23 - Un kraken

3 minutes de lecture

Nous sommes interrompus par la médecin qui fait sa tournée matinale.

— Bonjour Madame Potanski, je suis Martine Dulneuve, la personne qui s’est occupée de vous hier soir. Vous avez fait très bonne impression sur notre ambulancier, dit-elle un sourire aux lèvres.

— Pourquoi ça ne m’étonne pas, lâche Arien.

— Votre mari a dû vous tenir informée, mais je préfère répéter pour que ce soit clair. La bonne nouvelle est que vous n’avez pas de commotion cérébrale, la mauvaise que votre genou est fracturé. Vous êtes arrêtée au moins deux semaines, il va falloir que vous ne bougiez pas d’un poil pour vous rétablir. Il faudra également qu’une infirmière passe tous les jours pour vous piquer afin d’éviter la phlébite. Avez-vous des questions ?

— Ma soeur est hyperactive. Comment est-ce qu’on gère cela avec un alitement ?

C’est à ça qu’il pense alors qu’on va m’enfoncer une aiguille dans le cul TOUS LES JOURS ? Mais attends, DEUX SEMAINES dans un lit ? Putain de bordel de chiotte !

— Très bonne question ! Parce que ça fait à peine plus d’une nuit que je suis dans ce lit et je pète déjà un câble ! Donnez moi des calmants ou mieux… cryogénisez-moi !!

Je la supplie du regard et, si ça ne marche pas, peut-être que je pourrais la menacer. Elle a bien une famille à qui elle tient, des enfants qu’elle veut protéger…

— Nous avons une plateforme en ligne qui vous donne accès à des psychologues.

— Je vous arrête tout de suite, je suis psychiatre, répond mon frère. Je voulais simplement savoir si vous aviez déjà eu affaire à ce genre de cas. J’aimerais éviter de la bourrer de calmants pendant deux semaines.

Oh, si, bourre moi de calmants, d’alcool, drogue moi, rend moi comateuse, tue moi même, je ne suis plus à ça près !

— Votre… soeur, je suppose,… est seulement hyperactive. Peut-être surestimez-vous son trouble. Je suis sûre que ça se passera très bien. Si vous n’avez pas d’autres questions, j’ai d’autres patients à aller voir. Une infirmière va venir s’occuper de vous, vous pourrez rentrer chez vous dès ce matin.

Je sens Arien bouillir à l’intérieur. Il déteste quand les médecins ne le prennent pas au sérieux et minimisent les troubles psychologiques.

— Peut-être surestimez-vous vos connaissances en psychologie, chère consoeur.

Oh merde, elle a libéré le kraken !

— Peut-être n’êtes-vous pas assez objectif… cher confrère.

Quelqu’un peut m’apporter des popcorns ?

— Cacher son incompétence dans des accusations à la con n’a jamais fonctionné. Sur ce, merci pour votre intervention, je vous assure que ça a été très éducatif.

Et c’est moi qui suis le gros diable ?

— Ne t’en fais pas, petit frère. Je vais demander à Nassim de me laisser bosser de mon appartement et ce sera l’occasion de découvrir Netflix. Merci beaucoup, Martine, vous avez été super !

Voilà qu’il m’oblige à être raisonnable, je suis sûre qu’il l’a fait exprès ! La médecin profite de ma diversion pour s’éclipser. Ne me remercie surtout pas, connasse !

— Je viens vivre avec toi.

Quoi ?

— Hors de question.

— Je ne te demande pas ton avis.

— Regarde moi ! C’est hors de question ! Je ne suis pas une princesse en détresse, ça suffit ! Au moins, je n’aurais de contact avec personne et je pourrais essayer de me calmer.

— La dernière fois que t’es restée enfermée en phase agressive, t’as détruit toute ta chambre et hurlé comme une folle sur tous les habitants de la maison.

— Heureusement que je n’ai plus quatorze ans et que je vis seule alors. Arrête de me considérer comme ta soeur et sois objectif. Elle avait pas archi tort la vieille peau, t’exagères quand même un peu.

— Tu m’as demandé de t’enfermer y’a à peine quelques minutes !

— Et depuis quand ce que je dis a du sens ???

— Hey mais au fait, c’est quoi cette histoire de mari ?

Et merde…

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Yanni
Mon premier poème publié ici... Un peu sombre mais j'espère qu'il vous plaira.
10
11
0
0
Défi
Mina singh
Marathon poétique 36/52
17
32
2
1
Défi
Aventador
Réponse au défi lancé par Touna :
"Vous devez écrire une histoire, aucun genre imposé, mais la particularité est que vous ne pouvez écrire qu'à partir de paroles de musique.
Vous n'avez pas le droit au rajout de mots sauf les mots de liaison.
vous avez le droit de prendre des paroles de plusieurs chansons différentes."

Ci-dessous les chansons dont j'ai utilisé les paroles :

1: "C'était hier" - Agustin Galiana : http://dai.ly/x6f1tl5
2 : "La vague à lames" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/xdwav1
3 : "Le rempart" - Vanessa Paradis (ici en duo avec Benjamin Biolay) : http://dai.ly/x1055b1
4 : "Pourtant" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5hptlh
5 : "N'oublie pas" - Mylène Farmer featuring LP (partie anglaise traduite par mes soins) : https://www.rtbf.be/auvio/embed/media?id=2367643#
6 : "Dès que j'te vois" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5hoop0
7 : "Dis-lui toi que je t'aime" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5sepfe
8 : "Je sais" - Claude François : http://dai.ly/x1qwlln
9 : "On n'oublie jamais rien, on vit avec" - Hélène Segara featuring Laura Pausini : http://dai.ly/x8otp
10 : "ON" - Joyce Jonathan : http://dai.ly/x6iw892
10
9
1
2

Vous aimez lire Lara YWT ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0