The Bone Collector.

4 minutes de lecture

« J’en peux plus de mes parents ! Il veulent toujours tout contrôler, surtout ma mère ! Mon père, lui il est trop fatigué, quand il rentre du travail. Mais avec ma mère, il faut toujours, que je fasse le ménage, que je mette la table, que mes devoirs soient faits avant de manger et j’ai jamais le droit de sortir avec mes copines, c’est soûlant ! Le weekend je suis forcée de réviser, même quand y'a pas d'examens ! Et puis j'ai pas le droit de parler comme je veux, pas le droit de penser comme je veux ! Il faut que je sois parfaite, comme elle veut ! J'ai envie de partir, j'en ai marre ! »

L’imprimé de la page facebook, est épinglé sur le tableau, à côté de la photographie de l’adolescente de quatorze ans. Amy Fulton.

- C’est la dernière chose que la jeune fille a posté avant de disparaître. « cherrycoke666 » lui a proposé un rendez-vous à Colombus Park à vingt-deux heures trente-cinq. Le lendemain, l’équipe des paysagistes retrouvait le vélo de la gamine et appelait la police, annonce Aaron à ses agents.

Daniella regarde le panneau, l’air sombre.

- Je vais voir ce que je peux faire, pour retrouver son IP. Je ne dormirai pas tant qu’on n’aura pas coincé ce prédateur, lance la jeune femme en ouvrant son ordinateur portable.

- OK. Vaughn. Karen. Allez voir la scientifique. Dorian et Casey interrogez l’entourage de la victime : parents, profs, amis, je veux tout savoir sur elle, je veux pouvoir rentrer dans sa tête !

Les binômes partent pour leur mission. Aaron s’assoit à côté de King.

- Mademoiselle. Regarde moi, l’experte en "craquage de codes". Elle lève les yeux vers son patron. On sort. Je te paie un café.

Sans discuter, elle range son appareil dans son sac, enfile sa veste et suit son capitaine.

Il y a douze ans, un tueur en série sévissait dans la banlieue de Meadowview, à Sacramento. Daniella n’était encore qu’une adolescente insouciante, rêvant de jolies robes et du prince charmant. Le torse d’une enfant de treize ans, fut découvert sur les rives du fleuve, près de Freeport Bridge. Rejeté par les eaux. Sara Lochwood, la voisine des King, était portée disparue depuis deux semaines. Les autres parties du corps ont été progressivement retrouvées aux alentours, sauf la tête. L'analyse ADN a certifié qu'il s'agissait bien de la pauvre Sara. Une semaine après l'identification, des enfants jouant dans Meadowview Park, tombaient sur un coyote grignotant un pied. La deuxième victime apparaissait bout à bout. Son torse fut rejeté sur les rives du fleuve Sacramento, quelques jours plus tard. Quatre petites nymphes devinrent le nouveau "papier peint" de la police de la capitale Californienne. Le cyber-prédateur se faisait passer pour une adolescente. Ainsi, gagnait-il leur confiance et, à l'instar de l'araignée tissant sa toile autour de sa proie, les attirait dans son piège : une boutique de chocolats de luxe. C'était dans son laboratoire que le vendeur, un jeune homme de trente ans, démembrait les fillettes, apres les avoir empoisonnées. Il cherchait la fiancée idéale. Leurs têtes furent retrouvées dans son jardin. Plantées telle la graine d'un arbre humain. Les petites filles rêvaient du prince charmant pour finalement aboutir dans la marmite de la vilaine sorcière à la maison de pain d'épice. Après ce tragique événement la famille de Daniella, déménageait à Chicago. L'adolescente se jura de traquer les tueurs d'enfants et se passionna pour l'informatique. Devenant bénévole pour une association d'aide aux victimes de la pedocriminalité, avec l'autorisation de ses parents, la jeune justicière s'acharna sur ses études afin d'intégrer la célèbre académie de Quantico. Pour devenir profiler au National Center for the Analazise of Violent Crime, il lui fallait, au minimum, huit ans d'expériences en tant qu'agent spécial du Bureau. L'étudiante eut la chance de croiser la route de Aaron Levar, chef d'une unité spéciale du comportement criminel.

