12 - Une coupe qui sied

3 minutes de lecture

Je passe le reste de la journée à fouiner, en quête d’une information louche à me mettre sous la dent. Nassimodutti me jette de son bureau à vingt heures, l’openspace est quasiment vide quand j’y retourne pour récupérer mes affaires. Les Toreda se trouvent au fond de la pièce et chuchotent. Qu’est-ce qu’ils manigancent ? Je décide de rester un peu, histoire de voir si je peux capter quelques détails de leur conversation. C’était sans compter sur Léopard qui se dirige vers moi en pointant du doigt mon téléphone, toujours posé sur mon bureau.

— T’as reçu plein de messages de la part de Nachi.

— C’est qui Nachi ? Et qu’est-ce qui te prend à fouiller dans mon portable !? je m’étrangle. Tu connais le respect de la vie privée ?

— Il était sous mes yeux, difficile d’éviter les messages qui défilent. Il aimerait avoir une récompense et est très heureux d’avoir réussi à te contacter aussi rapidement. Je n’ai pas trop compris la mention à la température, mais je pense que j’ai saisi l’idée générale.

J’ai raison à son sujet. C’est tellement évident, je me demande pourquoi ce n’est pas inscrit dans son dossier.

Mais de quoi parle-t-il ?

— T’as avalé une radio pour débiter à ce point ? Ou alors l’orthophoniste est passé pour une séance express pendant mon absence ?

— Pourquoi c’est si difficile qu’une personne ne s’intéresse pas à toi ?

Elle est tellement égocentrique.

— Je t’emmerde.

— Ah, ça, oui, tu m’emmerdes.

— Allons les enfants, je peux savoir ce qu’il se passe ici ?

Très joli robe. Le blanc lui donne un air d’ange avec ses cheveux blonds. On pourrait presque s’y méprendre.

— Rien, Philippe. Votre fils me posait juste une question sur le budget prévisionnel. Votre costume vous va à ravir, cette coupe sied parfaitement à la forme de votre buste.

Elle a vraiment du goût cette petite, j’espère qu’elle ne me décevra pas.

— Tout va bien ?

Voilà qu’abruTim s’y met lui aussi. Je suis encerclée par les hommes Toreda et ce n’est pas comme ça que je le voyais dans mes fantasmes.

— Je vais vous laisser en famille. J’ai d’autres chats à fouetter et croyez moi, je ne parle pas au sens figuré.

Je n’avais pas remarqué les escarpins rouges. C’est d’un chic !

Je ne comprends vraiment pas les délires de mon frère, c’est juste une bonnasse sans intérêt.

Il faut que j’en parle à Martine, je me demande si elle a été diagnostiquée ou pas.

— Avant de partir, j’aimerais être honnête avec vous, lance Philou.

— Oui ?

Il va enfin m’annoncer que je suis la nouvelle DAF. Vas-y mon Loulou, balance la sauce !

— Mon fils n’est pas là pour prendre la place d’un contrôleur de gestion. Je lui ai demandé d’étudier l’entreprise pour trouver des voies d’amélioration des systèmes d’informations. Cela m’arrangerait beaucoup si vous pouviez lui expliquer notre fonctionnement de fond en comble.

Moi aussi je peux t’expliquer des choses de fond en comble.

Note à moi-même : arrêter de regarder abruTim dans les yeux.

— Pourquoi avoir menti ? je demande.

— Parce que je veux qu’il puisse tout analyser sans être biaisé par des comportements inhabituels. Je sais que ce n’est pas votre genre de changer d’attitude, alors je vous fais confiance pour l’aider à réaliser sa mission au mieux.

— Très bien, merci pour votre honnêteté.

Franchement, il aurait pu demander à quelqu’un en mesure de supporter son emmerdeur de rejeton.

Elle est plutôt mignonne quand elle est contrariée. Dommage que sa personnalité ne soit pas à la hauteur. Un vrai cauchemar.

Il est grand temps que je me casse. Je dois me coucher tôt si je veux arriver la première au boulot demain matin et réussir à bosser un peu avant de me coltiner le boulet.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 1 versions.

Recommandations

Yanni
Mon premier poème publié ici... Un peu sombre mais j'espère qu'il vous plaira.
10
11
0
0
Défi
Mina singh
Marathon poétique 36/52
17
32
2
1
Défi
Aventador
Réponse au défi lancé par Touna :
"Vous devez écrire une histoire, aucun genre imposé, mais la particularité est que vous ne pouvez écrire qu'à partir de paroles de musique.
Vous n'avez pas le droit au rajout de mots sauf les mots de liaison.
vous avez le droit de prendre des paroles de plusieurs chansons différentes."

Ci-dessous les chansons dont j'ai utilisé les paroles :

1: "C'était hier" - Agustin Galiana : http://dai.ly/x6f1tl5
2 : "La vague à lames" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/xdwav1
3 : "Le rempart" - Vanessa Paradis (ici en duo avec Benjamin Biolay) : http://dai.ly/x1055b1
4 : "Pourtant" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5hptlh
5 : "N'oublie pas" - Mylène Farmer featuring LP (partie anglaise traduite par mes soins) : https://www.rtbf.be/auvio/embed/media?id=2367643#
6 : "Dès que j'te vois" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5hoop0
7 : "Dis-lui toi que je t'aime" - Vanessa Paradis : http://dai.ly/x5sepfe
8 : "Je sais" - Claude François : http://dai.ly/x1qwlln
9 : "On n'oublie jamais rien, on vit avec" - Hélène Segara featuring Laura Pausini : http://dai.ly/x8otp
10 : "ON" - Joyce Jonathan : http://dai.ly/x6iw892
10
9
1
2

Vous aimez lire Lara YWT ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0