Fantômes du passé.

4 minutes de lecture

Quelques jours plus tôt, le 4x4 des Thorne à été retrouvé sur une route bordant la Shawnee National Forest, des taches de sang maculant le siège côté conducteur. Trois personnes sont suspectées par la police locale, mais l'enquête piétine. Harvey, Beth, leur deux enfants Samuel et Talia sont perdus depuis bientôt une semaine.

- C'est la deuxième famille portée disparue à quatre mois d'intervalle. Au début, le shérif croyant à de l'imprudence de la part de touristes, a abandonné les recherches, persuadé que le garde forestier finirait par retrouver leur cadavres. Annonce Aaron, sombre.

- Les péquenauds, tous les mêmes. Enfin, sans eux, on serait au chômage, s'esclaffe Hartman.

Dorian esquisse un sourire.

- Bon, on se rend sur place, pour superviser la recherche des Thorne.

L'équipe s'affaire autour du véhicule, scrutant le moindre indice. Des traces de pneus marquent le sol à l'avant, comme si on avait déplacé la voiture. Daniella retrouve un téléphone à quelques mètres, écrasé.

- Il n'y a pas de réseau de toute façon, il ne leur aurait servi à rien, aboie l'adjoint du chérif.

King le toise.

- C'est celui de la femme. Personne n'a trouvé le cellulaire du mari ? S'écrie-t-elle en direction de ses collègues.

- Non, affirme Parish.

Soudain l'agent cesse sa quête de preuves, puis s'agenouille penchant la tête jusqu'au sol. Se relevant aussitôt, il s'adresse à Levar.

- Le père est là. Le kidnappeur a dû reculer le 4x4 pour cacher le corps.

- Dorian, bouge-le, lance Aaron.

Le jeune homme manipule le volant avec précaution, découvrant la précieuse "pièce à conviction". Le pauvre bougre a été exécuté d'une balle en plein front.

- On a seulement enlevé la mère et les enfants. Pour quoi faire, s'interroge Karen à voix haute. "Pour reconnaître un ami, amène le à la montagne"... Et si le tueur voulait mettre à l'épreuve l'instinct maternel de l'épouse ?

- Instinct maternel contre instinct de survie ? Si on part là-dessus, continue Aaron, on a notre profil, se retournant vers les policiers : le garde forestier et la brigade canine peuvent être là dans combien de temps ?

- Je les appelle, répond le shérif, s'emparant de la radio de son pickup : Anderson, tu peux te pointer à la borne cinquante-quatre ? Dit à Sheen de venir avec son clebs.

Il ne fallait pas s'attendre à une armée de professionnels.

- Vous n'avez pas plutôt un chef indien, qui ferait parler les poils de cul d'un cerf, qu'on ait une chance de retrouver ces pauvres gens en vie[1] ? Ronchonne Ice Man, sans voiler son antipathie pour l'équipe locale.

L'adjoint se jette sur lui.

- Hey, c'est pas un bidasse dans ton genre qui va nous apprendre notre boulot !

Deux volontaires le retiennent. Son supérieur lui intime l'ordre de se reprendre. Ice Man le défie du regard. Rendal Parker, n'aime pas que des étrangers lui disent ce qu'il doit faire. Casey ne le sent pas. À ce moment, Anderson et Sheen arrivent pour prêter main forte.

- Si vous deviez cacher une famille pour la mettre à l'épreuve de survie, ou iriez vous ? Demande Levar au garde forestier.

- Dans les "rocheuses" à l'ouest.

- On vous suit.

- Ne croyez surtout pas que c'est moi qui les ai enlevés, monsieur.

- C'est vous qui les avez enlevés ? assène le capitaine de la section spécial, ironisant.

Hartman sourit.

- Non ! Ne me collez pas ça sur le dos, s'il vous plait !

- Si vous êtes innocent, vous n'avez rien à craindre.

Anderson avance en grommelant. Aaron s'approche de Ice Man.

- Tu soupçonnes quelqu'un en particulier... dit-il à demi-voix.

- L'adjoint de mes fesses, je le sens pas.

Casey se tient immobile, adossé à un arbre, son glock à la main. Soudain, il entend une branche craquer. L'ancien marine ne s'attendait pas à braquer une fillette d'une dizaine d'années, en sortant de sa planque de fortune. En rengainant son arme, il s'approche de la petite, qui recule, apeurée.

- Hey, gamine, je ne vais pas te faire de mal. Talia, c'est ça ?

L'enfant le dévisage surprise qu'un inconnu connaisse son prénom.

- Je suis venu avec mes collègues, pour vous sauver, toi et ta famille. Tiens regarde.

Casey lui tend sa carte d'agent. Elle la lit attentivement.

- Aidez moi à sortir ma maman et mon petit frère de la grotte ! Il a tué mon papa !

Elle fond en larmes. Ice Man la serre dans ses bras, en gardant l'œil sur les alentours. Son instinct ne l'a pas trompé, tout à l'heure : Rendal Parker à des comptes à régler avec sa mère. Un psychopathe dans la police. Cette découverte ne le surprenait pas davantage.

Lorsqu'il travaillait encore au Service d'investigations criminelles de la marine Hartman avait dû abattre un policier. Plusieurs chefs d'accusation pesaient sur ce dernier : trafic de drogue, trafic humain, extortion, substitution de scellés, meurtre. Un véritable samaritain. Dylan Fraser n'a pas été traduit en justice. Il n'a pu répondre de ses actes. D'aucun dirait que Dieu se chargerait de son châtiment, mais Casey Hartman, est athée. Ses souvenirs refoulés depuis des années, resurgissait brusquement. Tenir cette enfant dans ses bras, provoquait en lui une profonde mélancolie, une détresse émotionnelle intense. Il se reprend.