Confortablement installés dans un Vintage Coffee du centre ville, Aaron et Daniella travaillent d'arrache pied afin de débusquer le prédateur du web.

- Il a verrouillé sa navigation. Ce serait plus simple de le traquer sur le terrain. Je connais une asso qui infiltre les réseaux pédophiles en se faisant passer pour des ados. On peut passer les voir. J'ai gardé contact.

- Tu es un véritable œuf de pâques, agent King, lance Levar enchanté.

Fier de son équipe, Aaron va de surprise en surprise, toujours admiratif du courage et de l'intelligence de chacun de ses membres. Malgré la tragique perte de leur collègue Jada Riggs, en février 2017, ils ont su rester forts et solidaires. Le chef a craint pour l'équilibre psychique de King, la plus jeune de la section. Il a, cependant, découvert une battante pleine de ressources, capable de donner le change face au pire.

Samuel Morse, un ancien inspecteur de la division criminelle de Chicago, accueille les deux agents dans son bureau. Il verse du café dans trois mugs et les pose sur la table.

- Sucre ? demande l'ex-policier au capitaine.

Il sait que Daniella le prend noir, sans additifs. Levar acquiesce. La jeune femme expose leur requête. À ce moment son chef reçoit un message de Karen. Elle lui envoie le rapport complet de la scientifique, qu'il s'empresse de transférer à Morse. Ce dernier le lit attentivement.

- Amy Fulton n'a pas été enlevée dans le parc, lance l'ancien détective de la criminelle.

- C'est bien ce que je me disais, ajoute Aaron pensif.

Le kidnappeur connaît sa victime. Il est assez proche de sa famille pour pouvoir l'observer. King a l'intime conviction que c'est l'un des professeurs du collège de la jeune fille. Lors de ses recherches "cybernétiques" Daniella a pu reconstituer, dans sa totalité, la correspondance entre Amy et "cherrycoke666". Les tournures et les fautes d'orthographes sont, à l'évidence, simulées. Par moment, on peut ressentir un "maniérisme" d'adulte. Et les connaissances culturelles de "cherrycoke666" semblent bien différentes de celles d'une adolescente de quatorze ans de cette génération. Levar appelle Vaughn.

- Ça a donné quoi ?

Le professeur d'université fait un rapport détaillé à son patron et lui confie avoir des soupçons concernant l'un des enseignants.

- Les grands esprits se rencontrent. Retournez-y et faites-le craquer. Ce soir je veux que la gosse des Fulton dorme dans son lit.

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 7 versions.

Recommandations

Parker
Je suis toujours nulle en résumé, donc je vous laisse vous débrouiller avec le visuel et le titre.

Attention, romance de Noël à l'horizon. Vous voilà prévenus.
553
928
1231
322
Harmony de Flavigny
Munich, 1895. Aloïs von Salvard préfère au beau monde ses livres et ses traductions de grec. Mais quand un cousin invite la jeunesse aristocratique bavaroise à un bal pour fêter son retour au printemps, c'est l'occasion pour lui de redonner du lustre au blason familial terni par son père et de revoir « Ada », Adelaïde von Rosenfeld, cette jeune fille qui le désarçonne. La soirée les rapproche alors qu'elle prend un tour imprévu. Elle viendra bouleverser l'ordre de leur univers et ses implications s'enchevêtreront durablement et insidieusement à leur vie.

(Illustration : "Boy Reading Adventure Story" (1923) par Norman Percevel Rockwell)
861
1389
354
463
AspirantDanamon
Alors qu’elle vient de fêter ses 20 ans, Mahaut, une étudiante en gestion peu sûre d’elle, commence à rêver chaque nuit de Ramah, un monde inconnu, futuriste et plein de défis.

Quand sa mère, cheffe d’entreprise autoritaire, l’invite à apprendre le management auprès d’elle, Mahaut est ravie de trouver une échappatoire dans ses nuits passées à Ramah. Mais, confrontée à la violence du monde de ses rêves et aux desseins troubles de sa mère, elle devra déterminer qui elle est vraiment et vers quel idéal elle veut orienter son destin...
268
304
2011
370

Vous aimez lire Alessya Monk ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0