34 - Une fragile

3 minutes de lecture

— Hey, salut Nachi ! Désolée pour tout ce qui s’est passé… ce n’était pas le date le plus réussi de l’histoire, mais au moins, il était mémorable.

Il s’approche de moi en souriant et je me retrouve entourée de part et d’autres par deux hommes extrêmement séduisants, mais si différents. Je les regarde l’un et l’autre, une idée derrière la tête.

J’espère qu’elle ne joue pas un double jeu.

Je ne vois ce qu’elle lui trouve.

— Ne t’en fais pas, tu n’y peux rien.

Je suis vraiment con de ne pas avoir remarqué son état.

Elle n’en a clairement rien à faire de lui.

Non, je ne pense pas qu’ils aient couché ensemble, c’est son collègue !

S’il l’empêche de venir chez moi, je serais obligé de passer au plan B.

En même temps, elle le regarde comme si c’était une merveille. Je suis dans la merde.

Quand est-ce qu’elle va arrêter de faire des aller-retour entre nous comme ça ?

— Dis Larhamster, tu ne serais pas tomber sur la tête par hasard ?

— Non, non, tout va bien. Léo, tu veux bien nous laisser un moment s’il te plait ?

— Je reste devant la chambre. Hurle si tu as besoin d’aide, répond-il en regardant Nachi d’un air mauvais.

J’attends qu’il sorte de la pièce pour me tourner vers mon prétendant.

— On pourrait peut-être remettre ça quand je serai rétablie ?

— Il y a quelque chose entre vous deux ? dit-il précipitamment. Comprends moi, je ne veux pas t’attendre pour rien. Personne n’aime être le second choix.

— Non, bien sûr que non. C’est juste un collègue un peu trop collant dont mon frère se sert pour me contrôler. Rien de plus.

— Parfait. Dans ce cas, tu n’auras qu’à m’envoyer un message dès que tu te sentiras prête. En attendant, tu veux que je reste avec toi ? Je pourrais te ramener quand tu seras autorisée à sortir.

C’est le moment de prendre une décision. Vais-je ou non avec Léo dans sa soi-disant maison à la compagne ? J’ai envie de dire non, juste pour l’emmerder et savoir quel est ce fameux plan B, mais j’ai peur de passer sur l’occasion de ne pas rester enfermée à Paris en plein été pendant deux semaines. Ce sera comme une colocation, rien de plus. Je ne vois quel mal il peut y avoir là dedans. Si je ne le supportes plus, je pourrais toujours me noyer dans la piscine. Il aura ma mort sur la conscience et passera sa vie à s’en vouloir, ce serait une belle dernière vengeance pour toutes les fois où il a réussi à déjouer mes plans. En plus, je pourrais travailler et arrêter de tourner en rond dans mon appartement. Avec un peu de chance, il cuisinera même pour moi et me laissera sa chambre. À moins qu’il en ait plusieurs. Et si sa famille vient lui rendre visite ? Je pourrais toujours me planquer, ça ne sera pas pire que chez moi.

— Non, ne t’embêtes pas. Mon frère passe me chercher tout à l’heure et je vais dormir en l’attendant.

Je ne sais pas pourquoi je lui mens, mais c’est sorti tout seul. Ce n’est pourtant pas dans mes habitudes.

Elle est encore plus belle quand elle est fragile.

Fragile ? Moi, fragile ? Je fais tout pour le rassurer, pour être sympa avec lui et il me traite de fragile ? Pour qui il se prend ? C’est lui le gros fragile à vouloir à tous prix sortir avec moi comme si sa vie en dépendait. Il a pas autre chose à faire ?

— Comme tu voudras. À bientôt alors.

Il m’embrasse sur le front et sort de la chambre comme si de rien était. Je déteste ça, les embrassades sur le front. Il essaye de me bénir ou quoi ? C’est si condescendant, si paternaliste ! Il peut aller se faire foutre s’il veut un deuxième rencard !

Léopard met un terme à ma fureur en reprenant sa place à mes côtés, l’air énervé. C’est vraiment dommage que je ne puisse pas lire les pensées qui ne me concernent pas, j’aimerais bien entrer un peu plus dans sa tête. Nous restons là un moment, à ne rien dire, jusqu’à ce qu’un médecin entre et me donne l’autorisation de partir.

— On passe chez toi chercher tes affaires ?

Elle n’a pas intérêt à refuser.

Sinon quoi ?

— OK… finis-je par dire en pensant à la piscine qui m’attend.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Yanni
Mon premier poème publié ici... Un peu sombre mais j'espère qu'il vous plaira.
10
11
0
0
Défi
phillechat
Sandman
4
4
0
2
Défi
Lullaby-K6
Réponse au défi [Musique]

Pour nos choix. Pour notre « chute-libre » et les chemins inconnus. Pour le sens de la vie, tout simplement.
A toi, Nightwish.
3
11
1
1

Vous aimez lire Lara YWT ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0