut vraiment être un génie pour se rendre compte que son mec est végétarien ? continue son cher et tendre.

— Ah, tu veux la défier sur ce terrain là ? T’es vraiment sûr de toi ?

OK, avec le temps, je sais reconnaître les moments où je vais servir de cobaye pour prouver ma supériorité intellectuelle. Mon frère sourit, puis se tourne vers moi.

Allez soeurette, montre lui de quoi tu es capable à cet ignorant !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Yanni
Mon premier poème publié ici... Un peu sombre mais j'espère qu'il vous plaira.
10
11
0
0
Défi
phillechat
Sandman
4
4
0
2
Défi
Lullaby-K6
Réponse au défi [Musique]

Pour nos choix. Pour notre « chute-libre » et les chemins inconnus. Pour le sens de la vie, tout simplement.
A toi, Nightwish.
3
11
1
1

Vous aimez lire Lara YWT ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0