Veillée.

3 minutes de lecture

Douze mille dollars enpochés, Megan va pouvoir gâter sa petite famille. Elle n'a toujours pas annoncé à son frère qu'elle a été chasseur de primes, mais l'affaire sur laquelle il travaille nuit et jour, lui passe les nerfs au broyeur. Megan ne veux pas accroître son état d'anxiété.

Ce soir, Dorian rentre fêter la Noël. L'avocate d'Emerson a, en effet, commis les meurtres afin de faire libérer son "amant". À l'interrogatoire, Karen l'a poussée à chanter comme un rossignol. Parish admire beaucoup Berenson. Cette femme n'a pas eu la vie facile et a su garder, malgré tout, un sens aigu de la justice, en dépit de sa grande sensibilité. Dorian doit faire un crochet par le club de sport de combat, afin de récupérer les cadeaux qu'il a cachés dans son casier. Avant de se quitter, les collègues boivent une bière pour fêter leur victoire durement remportée.

- Tu as été épatante Karen, lance Dorian, en cognant le goulot de sa bouteille contre celui de sa collègue.

- Je n'aurais pas pu vivre avec le fait qu'ils s'en sortent, répond-elle avec un sourire bienveillant.

- J'ai presque honte de me réjouir. Les familles des victimes ont décoré le sapin, mis les cadeaux dessous et leur enfant ne viendra pas les chercher.

Le jeune homme n'arrive plus à prononcer un mot. Karen lui passe le bras autour de l'épaule.

- Ne prends pas ça dans ta tête. C'est notre travail, nous devons faire avec la violence, avec la détresse et le désarroi des familles. Ne rumine pas ça. Rentre chez toi, embrasse tes proches et passe à autre chose. Nous ne pouvons rien y changer. Tu n'es pas responsable du crime des autres.

Décidément Parish l'admire beaucoup. Il la serre fort dans ses bras.

- Passe de bonnes fêtes de Noël, Karen.

Vaughn doit donner un dernier cours de boxe à un client particulie. Dorian en profite pour sortir en même temps que lui, afin de ne pas faire le trajet seul. Les deux hommes saluent leurs collègues, souhaitant à tous de veiller agréablement la Noël, puis s'éclipsent. Aaron propose au reste de l'équipe de prendre un dernier verre au bar. Ice Man et Karen enfilent leur manteau en signe d'approbation. Daniella hésite quelques secondes, puis accepte par dépit. Elle aurait aimé passer la soirée avec Parish.

Il est dix-sept heures trente, la ville illuminée par la magie des décors festifs s'imprègne d'une atmosphère en liesse. Quelques petits groupes de personnes tonnent en chœur des chants de Noël. Dorian s'arrête devant une camionnette aménagée, vendant du chocolat chaud et commande deux gobelets.

- Non, il ne fallait pas, clame Carter gêné.

- C'est Noël, lui répond le jeune homme, enthousiaste.

Arrivé au vestiaire, Parish se jette sur son casier, un sourire d'enfant aux lèvres. Il en sort deux boîtes soigneusement emballées. Vaughn les regarde discrètement tout en se changeant. Le jeune homme les met dans son sac de sport, avec précaution. Il se tourne vers son collègue et lui tend la main.

- Passe de bonnes fêtes Vaughn.

- Toi aussi Dorian.

- À bientôt ! S'exclame Parish en sortant.

Dans le bus, le jeune homme repense à sa journée. Karen, son professionnalisme, son empathie. Daniela qui semble gênée de travailler à ses côtés, depuis leur baiser. Cela fait deux mois pourtant. Il a été clair sur ses intentions, sans doute un peu dur. Aaron et Hartman toujours fidèles à eux-mêmes. Carter a été particulièrement bienveillant tout au long de l'enquête, ils se reverront à l'entraînement, certainement.

Dorian rentre enfin à la maison, chaleureusement accueilli par Megan et Cameron. Il ne prend pas le temps de se déshabiller, ouvre son sac puis en sort les deux boîtes qu'il tend aux deux "femmes de sa vie". Sa sœur lui enlève son manteau et l'enlace tendrement.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 5 versions.

Recommandations

Parker
Je suis toujours nulle en résumé, donc je vous laisse vous débrouiller avec le visuel et le titre.

Attention, romance de Noël à l'horizon. Vous voilà prévenus.
553
928
1231
322
Harmony de Flavigny
Munich, 1895. Aloïs von Salvard préfère au beau monde ses livres et ses traductions de grec. Mais quand un cousin invite la jeunesse aristocratique bavaroise à un bal pour fêter son retour au printemps, c'est l'occasion pour lui de redonner du lustre au blason familial terni par son père et de revoir « Ada », Adelaïde von Rosenfeld, cette jeune fille qui le désarçonne. La soirée les rapproche alors qu'elle prend un tour imprévu. Elle viendra bouleverser l'ordre de leur univers et ses implications s'enchevêtreront durablement et insidieusement à leur vie.

(Illustration : "Boy Reading Adventure Story" (1923) par Norman Percevel Rockwell)
861
1389
354
463
AspirantDanamon
Alors qu’elle vient de fêter ses 20 ans, Mahaut, une étudiante en gestion peu sûre d’elle, commence à rêver chaque nuit de Ramah, un monde inconnu, futuriste et plein de défis.

Quand sa mère, cheffe d’entreprise autoritaire, l’invite à apprendre le management auprès d’elle, Mahaut est ravie de trouver une échappatoire dans ses nuits passées à Ramah. Mais, confrontée à la violence du monde de ses rêves et aux desseins troubles de sa mère, elle devra déterminer qui elle est vraiment et vers quel idéal elle veut orienter son destin...
268
304
2011
370

Vous aimez lire Alessya Monk ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0