- Tu te souviens du chemin ? Montre moi, on va les sortir de là, lance Casey en s'éveillant de son instant de mutisme.

La fillette le prend par la main et le guide vers l'endroit où est détenu le reste de sa famille.

[1] Devinez qui m'a aidé pour cette reflexion si subtile ? XD

Annotations

Versions

Ce chapitre compte 4 versions.

Recommandations

Défi
Alessya Monk
KARLITO tv chaud. - Butcher est salé, KARLITO est juteux ... dur choix entre les deux, j'opte alors pour le sandwich dont je serais la saucisse ! - Et sur cette croustillante et bien grasse plaisanterie, tu sors ! Lulu qu'est ce qui t'arrive ?? - Je ne sais pas SYSY ! J'en rêve toutes les nuits ! Il est beau, il est chaud, j'en suis dingo ! Ça me reprend !... - Tais toi, ça commence ! - Quoi ? - KARLITO tv chaud ! Tu viens d'en parler, mec ! - Pardon ? Mais c'est de lui que l'autre timbrée parlait ! Si elle commence à confondre série et réalité, la camisole n'est plus une recommandation, c'est une nécessité ! - Lulu, oublie. Tais toi ou je t'intègre dans ma collection de trophées ! C'est la nouveauté KarmaZone prime ! Tu vas adorer ! Shush ! Heureusement qu'on peut mettre sur pause ! SYSY le fêtard de la bande s'est entiché de la nouvelle série événement de l'une des chaînes les plus populaires au monde. Depuis la disparition de sa Maze adorée, Lulu la luciole infernale, aujourd'hui en dépression, squatte le QG de la M team. Le fiancé psychotique de Frozen EM, veille de près mais pas trop. Son tv chaud est plus important que tout, une addiction, une lubie, non... Une drogue dure !
100
96
41
20
Maxence Sardane
37° millénaire. Après des siècles de guerres et de retour à la barbarie, l'Homme a conquis l'océan des étoiles. Mais il n'est pas seul et les dangers sont nombreux.
Rika est une jeune humaine rebelle et réprouvée qui tente de survivre dans cet univers peuplé de créatures hostiles et de menaces diverses, sous la houlette d'un gouvernement totalitaire et excluant. Sa vie prend un nouveau tournant lorsqu'elle rencontre le mystérieux (et dangereux) Ren, seul survivant d'une espèce légendaire et portée disparue...
587
673
1704
600
jesuispasunerockstar

Sweet dreams are made of this, who am I to disagree...
La voix de Marylin Manson résonne dans la chambre de Sindy.
Marylin Manson, je l’écoute en boucle. La chanson Sweet dreams (1) fait partie de la bande originale de « La maison de l’horreur ». Dans ce film, un milliardaire transforme son manoir, un ancien hôpital psychiatrique, en parc d’attractions de l’horreur. Il convie des invités pour tester...
Je ne vais pas tout vous raconter, vous n’avez qu’à le télécharger. Sachez simplement qu’avec le reste de la bande, nous avons adoré.

«Some of them want to abuse you
Some of them want to be abuuuuuuuuuused.»
Sindy et moi connaissons les paroles par cœur. Sin imite super bien la voix de Marylin Manson, j'ignorais même qu'il était possible pour une fille de chanter comme lui.
Ah oui, petite précision, Marylin Manson est un mec. Son nom de scène est une référence à l’actrice Marylin Monroe et au tueur en série Charles Manson. Si c’est pas mignon ! Exubérant, provocateur, une voix d'enfer, je kiffe grave !
Pendant le solo de guitare, Sin et moi secouons la tête de haut en bas, nos cheveux noirs volent dans tous les sens.

Sindy est ma meilleure amie. Elle déteste ce prénom, elle préfère son surnom, Sin, qui signifie mal ou péché en anglais. Elle le revendique, il colle bien à l’image de sataniste que les gens lui donnent. Qu’ils imaginent ce qu’ils veulent , elle ne va pas les contredire. Sindy, ça rime avec...
une marque de chaussette !
Mais si, la pub à la télé : Cindy, les chaussettes ne se cachent plus.
Je comprends, à sa place, je préférerais Sin.

C'est une chouette fille, hyper affective, un peu trop peut-être. Elle fait toujours tout son possible pour me faire plaisir, me fait découvrir des tas de lieux sympas, me prête ses robes noires, ses bijoux et même ses New Rock(2). J’adore son look. Je m’habille comme elle, maintenant que je fais partie de la bande, et vu qu'elle me fournit la plupart de mes fringues.
Le maquillage aussi. Ce qui fait bien chier ma mère. La tête qu’elle a faite quand je me suis teint les cheveux en noir. Rien que pour cela, ça en valait le coup.
Ma mère n’aime pas que je me maquille ni mes nouveaux amis. Elle n’aime pas Marylin Manson non plus. Bizarre.

Au fait, j’ai oublié de me présenter. Moi, c’est Maélie.
Ravie de faire votre connaissance.


(1) à l'origine, c'est une chanson de Eurythmics
(2) marque de chaussure


1175
1346
1122
363

Vous aimez lire Alessya Monk ?

Commentez et annotez ses textes en vous inscrivant à Scribay !
Sur Scribay, un auteur n'est jamais seul : vous pouvez suivre ses avancées, soutenir ses efforts et l'aider à progresser.

Inscrivez-vous pour profiter pleinement de Scribay !
0