36 - Un paradis

3 minutes de lecture

Léo surgit 20 minutes plus tard, alors que je viens juste de terminer d’engouffrer tout ce qui se trouvait sur la table. J’espère qu’il n’a pas faim… ou qu’il meurt de faim, je ne sais plus.

—Bien dormi ? me demande-t-il en récupérant une boisson qui a l’air dégueulasse dans le frigidaire.

— Oui. Dis moi, tu as gagné au loto ? T’es un magnat du pétrole ? Tu t’es marié à une vieille héritière ? T’es Batman ? C’est quoi tout ce bordel ?? dis-je en montrant la pièce du doigt.

— J’ai eu de la chance. D’ailleurs, je te présente Laurent, mon assistant. Tu peux lui demander tout ce que tu veux, il vit dans la maison d’à côté. Sa femme, Margot, travaille également pour moi. Tu risques de la croiser de temps en temps. Laurent, tu as déjà rencontré Lara. Je te préviens qu’elle risque de te trouver un beau surnom. Lara, déjà une idée ?

— …Laurent-outang et Margorille… comme une famille de singes, je réponds en souriant.

Ils rient tous les deux de bon coeur puis débarrassent la table. Je sens que je vais me sentir bien ici. Pendant qu’ils s’activent et discutent d’un évènement sportif qui ne m’intéresse pas, je décide de découvrir la maison. La cuisine est entourée de deux côtés par une bibliothèque et un salon, d’où l’on peut accéder au jardin grâce à une immense baie vitrée. Enfin… jardin est un petit mot, c’est carrément un parc le bordel ! Il y a une terrasse magnifiquement décorée, une piscine qui ressemble à une grande mare, un potager, une balançoire, des arbres, des fleurs, des statues et un cochon. Normal. Tout est normal. J’ai l’impression que chaque objet est intégré à la nature au lieu de lui être imposé. Les murs sont emplis de lierres, tout est en bois ou en pierre.

— Je t’ai laissé ma chambre, les autres sont à l’étage, lance Léopard derrière moi.

— Je… ok, merci.

— Ton ordinateur est dans mon bureau. Tu peux y accéder en ouvrant la porte qui se trouve dans le couloir qui mène à la chambre. Par contre, je ne te donnerai la clef que lundi. Ce week-end, tu te reposes. Et ton frère m’a appelé ce matin pour avoir de tes nouvelles. Il passe ce soir après son travail.

On va mettre son calme sur le dos de sa jambe.

—Tu ne m’as toujours pas dit comment tu es devenu ultra riche.

— Si, j’ai eu de la chance.

— Réponds à la question ou je rentre chez moi.

— Pourquoi ?

— Parce que, aussi belle qu’est ta maison, je ne veux pas rester chez quelqu’un dont je ne sais rien.

Ah bah voilà, ça ne pouvait pas durer.

— J’ai écrit un algorithme qui s’est vendu très cher pendant ma thèse et j’ai réussi à rentabiliser l’argent que j’ai gagné.

— Pourquoi tu continues de travailler ?

— Pour la même raison que toi, j’ai besoin de challenge. Laurent-outang t’a déposé un protège plâtre dans la chambre pour que tu puisses prendre ton bain tranquillement. Ensuite, je te conseille de te reposer sur les chaises longues.

— Et toi, qu’est-ce que tu vas faire ?

— Me reposer sur les chaises longues.

Je ne me fais pas prier et retourne sur mes pas pour revenir dans ma chambre. Le lit a déjà été fait, mes vêtements sont rangés dans le dressing, toutes mes affaires ont trouvé leur place, comme par magie. Maintenant que les volets sont ouverts, je me rends compte qu’il y a une baie vitrée qui mène à une partie du jardin, cachée par de hauts murs de bois. S’y trouve un petit chemin entouré de fleurs qui conduit à un jacuzzi et un sauna… on ne se refuse rien à ce que je vois ! C’est absolument génial comme idée. Léopard s’est aménagé son petit coin où il peut se trimballer à poil sans que personne ne vienne le déranger. J’ai l’impression d’avoir atterri au paradis et seule la présence d’un emmerdeur me rappelle que je n’y suis pas.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Yanni
Mon premier poème publié ici... Un peu sombre mais j'espère qu'il vous plaira.
10
11
0
0
Défi
phillechat
Sandman
4
4
0
2
Défi
Lullaby-K6
Réponse au défi [Musique]

Pour nos choix. Pour notre « chute-libre » et les chemins inconnus. Pour le sens de la vie, tout simplement.
A toi, Nightwish.
3
11
1
1

Vous aimez lire Lara YWT ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0