Correspondance : undercover.

3 minutes de lecture

Dorian,

J'étais vraiment contente quand Selena m'a donné ta lettre ! C'est vrai que c'est rigolo, on dirait qu'on est des agents secrets. Si je ne t'avais pas dans ma vie, ce serait la fin du monde ! C'est horrible ici. Maman m'a demandé si ça ne me dérangeait pas qu'elle épouse Philip : je lui ai dit qu'elle fait ce qu'elle veut. De toute façon elle fait toujours ce qu'elle veut et quand je ne suis pas d'accord elle m'insulte et me traite de fille ingrate, qu'elle en a marre de trimer et que si je n'étais pas là elle se suciderait !

Philip est riche on va peut-être déménager, mais Selena et sa grand-mère restent habiter à Brownsville, tu peux continuer d'écrire chez elles. Je trouverai le moyen d'aller chercher tes lettres après l'école, j'ai un vélo. Tu sais que ma mere ose me dire que tu n'es pas quelqu'un de bien ! Elle dit qu'un garçon qui est aussi proche de sa demi-soeur, ça cache quelque chose de louche ! C'est elle qui est louche, je la déteste !

Avec Selena on a fait le mur pour aller voir des amis dans Betsy Head Park et après on a escaladé la grille de la piscine et on s'est baigné. C'était génial, on ne s'est pas fait attraper, heureusement ! La semaine prochaine, avec la bande, on y retourne. Vraiment, si tu avais été avec nous, ça aurait été tellement mieux, ça aurait été parfait ! Tu me manques, j'espère grandir vite.

Je nettoie des voitures, je fais du ménage et du bricolage chez les petits vieux pour avoir de l'argent de poche. Je veux m'acheter une guitare, ça me rappellera quand tu m'en jouais. J'aurai l'impression de t'avoir un peu plus près de moi. La grand-mère de Selena fait des galettes fourrées trop trop bonnes, j'adore aller manger chez elle. Heureusement que ma mère ne m'interdit pas de les fréquenter, si elle le fait, je m'enfuis. J'irai vivre à l'orphelinat ! Je veux qu'elle meure, comme ça ta maman pourra peut-être m'adopter, comme on est de la même famille.

Je me dis que j'ai quand même de la chance : je t'ai retrouvé, j'ai des amis géniaux, une voisine qui nous permet de rester en contact et tous les étés je pars chez mamie, à la campagne. Là bas il y a le jardin et ma copine Larissa. Il y a des lacs autour du village et les allées entre nos maisons sont en sable, on se croirait à la plage. Les fleurs de ma grand-mère sont tellement grandes, elle m'arrive presque sous le menton ! Des lys oranges, des œillets, des cosmos bleu qui grimpent sur le mur qui nous sépare des voisins de la rue parallèle... C'est un feu d'artifice de plein de couleurs magnifiques ! Et ça sent bon.

Tu sais, là, pour t'écrire, je me cache sous ma couette avec une lampe de poche. Je trouve que tu as raison, ça fait agents secrets et j'aime beaucoup, ça m'aide à avoir l'impression que cette vie n'est pas la mienne.

Tu es le frère le plus génial de l'univers ! Je n'ai pas envie de te laisser mais je dois dormir, sinon demain je vais être toute molle en cours et les prof vont m'embêter. Ils trouvent toujours quelque chose à me dire, mais je m'en fiche. Déjà quand ma mère me fait la morale je ne l'écoute pas, je la laisse parler aux murs.

Je pense beaucoup à toi et je t'embrasse très fort ! Ecris-moi vite !

Ta soeur qui t'aime.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 6 versions.

Recommandations

Parker
Je suis toujours nulle en résumé, donc je vous laisse vous débrouiller avec le visuel et le titre.

Attention, romance de Noël à l'horizon. Vous voilà prévenus.
553
928
1231
322
Harmony de Flavigny
Munich, 1895. Aloïs von Salvard préfère au beau monde ses livres et ses traductions de grec. Mais quand un cousin invite la jeunesse aristocratique bavaroise à un bal pour fêter son retour au printemps, c'est l'occasion pour lui de redonner du lustre au blason familial terni par son père et de revoir « Ada », Adelaïde von Rosenfeld, cette jeune fille qui le désarçonne. La soirée les rapproche alors qu'elle prend un tour imprévu. Elle viendra bouleverser l'ordre de leur univers et ses implications s'enchevêtreront durablement et insidieusement à leur vie.

(Illustration : "Boy Reading Adventure Story" (1923) par Norman Percevel Rockwell)
861
1389
354
463
AspirantDanamon
Alors qu’elle vient de fêter ses 20 ans, Mahaut, une étudiante en gestion peu sûre d’elle, commence à rêver chaque nuit de Ramah, un monde inconnu, futuriste et plein de défis.

Quand sa mère, cheffe d’entreprise autoritaire, l’invite à apprendre le management auprès d’elle, Mahaut est ravie de trouver une échappatoire dans ses nuits passées à Ramah. Mais, confrontée à la violence du monde de ses rêves et aux desseins troubles de sa mère, elle devra déterminer qui elle est vraiment et vers quel idéal elle veut orienter son destin...
268
304
2011
370

Vous aimez lire Alessya Monk ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0