25 - Une demande en mariage

3 minutes de lecture

— Lara, Adrien, mes chéris ! Ça fait une heure que je vous attends ! J’ai préparé le déjeuner. Dis moi, Lara, tu n’aurais pas pris un peu de poids ?

— Bonjour maman… je lâche dans un raclement de gorge.

Je me doutais qu’elle viendrait me rendre visite, mais pas si tôt. Arien essaye de faire la conversation avec elle pour l’occuper. Je sais qu’il tente de se faire pardonner, seulement, j’ai toujours envie de l’étrangler… et de dormir !

— On peut manger rapidement ? J’aimerais me reposer.

Et être toute seule !

Voilà, elle est devenue obsédée par la nourriture, j’ai toujours su qu’elle compenserait de cette manière. Je vais devoir la surveiller de près. Et si je restais avec elle quelques jours ?

Oulaah, non, non, non, non !

— Finalement, je pense que je vais aller dormir tout de suite, vous ne m’en voulez pas ?

Elle a l’air si fatiguée, elle n’a plus la force de se nourrir. Il faut que je reste pour m’occuper d’elle, je ne veux pas qu’elle s’affame !

Oh putain, comment je vais réussir à m’en sortir ?

— Mange donc un petit peu avant d’aller te coucher ma chérie, ça te fera du bien. Allez, Adrien, aide donc ta soeur à s’installer dans la cuisine. Je vous ai fais une petite salade aux fruits de mer. Lara, j’ai aussi été te faire quelques courses et j’ai fais tourner une machine à laver. J’allais m’occuper du repassage avant que tu n’arrives.

— Tu n’as pas besoin de faire la femme au foyer dès que tu viens chez moi, tu sais.

— Arrête tes bêtises, je veux juste vous aider. Adrien, comment va Félix ?

Laraffle, je suis désolé, je te promets que je te ferai des massages. Une heure de massages !

— Très bien, il vient juste de reprendre le travail.

— Son voyage s’est bien passé ?

— Oui, il était content de revoir toute sa famille.

— Ça doit être super d’être instituteur et d’avoir autant de vacances ! Et Karim, comment il va ?

J’espère qu’elle l’a quitté. Franchement, une surdoué avec un coach sportif… n’importe quoi !

— En fait, il m’a demandé en mariage, je lance, histoire de m’amuser un peu. Oh non, non, non ! Quel gâchis !

— Ah bon ? Ce n’est pas un peu prématuré ?

Qu’est-ce que tu fais ? Elle va avoir une crise cardiaque !

— Bah, tu sais, ça va faire un an qu’on est ensemble et on s’aime. C’est le grand amour ! On voudrait le faire assez rapidement. Arien a déjà accepté d’être mon témoin.

— Arrête d’appeler ton frère comme ça ! Adrien, tu ne cautionnes pas cette union quand même ?

Tu sais que je ne peux pas lui mentir.

— C’est une blague, maman. Lara et Karim ne sont plus ensemble.

— Quelle triste nouvelle… ce n’est pas grave, ma chérie, il y a plein de poissons dans l’océan !

On va sabrer le champagne ! Il faut que je prévienne Christophe rapidement, il va sauter de joie !

Ah parce que mon père aussi est dans le coup ? C’est vrai qu’il n’a jamais aimé mes petits-amis, je devrais penser à lui demander pourquoi.

— Sinon, où est Moustique ? Je ne l’ai pas encore vu, demande mon frère pour changer de sujet.

— Qui ?

— Moustique… ton chat !

— Aah, je l’ai renommé.

— Laisse moi deviner, tu l’appelles « le chat » ?

— Putain, je suis si prévisible que ça ?

— Lara, ne sois pas vulgaire.

— Maman, ne sois pas coincée.

Je n’attends pas sa réponse et les préviens que je pars m’isoler pour appeler Tiltup. Bien sûr, le chat est allongé sur mon oreiller, à croire qu’il essaye de m’étouffer pendant mon sommeil avec ses poils ! Je m’assieds à côté de lui et me prépare à supplier Nassimodutti.

— Allo, Lara ? Pas la peine de me demander du travail, Léo m’a déjà prévenu et tu vas te reposer !

— S’il te plait, Nassim ! Je dois bosser si je veux prendre ta place.

— On sait très bien que les deux semaines de réflexion étaient du flan. Tu vas rester tranquillement chez toi, ne rien faire, et revenir en forme pour accepter ta promotion.

— Et le projet fécal alors ?

— J’ai déjà mis Léo sur le dossier, il est assez doué ce petit.

— À ce rythme, c’est lui qui va te remplacer…

— Arrête tes conneries et repose toi. Je te vois à mon pot de départ la semaine prochaine.

Il raccroche sans même me laisser le temps de plaider ma cause. Tant pis, je bosserai sans son accord. En attendant, il est vachement confortable ce lit…

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Yanni
Mon premier poème publié ici... Un peu sombre mais j'espère qu'il vous plaira.
10
11
0
0
Défi
Mina singh
Marathon poétique 36/52
17
32
2
1
Défi
Aventador
Réponse au défi lancé par Touna :
"Vous devez écrire une histoire, aucun genre imposé, mais la particularité est que vous ne pouvez écrire qu'à partir de paroles de musique.
Vous n'avez pas le droit au rajout de mots sauf les mots de liaison.
vous avez le droit de prendre des paroles de plusieurs chansons différentes."

Ci-dessous les chansons dont j'ai utilisé les paroles :

1: "C'était hier" - Agustin Galiana : http://dai.ly/x6f1tl5
2 : "La vague à lames" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/xdwav1
3 : "Le rempart" - Vanessa Paradis (ici en duo avec Benjamin Biolay) : http://dai.ly/x1055b1
4 : "Pourtant" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5hptlh
5 : "N'oublie pas" - Mylène Farmer featuring LP (partie anglaise traduite par mes soins) : https://www.rtbf.be/auvio/embed/media?id=2367643#
6 : "Dès que j'te vois" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5hoop0
7 : "Dis-lui toi que je t'aime" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5sepfe
8 : "Je sais" - Claude François : http://dai.ly/x1qwlln
9 : "On n'oublie jamais rien, on vit avec" - Hélène Segara featuring Laura Pausini : http://dai.ly/x8otp
10 : "ON" - Joyce Jonathan : http://dai.ly/x6iw892
10
9
1
2

Vous aimez lire Lara YWT ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0