39 - Un chantage

3 minutes de lecture

Finalement, Félix s’adapte assez rapidement à la situation et se mêle à la conversation sans aucun soucis. Ça n’a pas toujours été facile entre nous, surtout quand Arien m’a abandonnée pour aller vivre avec lui, mais ma jalousie a fini par se tasser. D’après ce que je lis de ses pensées, il est plus à l’aise avec moi maintenant que je ne le regarde pas comme s’il m’avait volé mon précieux. Les deux époux sont ravis d’avoir des invités. Apparemment, l’emmerdeur n’est pas du genre à ramener des femmes chez lui. Tant mieux. Quant à mon frère, il essaye le plus possible de ne pas en faire des caisses sur ma proximité avec Léo, de peur de me faire fuir. J’ai l’impression qu’il gonfle à force de garder toutes ses pensées pour lui et de ne pas les exprimer à travers des petites réflexions loin d’être subtiles.

— Au fait, tu n’as pas appelé les parents aujourd’hui, me chuchote-t-il.

— Ah merde, je ne sais même pas où est mon téléphone.

— T’inquiète, je les ai rassurés et leur ai dit que tu étais parti te reposer chez un ami. Par contre, passe un coup de fil demain si tu ne veux pas qu’ils appellent les flics.

— Adrien, tu as des conseils pour m’aider à faire piquer Lara sans subir une scène dramatique ? nous interrompt Léo.

— Le chantage, mon ami. Le chantage…

— Quel genre de chantage ?

— Une piqure contre un massage, une piqure contre un fondant au chocolat, contre un nouveau livre, contre des billets d’avion. Le plus dur est de trouver ce qui lui fait envie sur le moment. Bien sûr, faut que ce soit quelque chose que seul toi puisse lui apporter. C’est très complexe comme situation, surtout tous les jours. Je n’aimerais pas être à ta place, finit-il par lâcher en partant dans un fou rire en voyant la tête cramoisie de Léo.

Là, tout de suite, tout ce que je veux, c’est lui.

Hein ? Pourquoi j’ai pensé ça ? J’espère que je ne l’ai pas dit à voix haute !!

Un sacré challenge, j’adore ça.

C’est bon, tout va bien. Je ne sais pas ce qui me prend, je délire totalement. J’ai dû attrapper une insolation à force de dormir en plein soleil.

Le reste de la soirée se déroule merveilleusement bien, mis à part la migraine qui s’insère petit à petit dans mon crâne à force de suivre à la fois une conversation orale et les pensées de tous ceux autour de la table. Heureusement pour moi, au fur et à mesure que le temps passe, ils pensent tous de moins en moins à moi et de plus en plus à autre chose. Je soupçonne d’ailleurs Félix et Arien d’avoir envie de se sauter dessus au plus vite, ça me donne presque des relents. Finalement, je finis par m’endormir en plein milieu d’une conversation et suis bercée par des paroles indistinctes.

— … ne sais pas si c’est … à son genou ou si elle … dans une … calme. Si elle … de dormir, préviens moi, même s’il n’y a … à faire dans … là.

— … marche. Rentrez … les …

Je sens une secousse, puis une matière molle sous moi, pour enfin ne plus rien sentir jusqu’à mon réveil. Cette fois, même si tous mes souvenirs mettent du temps à affluer, je sais au moins où je suis. D’ailleurs, j’ai l’impression que l’emmerdeur passe son temps à me porter. Je me demande si je ne vais pas feindre plus de douleurs que la réalité pour continuer d’avoir sa peau de cannelle proche de mon nez encore plus souvent. Je n’y peux rien, c’est mon épice préférée, ça me rend folle.

En parlant de folie, j’ai eu une idée hier que j’aimerais grandement mettre en pratique ce matin. J’enfile mon maillot de bain, enroule mon plâtre de sa protection, et part aussi discrètement que possible vers la piscine qui me fait de l’oeil depuis plus de 24h. T’es à moi ma jolie, je vais me délecter de ton liquide de refroidissement !

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Yanni
Mon premier poème publié ici... Un peu sombre mais j'espère qu'il vous plaira.
10
11
0
0
Défi
Mina singh
Marathon poétique 36/52
17
32
2
1
Défi
Aventador
Réponse au défi lancé par Touna :
"Vous devez écrire une histoire, aucun genre imposé, mais la particularité est que vous ne pouvez écrire qu'à partir de paroles de musique.
Vous n'avez pas le droit au rajout de mots sauf les mots de liaison.
vous avez le droit de prendre des paroles de plusieurs chansons différentes."

Ci-dessous les chansons dont j'ai utilisé les paroles :

1: "C'était hier" - Agustin Galiana : http://dai.ly/x6f1tl5
2 : "La vague à lames" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/xdwav1
3 : "Le rempart" - Vanessa Paradis (ici en duo avec Benjamin Biolay) : http://dai.ly/x1055b1
4 : "Pourtant" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5hptlh
5 : "N'oublie pas" - Mylène Farmer featuring LP (partie anglaise traduite par mes soins) : https://www.rtbf.be/auvio/embed/media?id=2367643#
6 : "Dès que j'te vois" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5hoop0
7 : "Dis-lui toi que je t'aime" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5sepfe
8 : "Je sais" - Claude François : http://dai.ly/x1qwlln
9 : "On n'oublie jamais rien, on vit avec" - Hélène Segara featuring Laura Pausini : http://dai.ly/x8otp
10 : "ON" - Joyce Jonathan : http://dai.ly/x6iw892
10
9
1
2

Vous aimez lire Lara YWT ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0