77 - Un autre fils

3 minutes de lecture

« J’ai envie de toi »

« T’es où ? »

« Pourquoi tu ne me réponds pas ? »

« Tu sais quel est le sport le plus silencieux ? »

« Non, tu sais pas ? »

« Je prends ton silence comme une ignorance de ta part »

« C’était le parachute »

« Parce que y’a chut dans le mot »

« Tu sais, chut, ça veut dire tais toi »

« C’est un peu ce que tu fais depuis ce matin d’ailleurs »

« J’espère que t’es encore en vie »

Bon, puisque les SMS ne fonctionnent pas, je n’ai plus qu’à l’appeler jusqu’à ce qu’il décroche, ou alors jusqu’à ce que son téléphone n’ait plus de batterie. S’il pensait qu’une journée sans moi équivaudrait à un moment de tranquillité, il s’est largement trompé sur mon compte !

Heureusement pour lui, il décroche la cinquième fois. Dire que j’étais à deux doigts de lui laisser un message beaucoup plus menaçant que les autres.

— Allo ?

— Je peux savoir ce qui t’empêchait de me répondre ?

— Lara Potanski, c’est ça ? Je ne savais pas que mon frère était du genre à se taper les employés. En même temps, il a toujours eu un faible pour les petites blondes.

Et meeeeerde… !!! Putain de karma de merde ! J’ai essayé de faire la maline à le harceler, voilà que ça me retombe dessus.

— Est-ce que Léo est dans les parages ?

— Il dort. C’est toi qui l’as épuisé toute la nuit ? D’après les messages que tu lui as laissés, je vois que tu n’es pas du genre à être rassasiée si facilement. Peut-être que t’as besoin de quelqu’un qui saura mieux te satisfaire.

— Et toi, peut-être que t’as besoin de faire la paix avec le fait d’avoir une petite bite. Ça te permettra sûrement d’arrêter de surcompenser en agissant comme un vieux macho pervers.

— Tu veux venir vérifier la taille de ma bite en personne ?

— Vas-y, donne moi ton adresse. On va voir si tu feras toujours le malin quand t’auras le froc sur les cuisses.

— Tu sais que ce n’est pas très professionnel de faire ce genre de remarque à son patron.

— On verra qui est le moins professionnel de nous deux quand j’irai me plaindre aux RH que LE FILS du patron m’harcèle sexuellement.

—J’ai plutôt l’impression que c’est toi qui harcèles mon frère.

Il est sérieux à ne pas avoir compris que je parlais de lui ? Franchement, c’est pas croyable d’être con à ce point ! Je pourrais parler à une huître morte que ce serait la même chose. Autant les joutes verbales me redonnent de l’énergie, autant les conversations avec un abruti m’épuisent. Comment avoir encore foi dans l’univers quand on discute avec un mec pareil ?

— Tu diras à ton frère que j’attends son appel. Allez, bye, abruTim !

L’avantage de vivre avec l’un des fils du patron, c’est qu’on ne risque pas de se faire virer si on insulte l’autre. Enfin… j’espère pas. De toute façon, est-ce que j’aime vraiment mon boulot ? Non. Le problème, c’est que je ne sais pas ce que j’aime. Lire, boxer, voyager, être avec mon frère, être avec Léo, me parler à moi-même, insulter les autres. Quelles carrières s’offrent à moi avec tout ça ? À part chômeuse aigrie bien sûr. J’ai bien pensé à devenir coach de boxe, mais je ne pense pas que ça me stimulerait assez intellectuellement. Qu’est-ce qu’il reste alors ?

— On va déjeuner à l’extérieur ? me demande Arien.

— OK, mais on ne mange pas coréen.

— Indien ?

— Tu sais que je ne refuse jamais un Naan.

— Mélissa, tu veux te joindre à nous ?

Non, il n’a pas osé quand même !

Ce serait bien que mon assistante et ma petite soeur chérie d’amour arrêtent de vouloir s’entretuer.

C’est lui que je vais tuer !

— Pourquoi pas.

Elle se trompe totalement si elle pense que c’est comme ça qu’elle va dé-tomber amoureuse. Pourquoi, pourquoi, pourquoi ? Pourquoi les êtres humains sont aussi masochistes ? Accepter un repas avec une soi-disant psychopathe qu’on déteste et son frère gay dont on est amoureuse alors qu’on a aucune chance. Qui fait ça ? Les gens pensent que je suis timbrée, mais franchement, ils devraient sérieusement se remettre en question.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 2 versions.

Recommandations

Yanni
Mon premier poème publié ici... Un peu sombre mais j'espère qu'il vous plaira.
10
11
0
0
Défi
phillechat
Sandman
4
4
0
2
Défi
Lullaby-K6
Réponse au défi [Musique]

Pour nos choix. Pour notre « chute-libre » et les chemins inconnus. Pour le sens de la vie, tout simplement.
A toi, Nightwish.
3
11
1
1

Vous aimez lire Lara YWT ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0